Un nouveau membre d'équipage ? [FB]

 :: En Route ! :: Blues :: South Blue :: Baterilla Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 12 Nov - 12:43

1 | Une journée banale



  Nous nous retrouvons sur une île de South Blue : Baterilla... Réputée pour avoir été l'île sur laquelle Gol D. Roger s'était installer de son vivant. Sur cette île se trouvait coincé depuis plusieurs mois un charpentier, ancien marine du nom de Zuiichi. A vrai dire, il ne s'était pas installé ici par vocation non. Il avait atterrit ici en voyageant d'île en île comme il le pouvait, soit en se faisant aider ou alors en se cachant dans des navires. Quoiqu'il en soit, Zuiichi avait mis quelques années a revenir sur South Blue après sa désertion de la marine. Cela faisais donc quelques mois que l'ancien Marine était coincé sur Baterilla sans pouvoir en partir puisqu'il n'avait pas de navire et malheureusement, c'est quelque chose qui déplaisait beaucoup notre héros. En effet, Zuiichi est quelqu'un qui a besoin de bouger, il a besoin d'aventure et donc il s’ennuyait ferme. Tellement, qu'il avait eu le temps de se confectionner une nouvelle épée qui avait des propriété étonnante ! Enfin bref, ça vous le découvrirait plus tard. Zuiichi avait donc monté sa petite échoppe de charpenterie, espérant soit trouver un équipage qui voudrait bien le prendre en échange de ses service, ou alors gagner assez d'argent pour pouvoir se fabriquer un navire entier.

  Enfin bref, Zuiichi vivait aujourd'hui une journée comme les autres depuis son arrivée. Il s'ennuyait ferme a tel point que lui qui était d'ordinaire si vif et loquace commençait a s'endormir sur son échoppe n'adressant la parole a personne. A vrai dire depuis son arrivée sur l'île Zuiichi était comme ça et il était d'ailleurs décrit par les habitants comme quelqu'un de calme et sérieux voire même timide ! Mais il n'en était rien évidemment d'ailleurs un équipage qui avait accepter de le prendre sur leur navire l'avait ramené au bout d'une heure car Zuiichi était tellement joyeux de partir qu'il n'avait cessé de parler et raconter sa vie pendant toute la durée de ce court voyage. Enfin bref, alors que l'ancien marine s'ennuyait ferme, un client vint a la rencontre du charpentier. Ce client était un habitué et surtout le seul de Zuiichi depuis maintenant quelques semaines.


° Hey Zuii ! J'ai besoin de tes service ! °
° Encore?!?° Répondit le charpentier l'air visiblement complètement blazé. ° Mais ça fait la 3eme fois ce mois ci et je ne compte même plus le nombre de fois ou tu es venu depuis que j'ai monté mon échoppe ! Qu'est ce que tu fais avec ton bateau ? °
° Bah je pars a l'aventure ! Tu sais ce que c'est non ? °
° Mais tu n'as jamais réussi a atteindre une seule île ! Il serait temps de te rendre compte que tu n'est pas fait pour ça... Enfin bon tant que tu as de quoi payer je m'en fiche...°
° C'est a dire que... Comme je suis un habitué, j’espérais que tu pouvais faire ça gratuitement... °
° Y a pas moyen ! Si tu ne me paye pas, j'aurais même plus de quoi me payer du bois pour tes prochaine réparation... Je peux te faire cadeaux de la main d’œuvre mais pas des matière première. °
° Aie... Ouais mais c'est chaud pour cette fois ci, je suis vraiment limite... °
° Bon emmène moi sur ton navire, je vais déjà faire une estimation et puis après on verra ce que je peux faire. °


  Sur ces paroles, Zuiichi et le jeune garçon allèrent en direction du petit bateau qu'il fallait réparer. Le charpentier précisa bien au jeune garçon que si il voulait pas payer la main d’œuvre, il faudrait mettre la main a la pâte. Ils arrivèrent donc a l'emplacement du navire et n'y trouvère qu'un petit mat qui dépassait... Le bateau avait coulé, heureusement l'eau n'était pas profonde mais malheureusement, Zuiichi n'avait pas le matériel pour sortir le bateau de l'eau.

° Bon bah... Ton bateau est foutu Willie...°
° Je m'apelle pas Willie... °
° Ouais bah en tout cas, je peux plus rien faire pour toi, je viens de perdre mon seul client... Je ne suis pas prêt de quitter cette foutu île... °


  Zuiichi s'en alla alors la tête baissée sûrement en direction de son échoppe pendant que Willie (oui on va l'appeler Willie parce qu'on ne connais pas son foutu prénom !) Regarder son bat... enfin son mat sans vouloir bouger. Jusqu'à ce qu'un grand navire débarque. Curieux, Willie attendit que des gens descende pour les saluer et leur demander qui ils sont.


Pirate
avatar
Dorikis : 1120
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 263703
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Nov - 9:50
ft.
Kinsei & Zuiichi
Premier soin
Cela faisait maintenant quelques temps que j’étais devenu co-capitaine des Shifumi No Kaizoku. Notre petit équipage, tout jeune malgré tout était composé de trois personnes hors du commun. Notre capitaine Kinsei, Maya, une demoiselle que nous avions rencontré lors de notre saisie du bateau et moi-même. Cependant dans un navire de cette taille ça faisait un peu vide.

Depuis l’obtention de notre navire, nous avions eux quelques problème par-ci par-là. Ce n’était pas vraiment des choses importante mais de fil en aiguilles le navire commençait à avoir quelques bosse. Entre les soirée un peu trop arrosé dû à la réserve d’alcool bien trop exagéré présente sur ce navire, et nos combats, certaine partie avait soit des écorchures, soit parfois des brûlure dont j’étais le responsable à cause d’un taux d’alcoolémie un peu trop élevé.

Et puis Maya et moi avions failli frôler la crise cardiaque après la disparition de notre capitane en pleine nuit aux alentours du royaume de Torino. Elle s’était permis une escapade nocturne sans nous mettre au courant bien évidement, c’est sûr que se rendre sur une île hostile  avec un peuple d’indigène cannibale et des oiseaux de la taille d’un éléphant qui en plus étaient carnivore. Bon il se trouve que comme par miracle elle s’en était sortie sans aucune égratignure, visiblement de bonne humeur, et grandis, enfin juste très légèrement faut pas exagérer.  Je ne savais pas ce qu’elle avait vu, ou qui elle avait rencontré là-bas, je me souviens juste avoir flipper quand elle avait disparu car Maya et moi avions entendu un rugissement si puissant qu’il en avait fait vibré l’air. Enfin tout cela appartenait au passé maintenant, revenons-en donc à nos moutons. Après tout c’est bon le mouton.

En tant que navigateur de l’équipage c’était à moi de m’assurer de la traversé tranquille de notre navire. Toujours sur South Blue nous étions en direction de Baterilla. L’île ou c’était apparemment retranché le premier seigneur des pirates, et où il avait d’ailleurs eu un enfant. Le fameux Ace au poing Ardent. Nous devions impérativement trouver quelqu’un capable de retaper un minimum le bateau car ce pauvre rafiot commençait à avoir envie de nous tuer je crois.

L’aube était en train de pointer son nez, j’étais sur la figure de proue en train de regarder un de mes plus grand ennemi, tout comme mon plus grand ami. La mer. Mon visage et ma cicatrice illuminé par deux flammes présente sur mes épaules, encore perdu dans la lecture de carte en tout genre que j’avais trouvé. Expliquant comment naviguer facilement sur Grand Line.
C’était un article fort intéressant, mais il me faudrait le finir plus tard, nous arrivions dans le port et il était temps de jeter l’ancre. Me dirigeant vers ma capitaine.

« Bon, nous voilà enfin arrivé à Baterilla. Au début j’avais pensé à nous séparer en trois pour faire les différentes taches respective qui sont nécessaire à la suite de l’aventure. Mais comme on est visiblement doué pour s’attirer des ennuie. Comme par exemple le fait qu’un de nos membre se volatilise en pleine nuit. D’ailleurs Tu nous dira ce qu’il s’est passé sur cette île ? »


Je lui en voulais un peu je l’avoue, elle n’était pas encore la plus expérimenté en combat, et ce genre de comportement avait été complétement immature de sa part, mais bon, la rancune n’était pas très bonne conseillère.

« Je pense que le mieux c’est de rester à minima par groupe de deux, ce qui veut dire qu’un de nous trois sera seul. Il nous faut des provisions et un charpentier, donc soit quelqu’un va faire des courses pendant qu’on cherche le charpentier, soit on y va à trois. »

C’était à notre capitaine bien évidement de décidé de la suite, et de choisir ce qu’elle voulait faire, j’avais tout simplement fait une proposition parmi tant d’autre. Il ne restait donc qu’à attendre une réponse .

Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 74430
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Nov - 9:23






Un nouveau membre
ft. Liang & Zuiichi

Pour Kinsei, ce nouvel équipage était annonciateur d'une nouvelle vie, de nouvelles amitiés... D'une famille réconfortante. Ils avaient tous la même mentalité mais pas forcément le même caractère. Cependant, tout cela n'empêchait pas aux trois zigotos de s'entendre à merveille. La princesse n'avait auparavant jamais dirigé un équipage et pour le moment, son autorité était peut-être un peu au plus bas. Sous l'effet de l'alcool, Liang avait un peu trop démoli le bateau et il fallait désormais le retaper un peu si l'équipage ne voulait pas se transformer en un bateau fantôme errant à tous jamais sur la mer la plus paumée de cette Terre.

Après leur arrêt à Torino, les Shifumistes reprirent le large. Leur prochaine destination allait être Baterilla mais durant le voyage, la tension s'était un peu tendue. En effet, la petite blonde pas si petite que ça avait décidé de faire une virée nocturne sans en parler à qui que ce soit. Elle fit une rencontre des plus enrichissantes mais il est vrai qu'elle avait fait une erreur : celle de ne prévenir personne. Au fond, Kinsei comprenait parfaitement la réaction de ses camarades. Elle aussi se serait fait un sang d'encre. La princesse s'était excusée mais n'avait pas grand chose à leur confié. En effet, la jeune demoiselle préférait garder pour elle ses souffrances internes. Les souvenirs de son île et toutes les craintes qu'elle pouvait ressentir à l'idée d'être une Reine. Kin' ne voulait pas montrer ce stress qui l'habitait par rapport à son couronnement parce que c'était un signe de faiblesse et son père, oui son père, lui a toujours appris qu'un dirigeant devait cacher ses émotions et se montrer fort malgré les difficultés. Cela ne faisait aucun doute, la blonde cachait ses émotions.

Une nouvelle aube se leva mais cette fois-ci, elle allait être différente des autres puisqu'enfin, les shifumistes arrivèrent à destination et jetèrent l'encre à Baterilla. Cette île était chargée d'histoire. Kinsei en avait lu des romans et des livres d'histoire sur cette endroit. A vrai dire, la Princesse n'avait pas droit auparavant à d'autres activités que lire, combattre et la harpe en extra. Elle avait hâte de voir de ses propres yeux cette île très culturelle et surtout d'enfin poser ses pieds sur la terre. Elle descendit elle aussi du bateau et prit une bonne bouffée d'air, celle de la ville. Enfin les pieds sur quelque chose qui ne bouge pas ! Liang mit fin à cela en s'approchant d'elle et en faisant part de sa stratégie. Il en profita également pour balancer une petite pique et Kinsei ne se vexa pas non. Elle préférait en sourire et rassurer son ami.

- Eh bien... Je pense que tu as raison. Le mieux serait de rester au moins en groupe de deux... Liang, je suis désolée de m'être éclipsée mais j'avais vraiment besoin de me retrouver un peu seule. Méditer enfin tu vois... Et pour ce qui s'est passé, laisse moi un peu le temps. Faisons d'abord ce qu'il y a d'important pour nous d'accord ?

Kinsei termina sa phrase avec un large sourire. Elle était comme ça la Kiki, toujours à dédramatiser, ne jamais se montrer triste et sourire quoi qu'il arrive.

- Maya, tu veux bien te charger des courses ? Tu es vraiment plus douée que moi pour ça. Et puis, profites en pour prendre ce qui te feras plaisir.
- Bien Princesse.
- Tient, prends ça.

La princesse confia à Maya une somme d'argent afin qu'elle se charge des courses. Elle avait totalement confiance en elle et lui confierait même sa couronne si elle l'avait entre les mains. Pour Kinsei, il était primordial de donner un rôle important à chacun. Tout le monde devait avoir sa place dans son cœur même si son père lui dirait qu'il faut toujours se méfier, même de sa propre famille. Il est peut-être même certain qu'un jour, Kinsei tombera et pour cause : sa gentillesse. Désormais seule avec Liang, la blonde partit à la recherche d'un charpentier. Enfin elle allait faire ses premiers pas sur terre et "KYAAAAH" ! La voilà tomber par terre comme une crétine. A force de rester trop longtemps dans un bateau, Kinsei perdait son sens de l'équilibre. Elle n'avait pas encore l'habitude de trop naviguer. Elle se releva dignement, les joues un peu rouge et se dépoussiéra les vêtements. Un sourire benêt dessiné sur son visage.

- Je vais bien, je vais bien. Trouvons ce charpentier !

Elle regarda tout autours d'elle car n'ayant aucun sens de l'orientation, Kinsei ne savait vraiment pas par où commencer. Mais quelle immense chance ! Elle aperçu au loin deux personnes. Ils étaient eux aussi au port, oui évidemment, un endroit où y'a des bateaux, y'a forcément un charpentier non ? Elle se rapprochait d'eux et entendit leur conversation. Ce gars qui parlait à ce mioche semblait s'y connaître en bateau, sauf s'ils étaient coulés comme celui dont il était question. Elle se permit même d'entrer dans leur conversation, totalement naïvement, sans crainte, sans gêne.

- Bon bah... Ton bateau est foutu Willie...°
- Je m'apelle pas Willie... °
- Ouais bah en tout cas, je peux plus rien faire pour toi, je viens de perdre mon seul client... Je ne suis pas prêt de quitter cette foutu île... °
- Bonjour ! Désolé de vous interrompre mais vous réparez les bateaux ? Enfin... J'ai entendu votre conversation et j'ai cru comprendre que...

Soudain, Kinsei se sentit envahit par un sentiment de honte, comme si elle avait commis quelque chose de très mal, un crime. C'était une Princesse après tout, elle en oubliait ses manières. Son visage devint vite rouge et elle se mit à parler un peu trop vite. Comme si elle était tout simplement gênée.

- ENFIN, je n'ai pas espionné bien entendu que non. Je n'avais pas réellement l'intention d'écouter aux portes. Quelle impolitesse. Je... Je enfin je n'ai pas fais exprès. Mais vous ne devez pas baisser les bras monsieur ! Voilà des clients pour vous. J'ai même mieux. J'ai cru comprendre que vous vouliez quitter cette île. On peut peut-être s'arranger non ?

La blonde souffla un bon coup et repris ses esprits. Pas évident de se comporter digne d'une reine. La fatigue et tout le reste lui pesait sur la cervelle. Bref, afin d'optimiser toutes ses chances, toujours aux côtés de Liang qui devait peut-être être désespéré de l'imprudence de la demoiselle, Kinsei sourit à son interlocuteur attendant de lui qu'il accepte de réparer le bateau pour une maudite somme ou mieux encore gratos !

Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 62640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Nov - 13:17

1 | Un Charpentier un peu trop locace



  Voyant que le navire de Willie était foutu, Zuiichi allait partir quand une jeune fille vint lui parler. C'était visiblement la propriétaire du navire qui venait d'accoster puisqu'elle demanda a l'ancien Marine si il savait réparer des bateaux puisque l'échange entre lui et Willie portait a croire que c'était le cas. Pensant que c'était l'occasion de se faire un peu d'argent, Zuiichi commença a répondre mais fut immédiatement coupé par le jeune fille qui semblait se sentir coupable d'avoir écouté la conversation.

° ENFIN, je n'ai pas espionné bien entendu que non. Je n'avais pas réellement l'intention d'écouter aux portes. Quelle impolitesse. Je... Je enfin je n'ai pas fais exprès. Mais vous ne devez pas baisser les bras monsieur ! Voilà des clients pour vous. J'ai même mieux. J'ai cru comprendre que vous vouliez quitter cette île. On peut peut-être s'arranger non? °
° Allons allons ! Calmez vous jeune fille ! Ce n'est pas grave, je comprends... Après tout il est normal d'être prudent avec les gens que l'on rencontre, surtout dans votre situation... ° Dit alors Zuiichi en fixant le pavillon noir qui décorait le navire. ° En effet, je suis charpentier. J'ai appris dans la marine, ils me disaient qu'a défaut d'être efficace en combat, il fallait au moins que je serve a quelque chose... Enfin bref je vais voir ce qu'on peut faire avec ce navire. Quant a l'arrangement, on verra suivant les dégâts qu'il y a sur votre bateau mais je ne pense pas que ça va être possible. °

Zuiichi ne laissa même pas le temps a Kinsei de répondre qu'il alla regarder le navire. Il croisa alors le regard de ce qui semblait être l'amant ou alors l'esclave de la jeune fille ou peut être juste un membre de l'équipage. L'ex-marine lui lâcha alors un grand sourire et commença a lui parler oubliant carrément qu'il devait réparer le navire. Il lui raconta un roman juste pour expliquer comment il avait eu ses outils qu'il avait tout simplement acheté dans une boutique. Mais bon bien sûr il fallait décrire le vendeur ainsi que la boutique et puis tout le panel de choix qu'il avait pour enfin finir par expliquer pourquoi il avait choisi ces outils plutôt que les autres. Willie Intervint alors :

° Zuiichi ! C'est Grooman le pêcheur ! Tu lui as déjà raconté cette histoire quand tu avait réparé son navire ! Et je te signale que tu as du boulot la ! C'est a cause de ça que tu n'a aucun client ! °
° Hum … C'est bon je vais te présenter puisque tu y tient tant que ça ! Alors jeune fille, Grooman, c'est mon plus fidèle client Willie ! °
° Pfff... Tu m'exaspère Zuii... Vous inquietez pas, c'est un super charpentier mais il est très locace... Ah et au fait moi c'est Jimmy pas Willie ! °
° Oui enfin bref ! Au boulot ! °

Zuiichi se décida donc enfin a regarder le navire, il y avait de nombreuse trace de brûlure et un peu de casse mais rien de grave dans l’ensemble. Juste quelques endroit a poncer et puis quelques planche a remplacer, ça serait fait très rapidement. Le charpentier alla donc expliquer en détail a Kinsei ce qu'il allait devoir faire sur le navire.

° Bon je vous rassure jeune fille, votre navire n'a rien de grave, d'ailleurs c'est plutôt bizarre, il y a beaucoup de brûlure mais il n'y a pourtant pas de trace de combat... Si vous vous étiez prit des coup de canon il y aurait beaucoup plus de dégât que ça... Enfin bref, ça ne me prendra pas plus de quelques heures a réparer. ° Zuiichi regarda ensuite Liang qui était resté avec Kinsei tout le long et qui avait surtout l'air d'un gros bandit avec sa cicatrice. ° Faites attention jeune fille y a un petit toutou qui vous colle aux basque depuis tout a l'heure... Vu sa tête de truand je dirais qu'il a l'intention de vous détrousser. Enfin bref ! Pour l'arrangement, je suppose quevous vouliez me déposer ou je voulais en échange d'une réparation gratuite ? Eh bien malheureusement, il va falloir payer. Vous l'avez entendu, c'est un peu dur pour moi ces dernier temps... Et il se trouve que je n'ai pas de bois je ne peux donc rien faire sans paiement. Donc le prix du bois ça fait 500 Berrys + la main d’œuvre 500 de plus. C'est ok pour vous ? °


Pirate
avatar
Dorikis : 1120
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 263703
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Déc - 10:25
ft.
Kinsei & Zuiichi
Quel Pipelette
Un grand sourire, et une allure fière. Encore une fois elle venait de m’étonner. Elle avait encaissé la critique sans broncher. Et elle avait toujours son allure princière. Sur le coup je ne pouvais que l’admirer et toute ma rancune s’envola en quelques instants. Puis elle se tourna vers moi.

« Eh bien... Je pense que tu as raison. Le mieux serait de rester au moins en groupe de deux... Liang, je suis désolée de m'être éclipsée mais j'avais vraiment besoin de me retrouver un peu seule. Méditer enfin tu vois... Et pour ce qui s'est passé, laisse-moi un peu le temps. Faisons d'abord ce qu'il y a d'important pour nous d'accord ? »

Malgré le fait qu’elle était toujours en train d’afficher un large sourire, je pouvais sentir dans sa voix et dans sa façon de parler qu’elle s’en voulait un peu de cette escapade nocturne. Mais en même temps je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir. La pression sur ces épaules devait certainement être énorme avec toute sa quête et son rôle de capitaine. Quoi de mieux que de s’envoler au milieu de la nuit pour réfléchir à tout ce que la vie veut te faire affronter. Malgré ça, elle ne montrait jamais sa tristesse ou ses sentiments négatif, car après tout n’est-ce pas le genre de chose pouvant impacté vos sujets ? Elle chargea tout simplement Maya de s’occuper des course en lui confiant une somme d’argent. Après tout niveau protection j’étais bien plus approprié, bien que maya sache se battre ma puissance de feu –Littéralement- Etait bien plus élevée. M’approchant de Maya, je lui conseillais quelques ingrédient a acheter, vu qu’actuellement je faisais office à titre officiel de navigateur et à second titre de cuisinier avec l’aide de Maya pour les corvées, cette dernière y ayant été habitué.

La confiance que nous avions en notre camarade était étonnante. Certaine personne verraient sûrement d’un mauvais œil que l’on soit allié à une ancienne prostituée, mais elle avait sauvé la vie de Kinsei et avait été la seule à se rebeller lors de notre assaut sur le navire. Grâce à cela, nous avions eu l’effet de surprise et surtout une force de frappe bien plus importante. Actuellement nous étions fort, et nous allions le devenir bien plus encore, que ce soit pour protéger des civils, ou mon équipage au péril de ma vie. La motivation était présente chez la princesse, qui s’empressa de descendre du navire, cependant visiblement elle ne regardait pas ou elle m’était les pieds. Son premier pas sur terre de solda par un échec, cette dernière perdant l’équilibre pour venir s’écraser au sol dans un magnifique cri de surprise. Je voulais me retenir mais impossible, un rire s’échappa de ma gorge, un rire parfaitement amical et taquin, mais la situation était plus que marrante [color=#9900ff] « Je vais bien, je vais bien. Trouvons ce charpentier ! » De façon bien plus habile, je sautais du pont, me réceptionnant sur mes deux pieds sans aucun problème. Seulement à peine avais-je atterris que ma capitaine elle s’était fait la malle. Se dirigeant sans gêne vers deux personnes en pleine conversation pour se mêler à cette dernière sans crier gare.

« Bon bah... Ton bateau est foutu Willie... »

« Je m'apelle pas Willie... ° »

« Ouais bah en tout cas, je peux plus rien faire pour toi, je viens de perdre mon seul client... Je ne suis pas prêt de quitter cette foutu île... »

« Bonjour ! Désolé de vous interrompre mais vous réparez les bateaux ? Enfin... J'ai entendu votre conversation et j'ai cru comprendre que... »

Visiblement elle n’avait pas encore remarquer sa bourde. Je pouvais voir l’expression de son visage se changer au fur et à mesure qu’elle prenait conscience de ses actes, la peau blanche de la princesse virant à un rouge tomate assez impressionnant. Puis elle commença à débiter un flot de parole bien plus vite qu’un chanteur de rap. Un léger soupire s’échappa de mes lèvres me rapprochant de la princesse pour marchander avec le brigand qui allait visiblement nous servir de charpentier.

Sa réaction fût plus calme que ce à quoi je m’attendais. Il avait une tronche de brigand je m’attendais donc à un ton agressif voir même une tentative d’agression envers la personne de ma capitaine. Seulement il adopta un ton rassurant et conciliant, un peu comme un grand père avec sa petite fille quand elle à faire une connerie mais qu’il l’aime trop pour la gronder.

« Allons allons ! Calmez-vous jeune fille ! Ce n'est pas grave, je comprends... Après tout il est normal d'être prudent avec les gens que l'on rencontre, surtout dans votre situation... »

Son regard c’était porté sur notre navire, il avait l’air de l’analyser de fond en comble, puis il lâcha finalement sa réponse « En effet, je suis charpentier. J'ai appris dans la marine, ils me disaient qu'a défaut d'être efficace en combat, il fallait au moins que je serve a quelque chose... Enfin bref je vais voir ce qu'on peut faire avec ce navire. Quant a l'arrangement, on verra suivant les dégâts qu'il y a sur votre bateau mais je ne pense pas que ça va être possible. »

Tien un ancien marine, curieux n’est-il pas ? Je n’apprécié pas les marines, cependant les personnes ayant retourné leur veste était pour la plus part du temps des personnes de confiance à mes yeux. Très probablement car je pouvais m’identifier à eux. Il se dirigea vers notre récente acquisition, le détaillant dans chaque recoin, puis se tournant vers un inconnu qui était juste de passage, il commença à déballer sa vie comme si ça avait toujours été son meilleur pote. Bien évidemment, cela aurait pu en etre le cas, si la personne en question n’avait pas un air surpris voir presque effrayer en se faisant agresser par cette pipelette sur patte. C’est finalement le fameux Willie qui intervint pour couper le charpentier dans son débit meurtrier. Sérieusement il aurait pu faire mourir quelqu’un d’ennui avec son histoire.

« Zuiichi ! C'est Grooman le pêcheur ! Tu lui as déjà raconté cette histoire quand tu avait réparé son navire ! Et je te signale que tu as du boulot la ! C'est a cause de ça que tu n'a aucun client ! »

« Hum … C'est bon je vais te présenter puisque tu y tient tant que ça ! Alors jeune fille, Grooman, c'est mon plus fidèle client Willie ! »

« Pfff... Tu m'exaspère Zuii... Vous inquietez pas, c'est un super charpentier mais il est très locace... Ah et au fait moi c'est Jimmy pas Willie ! »

« Oui enfin bref ! Au boulot ! »

Il se décida enfin à faire son boulot sérieusement le bougre, commençant à analyser le bateau d’un œil expert, cela m’arrachant presque un sourire, on pourrait voir que sa lui plaisir de décortiquer des yeux la carcasse du navire. Peut-être parce qu’il avait fait ça toute sa vie. Il énonça les traces de brûlures, m’arrachant un sourire gêné. Pour l’instant ça ne servait à rien de préciser d’où venait les brûlure, après tout, on avait rien à voir avec lui. Une fois payé, il allait sûrement reprendre le cours de sa vie et nous oublié tout comme il avait oublié le nom de Jimmy.

« Faites attention jeune fille y a un petit toutou qui vous colle aux basque depuis tout a l'heure... Vu sa tête de truand je dirais qu'il a l'intention de vous détrousser. Enfin bref ! Pour l'arrangement, je suppose que vous vouliez me déposer ou je voulais en échange d'une réparation gratuite ? Eh bien malheureusement, il va falloir payer. Vous l'avez entendu, c'est un peu dur pour moi ces dernier temps... Et il se trouve que je n'ai pas de bois je ne peux donc rien faire sans paiement. Donc le prix du bois ça fait 500 Berrys + la main d’œuvre 500 de plus. C'est ok pour vous ? »

C’était un prix plus que raisonnable, 1000 berry, compte tenu de la taille de navire, même si il n’avait sûrement besoin que d’un bon ponçage et quelques réparation par-ci par-là. Je n’avais pas trop apprécié sa façon de parler de moi, mais le crâmer sur place ne nous aurait amener à rien, et puis j’étais connu pour garder mon calme en toutes circonstance. Un profond soupire s’échappa de mes lèvres, sortant les 1000 Berry de ma poche avant de lui tendre.


« Le petit toutou, comme vous dites, sert de garde du corps à la princesse pour éviter que des pervers ou d’autre personne désagréable essaye de s’en prendre à elle. Et puis il faut bien veiller sur elle quand Maya n’est pas là. Savez-vous combien de temps cela va vous prendre ? Je peux aider pour la main d’œuvre si besoin »



L’escale prévu sur l’île ne devait pas être longue, contrairement à la route qui nous attendait après South Blue. Il était peut-être un peu tôt pour s’engager sur Grand line, mais nous avions fait le tour des îles principales de South Blue et il était donc naturel que l’on vogue vers une autre mer à présent. Avoir un charpentier sur le navire serait d’ailleurs d’une grande aide, cependant, c’était à Kinsei de décidé si elle voulait offrir à cette homme la chance d’escapade et d’aventure qu’il attendait tant.


Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 74430
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Déc - 11:17






Un nouveau membre
ft. Liang & Zuiichi

Kinsei se sentait toujours aussi gênée mais fort heureusement, le charpentier la rassura. Il était un homme bon et cela se ressentait. Il confia ensuite aux deux pirates qu’il était auparavant un marine. La princesse ne put s’empêcher d’exécuter un rire légèrement nerveux. Et si ce type était un retraité de la marine ? S’il comptait les balancer ? Ou leur faire du mal. Elle regarda alors Liang afin de se rassurer. Ce dernier ne semblait pas plus que ça choqué par cette annonce. Soufflant un bon, la jeune femme se reconcentra dans la discussion. A vrai dire, la blonde ne pouvait qu’écouter puisque l’homme ne faisait que parler et partit direction voir l’état du navire. Kinsei écouta attentivement tout le roman de ce garçon. Pourquoi ? Parce qu’elle était trop bien élevée et n’osait pas lui couper la parole ou lui faire comprendre que ce n’était pas super intéressant. Elle en arrivait même à répondre des « incroyables », « fantastique » et « non vraiment ?! ». Cette femme était vraiment à l’écoute.

Après un long monologue hors sujet, le charpentier qui se nommait Zuiichi revint sur le sujet du jour : la réparation du bateau. Il constata qu’il y avait des brûlures mais ne se doutait peut-être pas que c’était Liang le coupable, détenteur d’un Logia. Quelques heures à réparer c’était peut-être un peu trop beau pour être vrai. Zuiichi parla ensuite de Liang. Kinsei était étonnée et surtout très naïve. Elle se tourna pour chercher un vrai chien mais remarqua en fait qu’il parlait bien du pauvre co-capitaine. Il est vrai que sa cicatrice était vilaine mais ça lui donnait un charme et oui, une petite allure de bandit. La princesse ne pouvait pas le nier puisqu’elle-même l’avait penser avant même de le connaître.

- Quoi ? Liang ? C’est le co-capitaine. Il ne ressemble pas du tout à un petit chien.
- Le petit toutou, comme vous dites, sert de garde du corps à la princesse pour éviter que des pervers ou d’autre personne désagréable essaye de s’en prendre à elle. Et puis il faut bien veiller sur elle quand Maya n’est pas là. Savez-vous combien de temps cela va vous prendre ? Je peux aider pour la main d’œuvre si besoin

Liant était vexé et cela se comprenait. Cet homme n’avait aucun scrupule et son franc parler pouvait vraiment faire prendre la mouche. Hélas, il était sûrement le moins coûteux de cette île pour les réparations mais… Il se foutait un peu de la gueule du monde. 500 berry pour le bois c’était correct mais faire payer la main d’œuvre alors qu’on lui propose de faire le taxi c’était un peu trop. Kinsei était très gentille mais son éducation lui avait appris une chose : toujours négocier et reconnaître les charlatans.

- Je ne parlais pas d’une réparation gratuite Monsieur. Nous financerons les matériaux, en revanche, si vous voulez un taxi, vous devrez oublier le prix de la main d’œuvre. Et très franchement, si je vous donnais 1000 berrys, il ne vous resterait que 500 berry pour le voyage. Le train coûte 1.000.000 de Berrys rien que pour aller sur une île côte à côte. Sachant que vous n’avez visiblement qu’un seul et unique client qui n’a plus de bateau, je doute que vous puissiez obtenir cette somme dans votre vie. En revanche…

Kinsei laissa quelques petites secondes s’écouler. Elle prenait de plus en plus l’allure d’une Princesse. Il était important de se montrer digne et d’avoir l’étoffe d’une dirigeante. Elle reprit sa négociation tout en regardant droit dans les yeux son interlocuteur.

- Si vous réparez correctement ce bateau, on vous engage. Vous pourrez être notre charpentier et vous voyagerez constamment sans compter que vous serez logé et nourris à l’œil. Nous sommes aussi de grand fêtard et il y a beaucoup d’alcool dans notre navire... Puis chez nous, tout le monde y trouve son compte et à l'occasion d'accomplir son but. Notre destination est très lointaine, au-delà de Grand Line très certainement. Vous m’avez l’air d’un bon monsieur et je pense que vous engager vaut plus que 500 malheureux berrys de bénéfice. Un charpentier comme vous, qui répare des bateaux en quelques heures seulement, ça vaut mieux que ça non ?

La princesse afficha son éternel sourire. S’il acceptait, les shifumistes s’assuraient une tranquillité. Bien sûr, si cet homme s’avérait être un fou ou un traitre, il serait immédiatement viré. Kinsei était très gentille mais pas folle. De toute manière, elle n’allait clairement pas lui donner les 1000 berrys parce que ça ne lui rendrait pas service d’être payé aussi misérablement. Si cet homme pouvait réparer un bateau aussi vite, alors il avait un incroyable talent.

- Quel est votre but monsieur ?

Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 62640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Déc - 17:24
Visiblement, le truand faisait partie de l'équipage de la jeune fille, c'était d'ailleurs son second et il n'avait apparemment pas apprécié la façon dont Zuiichi avait parlé de lui, tandis que Kinsei avait répondu quant a elle assez naïvement.

°Quoi ? Liang ? C’est le co-capitaine. Il ne ressemble pas du tout à un petit chien. 
° Le petit toutou, comme vous dites, sert de garde du corps à la princesse pour éviter que des pervers ou d’autre personne désagréable essaye de s’en prendre à elle. Et puis il faut bien veiller sur elle quand Maya n’est pas là. Savez-vous combien de temps cela va vous prendre ? Je peux aider pour la main d’œuvre si besoin
° Hum il n'y a pas beaucoup de dégat en vrai, c'est juste du ponçage et quelque planche a remplacer car trop foutu pour être juste poncée. Vous pourrez repartir ce soir sans aucun problème.

L'arrangement était sacrément honnête et pourtant, Kinsei ne semblait pas du tout satisfaite elle fit alors un long monologue. Elle expliqua a l'ancien marine que avec juste les 500 berrys restant, il n'irait pas loin et que de toute façon, si il lui faisait cadeau de la main d’œuvre, elle accepterait de faire le taxi et même mieux ! Si le boulot était bien fait, Zuiichi serait accepté dans l'équipage. Et même encore mieux !! La jeune pirate semblait absolument vouloir Zuiichi dans son équipage puisqu'elle se vendit énormément en disant qu'ils était de grand fêtard et qu'ils avaient beaucoup d'alcool. Elle lui expliqua que chacun pourra atteindre ses objectifs et qu'ils avaient l'intention d'aller sur Grand Line. Enfin bref, beaucoup d'info d'un coup que Zuiichi disséqua une par une pour pouvoir répondre a Kinsei.

° Vous voulez quand même de moi malgré le paiement des matériaux ? Et le fait que je sois un ex-Marine ? Eh bien soit, ça me conviens. Je ne suis pas forcément un très bon combattant mais je pourrais vous être utile quand même, je suis déjà aller sur Grand Line et je suis plutôt bon charpentier. Pour ce qui est de la fête et de l'alcool, je m'en passerais, j'ai un régime assez stricte, n'étant pas un très bon combattant, je compensais dans la marine et musclant mon corps au maximum. Enfin bref j'accepte avec plaisir ! Ha et au fait ! Je m’appelle Zuiichi ! Et désolé petit je t'ai jugé trop vite.

Kinsei demanda ensuite a Zuiichi quel était son but. A vrai dire, le charpentier n'y avait jamais vraiment pensé. Sa seule envie était de vivre tout un tas d'aventure, découvrir plein de chose et voir des chose que l'on ne voit que dans certain endroit. Donc clairement Zuiichi n'avait pas vraiment de but, il répondit alors de façon un peu évasive :

° Mon but ? Juste voyager, j'adore découvrir des îles que je ne connais pas. Sinon a partir du moment ou je rejoint votre équipage, votre but devient le mien. Ah et vous pouvez me tutoyer, vous êtes ma capitaine maintenant. Bon allez moi je me met au boulot, le navire ne va pas se réparer tout seul.

Zuiichi se mit donc au boulot. Il réquisitionna l'aide de Jimmy pour aller chercher le bois et fit tout ce qu'il avait a faire. Quand il eut enfin fini les réparation, le soleil commençait tout juste a se coucher. Zuiichi alla ensuite voir la capitaine :

° Bon j'ai fini, le navire est comme neuf prêt a partir. Vous pouvez voir le résultat par vous même si vous voulez voir si j'ai bien fais mon travail. Ensuite nous partons quand vous voulez, je n'ai pas vraiment d'attache ici ni même d'affaire. Au fait Willie aimerait bien rejoindre l'équipage, comme moi il rêve d'aventure. Il est un peu naze mais il est motivé et c'est un bon gars. Ah et dernière info, j'ai quitté la marine en me faisant passer pour mort si quelqu'un me reconnaît et dit au gouvernement que je suis vivant, je serait considéré comme déserteur et nous auront la marine a nos trousse. Après les seuls susceptible de me reconnaître sont sur Grand Line voire même dans le Shin Sekai. Voilà vous savez tout.

Zuiichi esperait qu'après ces révelation, il serait toujours la bienvenue dans l'équipage, il avait vraiment envie de partir de cette île et cet équipage avait l'air sympa.


Pirate
avatar
Dorikis : 1120
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 263703
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Route ! :: Blues :: South Blue :: Baterilla-