[FB] Opération Sauvetage ~ Jin et Suzu

 :: En Route ! :: Blues :: North Blue Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 6 Nov - 19:40
Navire de la Marine ~ Dans les eaux de North Blue

Hier soir, un appel de détresse a été envoyé depuis un navire de la Marine. Le bateau était en train de se faire attaquer par un corps ennemi. Relativement peu d'informations ont pu être échangées. Si ce n'est que l'adversaire semblait plus enclin à faire des prisonniers qu'à « bêtement » tuer nos frères d'arme.  Le bateau transportait essentiellement des jeunes soldats en formation. Encadrés par l'un ou l'autre membre un peu plus haut-gradé mais apparemment personne de suffisamment fort pour repousser l'ennemi. Nous avons alors été envoyés selon plusieurs directives. « Nous », c'est un petit corps de la Marine. Des soldats un peu plus rompus au combat, qui ont déjà plusieurs missions à leur actif. Personne de nécessairement au dessus du lot mais nous devrions pouvoir venir à bout de nos adversaires si combat il devait y avoir. Nos ordres sont simples, retrouver le bateau dans un premier temps. Ou du moins essayer. Car plusieurs options sont envisageables. Le navire aura très bien pu être coulé, ou capturé et emmené, ou laissé à la dérive. Partant de là, il nous faudra alors sans doute nous engager dans une mission « sauvetage ». Il n'y a pas énormément d'îles à proximité et nous avons du mal à imaginer que l'ennemi ait parcouru des miles et des miles nautiques juste pour un simple navire chargé de recrues. A moins que le bateau n'était qu'une couverture mais j'ai du mal à le croire. Et auquel cas je ne vois pas pourquoi la vie de nos collègues auraient été épargnées. Même si, au final, nous ne savons pas encore s'il y a des survivants, s'ils ont été capturés. Nous allons peut-être tombé sur une épave avec les centaines de corps éventrés …

Je me demande bien pourquoi nous n'avons toujours pas reçu de nouvelles. Pas de collègues ayant réussi à s'enfuir. Personne pour cacher un Denden Mushi. Et aucune revendication de l'ennemi …

Peut-être leur font-ils subir à tous un interrogatoire ? Inutile de spéculer pour le moment. Et non, je ne me parle pas à moi-même à voix haute. Héhé. Je fais part de mes pensées à Suzuki. Ou devrais-je dire le Commandant Koyuu. Je me permets quelques familiarités avec elle malgré le fait qu'elle soit à l'échelon supérieur au mien. Ce n'est pas pour autant que je ne respecte pas le soldat qu'elle est. Ni la femme qu'elle est d'ailleurs. Bien que nous ne nous connaissons pas parfaitement, je pense pouvoir dire que nous avons quelques traits en commun. Et elle semble être une relative « bonne personne ».  

On devrait se parer à toute éventualité … Et si … Et si ce n'était qu'un plan pour nous attirer nous ?

Un plan assez « élaboré » pour neutraliser des personnes comme nous tout de même. Après tout nous ne sommes pas des « foudres de guerre ». Je ne nous rabaisse pas. Ce n'est pas une mauvaise chose de savoir qu'il y a des personnes ô combien plus puissante que nous. J'espère que nous aurons rapidement quelques éléments de réponse. Nous approchons de la zone où l'appel avait été passé. Si bateau il doit y avoir, la vigie se fera entendre.
Commandant
avatar
Dorikis : 840
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 20330
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Nov - 17:12

Opération sauvetage

ft. Jinren Kirashama

Connaissance positive.
Mission : recherche et libération d'otages marines.



  Le navire de sauvetage était en mer depuis plusieurs heures déjà, à la recherche du bateau des jeunes recrues en détresse. Apparemment, seule la mer dans laquelle ils ont été attaqués a pu être indiquée. Un navire d'environ deux cents hommes. Pour attaquer un navire de la marine de cette envergure, l'ennemi était sûrement très dangereux et préparé. Heureusement, les maigres informations on permit de savoir qu'ils seraient sûrement pris en otage. Du moins, c'est ce que tout le monde espère, cette attaque semblait inquiétante. Suzuki n'était pas la seule à se préoccuper autant de la situation.

"- Je me demande bien pourquoi nous n'avons toujours pas reçu de nouvelles. Pas de collègues ayant réussi à s'enfuir. Personne pour cacher un Denden Mushi. Et aucune revendication de l'ennemi…

  Jinren Kiramasha, un camarade récent de Suzuki, semblait déjà à l'aise avec elle. Suzuki se fichait bien de savoir comment ses soldats lui parlaient, tant que cela reste professionnel durant une mission. Le jeune lieutenant avait raison. Ni l’ennemi, ni les alliés avaient envoyé de nouvelles depuis l'incident. Le plus embêtant était de savoir si les soldats allaient bien. Dans quel état étaient-ils? Des jeunes soldats sont bien impuissants face à une telle attaque. Son camarade lui fit une nouvelle réflexion, sur l'intention éventuelle de l'ennemi :

"- On devrait se parer à toute éventualité… Et si… Et si ce n'était qu'un plan pour nous attirer nous ?
- Évidemment qu'il faut s'attendre à ce genre de magouille, on parle de pirates. Nous devons tout d'abord trouver le lieu-dit. Ensuite on avisera."

  Ignorant absolument tout de la situation, il fallait bien se jeter dans la gueule du loup pour pouvoir accomplir le sauvetage, si survivants il y a, au plus vite. Tout l'équipage était aux aguets, en particulier la vigie qui scrutait l'horizon avec sa longue-vue. Le temps passait sans qu'il y ait quoi que ce soit de nouveau... Quand soudainement la vigie se mit à hurler à pleins poumons. Des débris étaient en vue, vers deux heures, tout semblait en ruine.

  Le navire était arrivé furtivement sur les lieux. Il ne restait plus rien du navire des aspirants. Les soldats commencèrent des recherches pour retrouver ne serait-ce qu'un bout de corps... Mais rien. Ce fut un soulagement général, mais pas total. En effet, il fallait maintenant retrouver les disparus. Ignorant encore s'ils étaient encore vivants, s'ils ont bien été emmenés par l'ennemi, si les pirates n'étaient pas loin, ou bien encore si la nature du problème était encore tout autre, l'équipage se mit à enquêter rapidement sur les débris, cherchant le moindre indice. La commandante se tourna vers son camarade :

"- Retentons encore une fois un appel Denden Mushi sur leur ligne et celles aux alentours."


Commandant
avatar
Dorikis : 680
Fruit du démon : Hie Hie no mi - réservé
Prime : 0฿
Berrys : 24730
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Nov - 20:45
Oui, toute cette situation m'inquiète. Quoi de plus normal. Il est rare qu'un bateau et son équipage « disparaissent » de la sorte. Pas de nouvelles depuis une grosse dizaine d'heure. Pas un citoyen pour remonter une info importante. Un témoin qui aurait remarquer quelque chose de louche. Ou alors … Peut-être que les pirates, ou tout autre groupuscule, se sont réfugiés sur une île qui n'est pas sous notre contrôle. Ou une île sauvage. Une île sans habitants. Ce qui n'est pas plus mal. Je ne voudrais pas apprendre que les kidnappeurs s'en sont également pris à des milliers de civils. Même si c'est un peu notre quotidien de recevoir des mauvaises nouvelles et d'être affectés sur ce genre de missions. On s'en passerait bien évidemment. Mais le crime est toujours présent. Partout. Le mal existe. Et je ne comprends pas pourquoi des personnes peuvent agir de la sorte. Par « plaisir ». Et je suis sûr que Suzuki pense pareil. Elle a la tête sur les épaules. Comme moi, elle pense à une potentielle embuscade. Un piège dans lequel nous nous engouffrons. Mais que pouvons-nous faire d'autre ?

Oui oui … L'officier nous ayant appelé aura au moins eu le mérite de nous faire part de cette information. J'espère que nous trouverons suffisamment d'indices pour retrouver leurs traces.

Connaissant alors l'endroit où ils se terrent, nous pourrons adapter notre stratégie. A moins que le piège ne se referme sur nous en pleine mer. Peu de chance. Nous le verrons bien arriver ! D'ailleurs, en parlant de navire en vue, notre vigie nous hèle. Bateau à l'horizon ? Si seulement. Plutôt des restes d'un bateau. Plus nous approchons et plus nous constatons les dégâts. Il y a eu trace de combat. Pourtant nous ne retrouvons aucun corps. Et il n'y a pas énormément de traces de sang. Si mort il y a eu, elles n'ont pas du être nombreuses. Ce qui me fait me poser encore de plus de question. Nos collègues n'auront pas tenté de se défendre ?? Plutôt bizarre. On inspecte en surface dans un premier temps. Suzuki et moi même restons relativement proche l'un de l'autre. Elle propose alors de tenter quelque chose.

Oui ! Sait-on jamais ! J'appelle alors un collègue qui rapplique à nos côtés. Et nous essayons de les contacter. Chut chut … Car je crois entendre quelque chose. Sensation partagée par d'autres. Le bruit provient de dessous certains débris. Un soldat écarte des planches pour y trouver le Denden Mushi du bateau. Chou blanc. Je suppose que cela était assez prévisible …

Mais qui ne tente rien n'a rien. Je laisse alors traîner mon regard de-ci de-là. Aperçoit une botte coincée entre des torchons, des seaux et autres. M'y approche. Elle ne fait pas partie de l'uniforme du Gouvernement. Elle appartiendra donc aux pirates ayant abordé le navire. Bizarre que ce monsieur, ou cette dame – même si elles doivent se faire rare parmi les truands, les femmes sont moins cruelles, haineuses que les hommes – ait laissé sa botte ici. Enfin bon … Je la retourne. Un peu de terre entre les rainures de la semelle.

Oh ?? Je gratte et prends un peu de cette terre en main. Je tourne la tête vers Suzuki. Sol argileux … Est-ce qu'il y aurait une île qui correspondrait à ce profil ?? J'avoue ne pas avoir pris le temps d'étudier les différents îles les plus proches de l'endroit où nous nous trouvons. Peut-être la Commandant aura réponse à la question. Ou dans le pire des cas, il nous suffira de retourner au bureau de notre bateau ! Je crois qu'on tient quelque chose !
Commandant
avatar
Dorikis : 840
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 20330
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Nov - 11:32

Opération sauvetage

ft. Jinren Kirashama

Connaissance positive.
Mission : recherche et libération d'otages marines.



  Les fouilles des débris prenaient un certain temps. Les soldats retournaient chaque détail de l'épave, mais en vain. Jiren tenta un appel. La ligne traînait pour finalement révéler que le Denden mushi qui sonnait était au milieu des décombres. Rien. Rien de rien. L'équipage semblait un peu désespéré, que fallait-il faire ? Où chercher sans le moindre indice ? Beaucoup de questions et de réflexions circulaient dans l'esprit de la jeune femme. Hormis aller au hasard dans les îles alentours, ils n'avaient aucune piste.

  Suzuki observa les recherches tout en y participant. Espérant trouver quelque chose, même minime. Soudainement, son jeune camarade remarqua quelque chose d'étrange. Il avait trouvé une botte n'appartenant pas à un soldat de la marine. Jackpot ! Il ne faut jamais se décourager.

"- Oh ? ... Sol argileux … Est-ce qu'il y aurait une île qui correspondrait à ce profil ?"

  Sans dire un mot, Suzuki sauta dans le navire pour aller chercher des informations sur les îles du coin dans le bureau. Revenant avec un dossier, elle feuilleta à la va-vite le document. Les îles les plus proches sont l'île de Micqueot et Notice. Cependant, aucune des deux îles n'a de recenser son type de sols. C'était quitte ou double.

"- Très bien ! On va d'abord aller voir sur Notice. Cette île grouille de malfrats, il y a plus de chance que les fautifs et nos compagnons soit là-bas ! En route ! Jiren, je veux que tu prépares aussi le dossier des îles pour indiquer leur type de sols, qu'on évite de se retrouver dans cette situation. "

  Il était temps de changer de cap pour sauver les marines disparus...


Commandant
avatar
Dorikis : 680
Fruit du démon : Hie Hie no mi - réservé
Prime : 0฿
Berrys : 24730
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Nov - 17:38
Le bateau, en ruines, a été facile a retrouvé. Il n'avait pas fortement dérivé. Une … chance ? J'imagine. Si les pirates s'étaient emparés du dit navire, nous n'aurions eu aucune piste. Là, nous pouvons encore tenter de trouver quelque chose sur le navire. Les chances sont minces mais c'est de toute façon notre seule option. La plupart des soldats de notre bateau change donc de pont. Plus de mat. Système de navigation détruit. Honnêtement, il ne va pas y avoir grand-chose a en tirer de ce bateau. Mais nous n'allons pas non plus le laisser là. L'appel au Denden Mushi échoue. Enfin, nous arrivons bien à joindre l'autre ligne mais … elle se trouve sur le navire. Quant bien même quelqu'un aurait décroché, il ne nous aurait pas dit leur position pour autant. Ou alors, il est vraiment stupide. Héhé. Avec les pirates, on peut s'attendre à tout. Un peu caricatural je sais. Certains pirates sont extrêmement intelligents. Personne ne relève rien qui ne sorte de l'ordinaire. Pas de traces. Jusqu'à ce que j'aperçoive une botte. Et surtout, de la terre provenant d'un sol qui j'estime être argileux ! Bonne découverte ! J'en fais part à Suzuki. Peut-être saura-t-elle s'il y a un coin de terre sur une île voisine qui correspond ? Non, elle ne semble pas le savoir. Mais elle file dans sa cabine. Enfin je pense. Moi, je reste là. Et elle revient rapidement. Carnet sous la main. Je me mets sur sa droite pour y jeter un coup d'oeil moi aussi. Elle tourne les pages, consulte les cartes. Et notre prochaine direction s'appelle Notice. L'autre île étant Micquerot. Notice, une île de pirates. Ce doit être la bonne direction à prendre. Suzuki m'ordonne alors de répertorier les types de sol par île. Euh …

Micquerot Micquerot … Le nom me dit quelque chose … Ce n'est pas là qu'ils font du vin ?? Si c'est le cas, bien que je ne m'y connaisse pas vraiment, j'ai du mal à croire qu'ils puissent faire pousser leurs vignes sur un sol argileux !! Et puis, nous aurions eu des nouvelles d'un vigneron, d'un habitant non ?? Nous devrions essayer de contacter le bureau du Maire !

Et je propose l'idée plutôt que de donner l'ordre à un subordonné. Car je ne suis pas le plus haut-gradé. Et je laisse toutes les décisions finales à Suzuki. Mais pour répondre à son ordre …

Mais euh … Pour … Pour les dossiers je fais cela maintenant ?? Je … Il serait plus préférable d'attendre le retour à une base et que je puisse me renseigner tranquillement, en passant des appels à droite et à gauche et en recoupant avec les informations existantes non ? Enfin je … j'émets simplement mon avis …

Bon d'accord, je suis un peu plus emballé par la perspective de l'arrivée sur Notice. D'affronter cet ennemi. De sauver nos collègues. Plutôt que d'être sur un bureau avec trente bouquins, une plume, de l'encre, et des feuilles blanches. Mais encore une fois, j'obéis aux ordres. Et rapidement, tout le monde remonte à bord de notre navire. Et tout le monde s'active pour mettre le cap sur cette île.

Notice … C'est aussi là où il y a des familles « mafieuses » non ? Oh la galère … On devrait peut-être appeler du renfort ? J'espère que nos gars sont toujours en vie. Qu'ils n'ont pas été … Victime de trafic d'êtres humains …

Pour de l'esclavage. Ou … leurs organes ? Inutile de spéculer. Il nous faut foncer là-bas le plus rapidement possible. Mais gare. Poser le pied sur cette île représente un danger. Surtout pour un unique navire comme le nôtre …
Commandant
avatar
Dorikis : 840
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 20330
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 14:48

Opération sauvetage

ft. Jinren Kirashama

Connaissance positive.
Mission : recherche et libération d'otages marines.



"- Mais euh … Pour … Pour les dossiers je fais cela maintenant ?? Je … Il serait plus préférable d'attendre le retour à une base et que je puisse me renseigner tranquillement, en passant des appels à droite et à gauche et en recoupant avec les informations existantes non ? Enfin je … j'émets simplement mon avis …
- Non, mais il faudra penser à prendre des notes quand nous serons sur l'île. Un truc vite fait, on reviendra plus tard pour ça."

  La jeune femme était un peu trop précipitée. Suzuki ordonna tous les préparatifs au départ, et à un futur affrontement. Les canons en charge, les armes à feu préparées, le matériel de navigation en place, tout était à sa place et en marche. Le navire militaire se mit rapidement en route en direction de Notice, l'équipage était encore loin de sa destination. Le camarade de Suzuki lui fit de nouveau part de ses inquiétudes.

"- Notice … C'est aussi là où il y a des familles "mafieuses" non ? Oh la galère … On devrait peut-être appeler du renfort ? J'espère que nos gars sont toujours en vie. Qu'ils n'ont pas été … Victime de trafic d'êtres humains …
- Ce n'est pas encore le temps de paniquer, notre navire contient une majorité de gradés. Tandis que les disparus étaient surtout de novices. Nous allons évidemment demander des renforts. Mais tant qu'on ne sait pas qui est notre ennemi, on ne pourra pas demander plus d'un bateau."

  La commandante ordonna qu'on prévienne la base marine la plus proche de se tenir prêt à envoyer des renforts. Cependant, il fallait aussi se concentrer sur la route. Même s'il est fort probable que les ravisseurs soient hors sur leur base terrestre, aucune probabilité ne doit être écartée. L'idée de tomber sur des pirates en mer est à prévoir également.

  Le navire prit le cap de Notice, il avait encore quelques heures avant de l'atteindre, beaucoup de chose pouvaient encore arrivées. Une attaque ennemis, un appel désespéré des alliés enlevés, ou d'autres choses encore. Ce moment incertain ne faisait que semer encore plus le doute au sein du vaisseau, l'équipage était très tendu. Cependant, ils avaient de quoi s'inquiéter...

 Au bout d'une bonne heure et demie de trajet, l'équipage s'agitait. Un navire de contrebande, plutôt massif, était en vue. Celui-ci était tourné vers la destination des marines, Notice. La vigie confirma la taille impressionnante du navire ennemi, il était visible de très loin et semblait bien plus gros que celui de la marine. Suzuki ordonna qu'on appelle la base marine du coin pour l'envoi immédiat de renfort. Même s'ils ne savent pas s'il s'agit bien des kidnappeurs de novices, il était en face d'un contrebandier massif. Ils devaient y avoir beaucoup de hors-la-loi.

"- Jiren, je veux qu'on les suive sans s'en approcher. Ordonne à tout le monde de se préparer à une mission sur terre. Si on s'approche de ce navire deux fois plus gros que le nôtre, je ne donne pas cher les réparations."

  Elle exposa par la suite son plan : amener leur navire sur une côte de Notice très éloignée de celle que le contrebandier prendra, puis prendre un groupe d'élite qui ira en civil sur l'île et mènera l'enquête. Une fois la cible repérée, il faudra trouver les jeunes enlevés et refaire un plan en fonction de la situation.

Commandant
avatar
Dorikis : 680
Fruit du démon : Hie Hie no mi - réservé
Prime : 0฿
Berrys : 24730
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 22:44
Ca marche !

Ouf, je ne vais donc pas devoir faire ça maintenant. Je me disais aussi … Par contre faire ça sur place ce n'est pas non plus l'idéal. Nous serons en terrain ennemi, je préfère largement être vigilant, être sur mes gardes. Bien que n'étant pas seul, je pourrais me permette un truc aussi simple que de prendre un peu de terre. Et compléter le dossier de l'île après coup. Ca je peux faire oui ! Direction Notice donc. Une île assez hostile. Alors je ne panique pas, mais je m'inquiète  oui.Même si nous possédons dans nos rangs des membres plus rodés que de simples soldats. Ce ne sera pas une simple arrestation de routine. L'espoir demeure que nos adversaires ne seront pas de grands pirates car effectivement ils ont fait face à des recrues hier.

Tu as raison. S'il ne faut pas sous-estimer l'ennemi il ne faut pas le sur-estimer non plus. De toute façon il faut faire assez vite. Et les renforts, eux, vont mettre un peu de temps à arriver.

Nous pouvons toujours partir en reconnaissance. Enfin non, c'est ce que nous devons faire. On ne va pas se jeter dans la gueule du loup comme ça. Ou tous partir sur une fausse piste. Evaluer la force et le nombre de l'ennemi. Sa localisation précise. Nous avons le temps de mettre tout cela au point. Le trajet jusqu'à Notice va nous prendre un certain. Commençons donc par mettre les voiles illico. Et de nous préparer au combat en pleine mer. Sait-on jamais. L'équipage pirate pourrait toujours être amené à nous affronter. Bien qu'il aura plus d'opposition que la veille. Un équipage pirate peut-être en vue ! Mais le bateau est gros. Si le personnel à bord est proportionnel à sa taille, il ne faudrait pas que nous ayons à nous affronter. Du moins c'est ce que tout le monde semble penser dans nos rangs. Suzuki appelle la base, je pense que nous avons des « preuves » pour demander des renforts oui. Ah moins que ! S'il est si grand, c'est qu'il s'agit peut-être d'un bateau de transport de … de prisonniers !! Il faut que je soumette l'idée. Au cas où les autres n'y auraient pas pensé. Mais d'abord, je réponds à la Commandante.

A vos ordres ! Déformation. Je dis toujours « vos », même si je tutoie la personne. Un bateau de cette taille peut incontestablement être un bateau « prison » ! Mais inutile de tester leur force en fonçant dans le tas. Discrétion, intelligence et finesse !

Je dicte les ordres à droite à gauche. Me concertant principalement avec le navigateur pour discuter de la meilleure approche, de la marche à suivre. En me basant sur les ordres de Suzuki évidemment. Une côte de Notice inhabitée, sans surveillance. Nous manœuvrons alors dans ce sens. Une chance pour nous, le bateau ennemi ne semble pas nous avoir repéré. Il n'aurait plus manquer que ça. Je suis d'accord sur toute la ligne avec Suzuki pour la suite de notre mission. Même s'il nous faudra faire très attention.

Est-ce que quelqu'un ici a des connaissances particulières sur Notice, la contrebande, le marché noir ? Parce que je crois que même en civil nous allons faire un peu tâche. C'est un peu comme s'il était marqué « Marine » sur notre front non ? Héhé.

Nous avons des têtes de « gentils ». Ou alors il nous faut nous « déguiser » un peu. Et voyager en groupe très réduit. Je n'ai jamais eu l'occasion de faire une mission infiltration. Ce doit être assez stressant. Si notre couverture est compromise c'est un peu la catastrophe. On pourra se défendre mais contre un flot continu d'ennemi ! Me vient alors une nouvelle idée en tête !

Mais !! C'est peut-être un grand coup de poker mais … Et si … Nous prenions justement le contrôle de ce navire ennemi ?! S'il s'agit d'un navire abritant des esclaves ou que sais-je, peut-être qu'il y a moins d'adversaires à son bord que nous le pensions ? Un tel bateau nous assurerait une couverture absolument incroyable ! Mais c'est un peu quitte ou double. Et nous n'avons pas vraiment beaucoup d'informations pour être sûr de la nature de ce navire …
Commandant
avatar
Dorikis : 840
Fruit du démon : Dori Dori no mi
Prime : 0฿
Berrys : 20330
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 13:43

Opération sauvetage

ft. Jinren Kirashama

Connaissance positive.
Mission : recherche et libération d'otages marines.



  Jiren proposait à Suzuki une autre option. Peut-être téméraire, pas à écarté. Suzuki désapprouva cependant l'hypothèse que le bateau ennemi ne serait finalement pas si dangereux que ça.

"- C'est une idée, et surtout un gros coup de poker comme tu le dis. C'est bien pour cela qu'on va garder nos distances. Moi aussi, j'aimerais aller voir, mais, si le bateau est plus armé que nous, on sera très mal. Peut-être plus mal que nos camarades disparus. "

  Garder son sang-froid et sa patiente était des atouts de la commandante. Elle comptait sur ses capacités pour mener à bien et à succès cette mission. Il fallait suivre à une distance raisonnable le contrebandier. Malgré la nervosité animant le navire de la marine, les soldats bouillonnants d'aller se faire du pirate et de libérer leurs camarades, il était nécessaire de garder son calme. Cette solution était la plus prudente, bien que longue pour les esprits.

"- Jiren ! Peux-tu me dire où en est la vigie ? Je vais de l'autre côté du pont pour voir les canons et les moteurs."

  Le trajet avançait, et l'île de Notice était bientôt en vue. Il devait donc y avoir du mouvement sur le contrebandier. Pendant ce temps, Suzuki retournait faire un bilan du navire. Tout devait être prêt afin de permettre un sauvetage réussi : les armes pour d'éventuels affrontements, bien que Suzuki aimerait les éviter un maximum ; et surtout, l'était du navire, pour être prêt à évacuer rapidement les disparus. En dépit qu'il faille les retrouver. Tout semblait en ordre.

  La jeune femme ordonna que les soldats rejoignent le pont afin de mettre en place le plan. Jiren arrivait avec des nouvelles plus ou moins compromettantes de la vigie. Suzuki expliqua par la suite qu'un petit groupe ira enquêter et essayer de trouver les novices. Le groupe sera composé de son ami Jiren, d'elle-même et de quatre autres soldats expérimentés. Un second groupe resterait non loin du premier afin de récupérer les informations au fur et à mesure, et également pour les assister en renforts en cas de problèmes. Le reste du navire resterait quant à lui, à l'écart et à l'abri, prêt à effectuer le sauvetage une fois les jeunes retrouvés. Suzuki espérait que cela fonctionne et que tout le monde soit d’accord avec ces idées.

Commandant
avatar
Dorikis : 680
Fruit du démon : Hie Hie no mi - réservé
Prime : 0฿
Berrys : 24730
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Route ! :: Blues :: North Blue-