Arrestation mouvementée en montagnes

 :: En Route ! :: Blues :: West Blue :: Ile de Toroa Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 8 Nov - 19:59
Moi qui pensais que cette « escale » serait de tout repos ! Et bien pas du tout. En même temps, je dois bien dire que la situation me convient parfaitement. Etre réquisitionné pour une mission au lieu de simplement s’entraîner, de patrouiller, ou d'étudier, c'est génial. Rencontrer et faire équipe avec de nouveaux collègues est toujours un bon moment et une bonne expérience. Enfin quoique … Même si pour le coup, je ne crois pas qu'il y ait de « mauvais éléments » sur la base de Toroa. Et je ne parle pas de « mauvais » soldat dans le sens où il sont moins formés au combat, moins expérimentés. Mais « mauvais » plutôt dans le sens « méchant ». Qui ne partagent pas du tout ma vision des choses. Qui est probablement un peu trop idéaliste certes. Mais mieux vaut cela que l'inverse ! Mais revenons à cette mission ! Plutôt simple sur le papier. L'arrestation de criminels qui ont pris refuge dans les reliefs montagneux. Leur nombre ne semble pas être parfaitement défini. Il est plutôt question d'une grosse fourchette. Ce pourquoi nous serons une petite escouade à prendre la route. Dirigée par la Commandant Carden Camille. De ce que j'ai pu comprendre, elle n'a ce grade que depuis peu de temps. Voir très peu de temps. Ce grade se voit déjà attribué la responsabilité de missions relativement importantes. Un poste que j'espère obtenir dans les mois à venir. Même si je suis jeune, je pense avoir les capacités nécessaires. Niveau combat, cela ne pose aucun problème. Mon karaté, couplé à mon fruit, font de moi un bon combattant ! Et je pense avoir les capacités d'analyse requises. Sans être un grand tacticien pour autant. Ou plutôt pas encore ! Héhé. Là où cela peut pêcher un peu, c'est au niveau de mon leadership. Je suis plutôt un suiveur. Même si j'ai des objectifs de carrière ! Je reste discret et humble. Et puis, il n'est pas toujours évident pour des soldats plus âgés de recevoir des ordres d'un « gamin » comme moi. Cela viendra peut-être un peu avec l'expérience et les années s'écoulant. D'ici là, je me contente amplement des directives du Commandant Carden. Je n'ai pas voulu interrompre le briefing toute à l'heure mais j'aurais bien quelques petites questions ou remarques à lui transmettre avant que l'on ne parte. Les soldats nous accompagnant savent à quoi s'attendre. Moi, un peu moins, n'étant pas du coin.

Commandant Carden ??

C'est qu'elle marche vite le commandant ! Héhé. Alors je fais usage de ma voix. Avant de presser le pas sur quelques mètres pour me porter à ses côtés. Je ne vais pas le cacher, assez étrange les cornes aux premiers abords. Mais on s'y fait rapidement. Ce doit être une arme assez redoutable au combat. Si seulement j'avais des cornes ! Je pourrais les faire tourner pour une double perforation ! Héhéhé. Bien que je puisse déjà le faire avec seulement le sommet de mon crâne.

Je voulais vous demander ! Votre cartographie des montagnes et des tunnels, des cavernes est-elle à jour ? Car peut-être pourrions-nous utiliser mes … capacités pour surprendre un peu plus la cible.

Je serre alors le poing et le transforme en foreuse que je fais tourner à vitesse normale. Il est inscrit dans mon dossier que je possède le Dori Dori No Mi alors ce n'est une surprise pour personne. Enfin … Je suppose que le Commandant aura au moins lu ces quelques lignes me concernant. Et au pire, cela lui fait une belle découverte ! Héhé.

Parce que … Si j'utilise mon pouvoir pour disons creuser dans la roche, je ne voudrais que la montagne s'écroule sur nos têtes … Et comme c'est parfois un peu laborieux. Je ne le maîtrise pas totalement … Je préfère être sûr de mon coup !

Ou plutôt, je ne veux pas entraîner la perte de notre escouade. Et de potentiels civils, prisonniers, ou que sais-je, présents au sein de la montagne. Je ne suis clairement pas du genre à foncer tête baissée. User et abuser de mes pouvoirs pour au final faire du grand n'importe quoi. Parce que oui, qu'on se le dise, les premiers jours où j'ai découvert mes capacités, j'ai bien essayé de creuser un trou pour me rendre compte qu'il n'était pas assez profond et que la terre m'est retombée sur la tête. Héhé. Alors là, hors de question que des milliers de tonnes nous écrabouillent !
Commandant
avatar
Dorikis : 1340
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 221230
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Nov - 22:38
Camille était assez stressée. Un groupe de soldat avait été appelé dans la salle de briefing pour une réunion préparatoire. Dire que la demoiselle avait reçu sa promotion il y a trois jours et qu’elle devait déjà faire une mission avec un groupe qu’elle ne connaissait que très peu. Tout ça parce que le commandant prévu à la base sur cette intervention avait réussi à tomber malade en même temps que plusieurs de ses hommes.  S’ils n’avaient pas mangé n’importe quoi cela ne serait pas arrivé. Enfin bref, elle avait récupéré les survivants de l’intoxication alimentaire et la mission du jour. Elle avait brièvement regardé la liste de son équipe : 2 adjudants, 2 sergents, 4 matelots et apparemment les ressources humaines avaient même réquisitionné un lieutenant maudit qui venait d’arriver sur l’ile. Ce n’était pas plus mal pour renforcer la puissance de frappe. La guerrière regarda le nom et chaque personne et la photo à côté. Elle ne se soucia pas du fruit du démon. Elle ne faisait pas trop confiance à ce type de capacité. Déjà qu’elle n’appréciait pas la sienne.

Camille se présenta à l’heure face à sa troupe. Tout le monde semblait être présent, alors la demoiselle commença directement en s’appuyant sur le bureau en face de tout le monde.

-  Bonjour à tous. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis là commandante Carden. C’est moi qui serait en charge de l’intervention à partir de maintenant.  Nos informateurs ont trouvé le refuge des Manacos qui ont pillé certains convois marchants à destination du centre de l’ile. Leur nombre a été estimé à six individus, mais il est possible qu’ils soient plus nombreux.  

La cheffe pris une craie et dessina rapidement une carte sur  un grand tableau. Pendant ce temps elle continua.

- La plaque se trouve dans la mine désaffectée à une heure de marche des abords de la ville. Retenez bien ce plan et je vous le remontrerai de manière plus détaillée sur place. Le but sera de les prendre en tenaille pour effectuer l’arrestation sans possibilité de fuite de criminel. Nous démarrons dans une heure et demie pour arriver en début de soirée et les surprendre quand ils ne s’y attendront pas. En attendant préparez-vous correctement. Rendez-vous à la porte nord de la base. Rompez.

Après les avoir congédiés, Camille se pressa de sortie de la salle. Elle avait encore quelques vérifications à faire. Et surtout, elle avait hâte de manger un peu. Toute cette pression lui donnait faim. Soudain, une voit l’appela. Elle avait encore un peu de mal avec le titre de commandant. C’était tout nouveau pour elle. La jeune fille se retourna et vit un jeune homme aux cheveux bleus. Elle chercha dans sa mémoire pour retrouver son nom et son grade.

- Oui lieutenant Kiramasha ?

Le jeune homme s’expliqua rapidement.  Il voulait savoir si son plan était exact.  Pourquoi ? Parce qu’il possédait un fruit du démon capable de forer la roche. Effectivement, elle ne pouvait pas nier l’utilité de ce pouvoir dans cette situation.

- La carte a été faite début du mois. Bien sûr, celle que j’ai rapidement faite n’était là que pour l’aspect général. J’allais justement recouper mes informations personnelles avec celles reçues récemment. Si vous voulez vous pouvez m’accompagner. Il me reste encore pas mal de point à préparer, enfin cela risque d’être peu intéressant. Mais dites-moi lieutenant, votre pouvoir peu percer n’importe quelle matière ? Cela fait beaucoup de bruit ? En combien de temps pouvez-vous le faire ?

Camille pourrait effectivement utiliser les capacités de son subordonné au mieux. Mais elle avait besoin de plus de détails. Enfin, comme elle l’avait dit, beaucoup de choses restaient à planifier. Surtout en tenant compte des futurs calculs à faire du matériel, à aller chercher et le plus important de ses nouilles à manger, la demoiselle n’avait pas de temps à perdre. Si le jeune homme décidait de l’accompagner, elle démarrerait directement et écouterait ses explications en chemin. Sinon,  elle écouterait toutes les informations nécessaires à la bonne planification de son plan avant de le laisser partir se préparer.

avatar
Dorikis : 600
Fruit du démon : Pero Pero no Mi
Berrys : 201210
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Nov - 12:22
J'ai quand même été un peu surpris de leur nombre au départ. Seulement six ? Alors que nous étions près du double ?? Mais en même temps, c'est l'occasion pour des collègues moins expérimentés de prendre de la bouteille. Et puis, il y a tout de même beaucoup de soldats ici alors pourquoi ne pas en profiter ? J'espère que les informations remontées n'auront pas été erronées. Mais il faut rester sur nos gardes. On pourrait parfaitement tomber sur plus d'ennemis une fois arrivés sur place. Le plan dessiné par la commandant était somme toute sommaire mais il n'y avait de toute façon pas à aller dans le détail. Quoique ! J'aurais déjà bien aimé savoir sur le moment ce dont il était vraiment question. Voir à quel point je pourrais me montrer utile. Moi et mon pouvoir ! Encercler l'ennemi et ne pas leur laisser la moindre opportunité de s'échapper. Le plan le plus logique et qui a le plus de chance de succès. S'approcher de tout côté et « les prendre à la gorge ». En tout cas, pas de temps à perdre ! L'heure à venir passera vite. A nous de faire en sorte d'être prêt. Hormis mon équipement standard, je ne vois pas de quoi je pourrais avoir besoin. Des lampes pour y voir clair dans ces tunnels mais c'est tout. En tout cas, pour un premier briefing d'une première mission, je trouve que la commandant a été claire, concise, et assez charismatique ! Elle a su m'insuffler ce petit truc qui me donne confiance en elle, en moi, en nous. J'espère que la suite des évènements se déroulera sans trop d'accrocs. Je ne me fais pas d'illusions, il y en aura. C'est notre métier tout de même. Héhé. Alors une fois la réunion terminée, j'en profite pour aller à sa rencontre. Pour discuter de cette mission. Et discuter tout court à vrai dire. Après tout, elle va me diriger pour les heures à venir. J'ai envie de « m'accorder » sur sa longueur d'onde. Savoir s'il faut être extrêmement sérieux ou être gentiment plus relâché. Même si j'ai pu voir qu'elle essayer de garder un peu de rigueur. Je peux comprendre. Dans sa situation, je ferais la même chose. Je l'appelle, me porte à sa hauteur, elle me reconnaît, et je lui pose mes quelques questions. Lui montre également mon pouvoir. Ah bien ! Je vais pouvoir continuer ce débriefing avec elle. Je serais on ne peut plus prêt du coup. Elle croit pourtant que je risque de m'ennuyer mais c'est bien le contraire. Je participe relativement rarement aux préparations d'ordre d'une mission. Peut-être que je vais enfin passer le cap après cette journée et être promu au rang de commandant ?

Oui oui je me doutais aussi. Et si ma présence ne vous dérange pas alors je vous accompagne volontiers. Toute information est bonne à prendre ! Je ne jugerais pas nécessairement cela de « peu intéressant ». Surtout pour moi qui ne connaît pas l'île …

Si elle me l'a proposé, c'est qu'il n'y a pas de soucis. Elle n'aurait pas fait ça par « politesse ». Elle m'aurait gentiment dit que nous reparlerons de ça dans trente minutes et l'affaire était réglée. Et donc on se remet en marche. Le temps pour moi de répondre à ses questions. Et de me rendre compte qu'un potentiel forage dans les tunnels ne serait pas vraiment une bonne idée.

Quant à mon pouvoir … Je ne dirais pas que je sois en mesure de tout percer. Des énormes plaques d'acier ou de métal me donneraient, je pense, beaucoup defil à retordre. Mais en ce qui concerne la terre ou la roche ça ne pose pas vraiment de soucis. Enfin je parle de roche « normale ». Il doit bien exister certaines formes de granit particulièrement résistantes. Pour le temps cela dépend de la dureté de la matière vous vous en doutez bien. Mais cela reste assez rapide. Pour le bruit et bien …

Je referme alors le poing et fait tourner à nouveau. Un peu plus vite. Et si le son n'est pas désagréable ou excessivement fort, on l'entend. Voilà pourquoi mon idée de creuser des tunnels risquent de tomber à l'eau. Si c'est pour nous faire repérer directement …

Ca fait un peu de bruit. Et là c'est la version plus petite. En plus grand et en taillant dans la roche … Je vous demande pardon j'avais négligé cet aspect. La discrétion sera bien plus efficace que ça …

Et par ça je désigne mon poing du regard. Que je fais rebasculer en poing normal. Inutile de le garder en foreuse. Ma maîtrise reste pour l'instant assez basique. Mais qui sait ? Un jour je trouverai peut-être un truc pour être silencieux ? Mouais … On est d'accord …

Si je puis me rendre utile pour quoique ce soit ! Je suis à votre service.

Même les petites tâches ingrates. Bien qu'à priori il est plus question de regroupement d'informations.
Commandant
avatar
Dorikis : 1340
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 221230
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Déc - 23:06
Camille avait fait sa proposition un peu comme ça. Elle était surtout curieuse d’en savoir plus sur ce pouvoir. Pour le coup, il serait probablement plus utile que le sien. Quand le lieutenant accepta, elle démarra directement pour ne pas perdre de temps. Elle marcha rapidement tout en écoutant sa réponse. Il ne jugeait pas sa proposition inintéressante… C’est vrai qu’il ne l’avait jamais vu travailler. Généralement, les gens avaient mieux à faire que l’attendre. Rapidement, ils arrivèrent devant une porte.

- Excusez-moi de vous interrompre lieutenant. Je reviens dans une minute.

Le commandant entra dans la pièce et referma derrière elle. C’était sa chambre, la demoiselle n’allait pas laisser quelqu’un y entrer. Elle attrapa deux carnets avant de ressortir.

- Voilà, ce n’est pas ici. Encore désolée, vous alliez parler de votre pouvoir.

Camille le conduisit à une sorte de bureau en recevant la démonstration de du fruit foreuse. Effectivement, le bruit était assez présent. En soit, il était identique à l’outil associer. Elle aurait dû s’en douter. A part le fait de pouvoir choisir son emplacement et l’utiliser en combat, l’archéologue était déjà moins impressionnée. Par contre, elle y voyait effectivement une utilité. Cela permettrait de faire un groupe supplémentaire. Le bruit serait effectivement plus important si la foreuse était plus grande… Mais au final…

- Ce n’est rien. Les deux ne sont pas incompatibles.

Camille entra dans la pièce comme si c’était la sienne. Et effectivement, elle y passait énormément de temps. Elle y avait même installé une partie de ses affaires. Puis la cornue s’assit dans un siège avant de sortir une feuille blanche. Puis elle ouvrit ses carnets et commença à écrire. Elle venait d’avoir une bonne idée. Mais elle devait faire plusieurs vérifications en urgence. Le plus important à savoir serait le temps théorique qu’il faudrait pour faire un trou suffisamment grand pour laisser passer une personne. La demoiselle était déjà en pleine réflexion quand son subordonné lui annonça qu’il pouvait tout faire. Justement, elle avait faim. Donc elle montra distraitement du bout de son crayon une bouilloire derrière lui.

- Vous pouvez mettre de l’eau à chauffer s’il vous plait ?

Finalement, elle sortit un pot de nouille instantanée au poulet et une paire de baguette jetable. Il ne restait plus qu’à y ajouter de l’eau.

- J’ai encore du poulet ou du curry. Vous en voulez ?

Le lieutenant était un peu son invité. Après tout c’était Camille qui avait lancé l’idée de l’accompagner. Elle n’était pas sans cœur au point de manger sous son nez. Du moins pas sans lui avoir demandé avant s’il en voulait aussi.


avatar
Dorikis : 600
Fruit du démon : Pero Pero no Mi
Berrys : 201210
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Déc - 18:03
Très polie la Commandante. Elle n'a pas à s'excuser de ça. Oh … Pas de soucis ! Je l'aurais suivi dans sa pièce si elle ne m'avait rien dit mais je lui laisse volontiers son intimité. Peut-être qu'elle doit se changer ? Ouais enfin … je pense pas. Elle ressort rapidement de toute façon. Et avec la même tenue. Oh non non ne vous en excusez pas. J'apprécie le respect. J'aurais moi-même adopté la même attitude. Ca ne coûte rien de dire « merci », « pardon », et cetera. Et ça fait toujours plaisir à l'interlocuteur je pense. On reprend alors notre route. Direction le bureau de commandement j'imagine. Je lui reparle de mes capacités. Qui ne seront peut-être pas d'une grande aide au préalable. Après qu'elle me pose la question du bruit, je me vois mal creuser et faire un boucan pas possible. Tant pis.

On arrive bel et bien dans un bureau. Le moment pour la Commandante de continuer, ou peut-être revoir ?, ses plans. Elle semble être une personne très consciencieuse. Il en faut, selon moi, pour obtenir le poste qu'elle occupe. Même si certains sont loin d'en faire preuve. Ils se basent plus sur leur force et laissent volontiers la réflexion à d'autre. Je lui dit que je reste à son service. Je ne sais pas trop si je dois … La laisser en paix ou rester là. Du coup c'est un peu ma manière de lui poser la question. Peut-être qu'elle me dira juste de prendre congé. Mais non ! Elle me demande … J'écarquille à moitié les yeux. Je suis clairement surpris. Je m'attendais pas du tout à ce genre d'ordre. Est-ce qu'elle me prend pour … un larbin ? Huhu. Je me fais juste des idées. Euh oui pas de soucis. Et je m'exécute. De toute façon, entre la regarder faire et me rendre utile … Peut-être que je me trompe mais elle n'a pas l'air d'être autoritaire, à donner des ordres à tout le monde et ne rien faire d'elle-même. En plus elle me propose de partager son repas. Oh ? Puisque que vous me le demandez oui je veux bien ! Prendre des forces avant la mission. Je n'ai pas encore l'estomac noué alors autant en profiter. Et puis je ne vais pas trop manger non plus. Enfin … Je ne veux pas non plus vous voler votre repas. Mangez et je … Je prendrai les restes.

Pas très appétissant dis comme ça. Mais elle n'avait peut-être pas prévu de donner la moitié de ses nouilles à quelqu'un. Et moi je n'avais pas prévu de manger non plus. Raaah j'aurais du dire non. Quelle imbécile. Trop tard maintenant. On verra bien ce qu'elle dit. Une fois l'eau à bonne température, je prends la petite casserole pour verser le contenu dans le pot. Attention attention. Elle n'a pas envie de recevoir de l'eau bouillante sur la main. Et je ne veux pas renverser partout sur son bureau. Je verse jusqu'au trait et repose le poêlon sur le côté. Voooiiila. Bon appétit ! Et je m'installe, enfin, sur la chaise en face d'elle. Hésitant à … engager une conversation tout à fait banale. Ou reparler de la mission. Et du côté des soldats qui nous accompagnent ? Des compétences spéciales ? Vous ne l'avez pas soulevé. Mais comme vous vous connaissez tous je me suis dit que ce n'était peut-être pas nécessaire pour vous de rappeler tout ça. Sujet mission oui, on parlera des petits riens de la vie plus tard.
Commandant
avatar
Dorikis : 1340
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 221230
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Route ! :: Blues :: West Blue :: Ile de Toroa-