Quel Souk !

 :: En Route ! :: Blues :: North Blue :: Spider Miles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 27 Oct - 17:29

Tetsuo & Tai

RP Flashback Solo

Cs

J'observait le soleil couchant à l'horizon depuis la barre du Thousand Night, l'astre du jour tombait et semblait embraser le ciel. C'était beau, j'avais hâte d'observer ce genre de décor accompagné de mes nakamas. C'est dernier temps je voyageais en quête d'information et surtout pour faire mes premières armes dans le monde de la piraterie.  North Blue était l'endroit parfait car elle était réputé pour être la plus dangereuse des blues Seas. J'avais hâte d'en découdre avec du monde et de prouver à ses enfoirés d'Apocalypse que la piraterie n'était pas finie. En gardant le cap je n'allais pas tarder à voir Spider Miles, cette île réputé pour être un immense marché noire. A cet endroit j'allais peut être pouvoir améliorer mon navire et peut être recruter du personnel. En tout cas je ne pense pas que cela va m'attirer un quelquonque problème.

Arrimé au port, je payais le vigile pour prendre soin de mon navire avant de prendre direction du centre ville. Ce genre d'endroit grouillais de vie et de mouvement, cela partait dans tout les sens même le soir. Je devais même esquiver les gens qui courraient au risque de me prendre des coups d'épaule. C'était assez excitant de voir autant d'animation, j'avais envie de tout voir en même temps : les vitrines regorgeant d'objet étrange en tout genre, les magasins d'armes, les restaurants. Mais ce qui me tentait le plus était de trouver le marché secondaire de Spider Miles. D'après les rumeurs il y aurait dans une boutique un arrière salle qui ouvrirait la porte à un dédale rempli de marchand d'objet rare et pas souvent très apprécié du gouvernement mondial. Mais toute la difficulté était de trouver lequel... Je faisait le tour de tout les magasin observant attentivement le moindre détail, ils ne pouvaient pas laisser n'importe qui trouver cet endroit, soulevant les petits objets, touchant les murs de magasins, je ne laissait rien au hasard quitte à passer pour un mec étrange.

Malgré mes recherche le temps passait et je ne trouvait rien, peut être que j'était tellement concentré que je faisait même plus attention à ce qu'il se passait autour de moi. Posé sur un banc j'observait les gens passer afin de voir si il n'y avait un comportement suspect. Il allait bientôt faire nuit et l'ambiance aller surement changer. J'attendais le bon moment et la bonne personne, il y aura surement une personne qui vendra la mèche. Tout n'est qu'une question de temps...

Spoiler:
 


Pirate
Le Corbeau
avatar
Dorikis : 1880
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 204550
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Oct - 18:57

Quelques temps avant l'instant présent, Taï Border s'était rendu sur l'île de Spider Miles. Il y était allé sans connaître les histoires à son sujet et avait pris, comme à son habitude, l'endroit pour des vacances bien méritées.

La coque de noix qui lui servait de navire crépitait sous les affreuses vagues. Au loin, il pouvait distinguer Spider Miles. Il était certain que c'était cette île. Sa carte ne pouvait lui mentir et il distinguait déjà la forme si inhabituelle de la baie. La destination était proche, il serait bientôt là et pourrait, comme à son habitude, découvrir l'île en quête de savoirs et de découvertes.
Contrairement à ses précédents destinations, il n'était pas renseigné sur l'endroit. Il n'avait jamais entendu de récits à propos de ce bout de terre. Il l'espérait prospère et propice aux rencontres, aux dégustations de nouvelles saveurs. Peut-être rencontrerait-il des gens intéressants, capables de lui parler d'aventures rocambolesques ou, encore mieux, capables de lui faire de la publicité sur une potentielle prochaine destination. Se servir des avis des gens rencontrés était une pratique courante pour le pirate qui se désengageait petit à petit des cartes, des manuels ou encore des idées toutes faites qu'il avait sur les îles. L'expérience des uns et la faculté de narrateur des autres feraient le choix de sa destination, c'était certain.

La petite tempête faisait toujours rage lorsque le bateau passa l'entrée du port. Une fois la digue passée, la navigation fut beaucoup plus facile et calme. Le navire fut rapidement amarré au port, la petite somme pour le gardien payé. La pluie s'était arrêtée, la fin de la journée était proche.
Taï commença à déambuler dans la ville. Cela ne faisait pas si longtemps qu'il avait mangé, il ne chercherait donc pas une auberge en premier. La découverte de l'endroit lui semblait une bonne option, se laisser guider par les bruits, les odeurs, garder cette dimension incontrôlée de la vie, même si c'était une très petite échelle, cela l'excitait un peu.

Il ne fut pas déçu par l'animation de la ville.
Bon nombre de boutiques se succédaient sur une artère principale bondée de monde. Toutes les allures étaient présentes : des grands, des petits, des moches, des beaux, des gens qui courraient, qui marchaient, qui boitaient... Cet endroit était sûrement le plus animé qu'il avait vu depuis longtemps.
Des couleurs se mélangeaient dans sa vue, des senteurs différents dans son odorat, cet endroit semblait être le paradis pour faire ses emplettes pour une vie. Peu habitué aux environnements de ce genre, Taï commença néanmoins à faire le tour des boutiques. Il rentra dans la première où il fut sympathiquement accueilli par une marchande d'encens, puis dans la deuxième où un vendeur de pots et vases tenta de lui vendre une quantité impressionnante de ce qui s'apparentait à de la camelote. Le forban n'avait pas l’œil exercé pour ses choses là et ne savait pas faire la différence entre bonne et mauvaise qualité. Sa bourse était proche du négatif, il ne tarda pas à quitter les lieux, remerciant tout de même le bonhomme pour son amabilité. La troisième fut sans grand intérêt, un vendeur de tapis, capable de réduire le prix de sa marchandise à dix pour cent du prix de départ pour conclure une affaire. Il avait presque réussi à convaincre le pirate de l'utilité d'une carpette dorée sur le pont de son navire avant que celui-ci ne se ravise, rattrapé par la raison.

Ce fut finalement la quatrième boutique visitée qui attira le plus son attention. Tout ici était différent des autres. Les vêtements vendus semblaient de qualité,  ordonnées, lavés avec une lessive peu odorante, mais très agréable. La tenancière était charmante, donnant des conseils, mais très peu intrusive. La grande baie vitrée du magasin devrait se faire refléter un nombre de couleurs impressionnant lorsque les conditions s'y prêtaient.
Peu habitué à la sape d'habitude, Taï avait jeté son dévolu sur un chapeau assez classique, mais qui possédait un petit sigle vert-forêt, couleur qu'il appréciait particulièrement. Voulant l'essayer, il se saisit de la chose, tira un peu plus ardemment qu'il ne l'aurait pensé avec l'objectif de se le visser sur la tête.


« Oooh... » fut la seule chose qu'il eut le temps de dire alors que le sol pivota sous ses pieds.

Tout s'était passé en une seconde et il se retrouvait maintenant face à une énorme place de marché.
Rien à voir avec l'ambiance dans laquelle il était précédemment. Ici, tout le monde avait une tête de bandits et les étals improvisés n'avaient aucune marchandise accueillante. Armes de poing, armes à feu et même esclaves, cet endroit ressemblait à l'enfer.
Ébahi pendant une seconde, il se rappela appartenir à la caste pirate. Cela ne devait pas l'impressionner, tous n'étaient pas comme lui, inexpérimentés. Certains avaient choisi une voie de pillage et de torture. Tous les trésors amassés, il fallait bien les revendre. Ce genre d'endroits devait exister un peu partout dans le monde après tout.


« Oh toi ! La blanche, t'es pas du coin dis-moi !
C'est la Takara Chizu qui t'amène, hein ? Comme tous les mecs qu'on voit débouler ces jours-ci ?
» venait de lancer un gaillard non loin de Taï qui avait sûrement vu l'air un peu surpris de Taï.

« Exactement ! Tu en sais plus à son sujet ? » avait-il répondu après une petite seconde de réflexion.

Il ne savait pas du tout ce que ça pouvait être.
Néanmoins, l'homme lui avait fait signe d'avancer. Taï lui emboîta le pas, ne se doutant pas une seconde qu'il était suivi par quelqu'un d'autre.
Pirate
avatar
Dorikis : 1560
Fruit du démon : Shikine Shikine No mi
Prime : 0฿
Berrys : 61980
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct - 13:44

Tetsuo & Tai

RP Flashback

Cs

Je n'arrivais pas trouver cette foutue boutique et cela me rendais vraiment malade... J'était venu jusqu'ici pour remplir mon bateau d'attirail en tout genre venant d'endroit plus improbables les uns que les autres et j'allais partir sans rien ? Impossible je ne pouvais pas l'accepter.  Observant les gens passer les uns après les autres je ne voyais pesonne de louche. Ayant donc décidé de reprendre ma quête du marché noir de Spider Miles je me deplaçait de boutiques en boutiques. Je n'avais pas l'habitude de ce genre d'endroit plein de vie, je me sentait un peu oppressé par toute cette agitation. Les gens vagabondaient dans tout les sens, marchandant le moindre produit que ce soit vêtement, épices, armes... Tout était négociable dans ce genre d'endroit et la large panoplie de produits se présentant face à moi était impresionnante mais ma bourse ne l'était pas elle malheuresement. Enfin elle était surtout déstiné à autre chose on va dire. Je me suis tout de même arrêter devant une boutique de vêtement, j'allais surement en avoir besoin quand je prendrais la route de Grand Line.

Entrant dans cette boutique je fut surpris par ses décors assez originaux, ces murs où étaient accroché des objets de récupération et ces présentoir de vetement assez loufoques. Les produits étaient d'assez bonne qualité sans être transcendant, cherchant des vêtments chaud je me dirigeais vers des chapeaux et bonnets. Je cherchais si il n'y avait pas un vendeur dans la pièce afin d'avoir quelques petits conseils, je ne voulais pas me retrouver sur Grandline sans y être préparé. Et puis les couvre chef cela apporte un peu de classe et de mystère, avec ça j'aurais surement l'air badass.  Un homme assez pâle sembler être en train de ranger les vêtements, me dirigeant vers lui pour avoir quelques conseil je fut surpris de voir l'étagère tourné sur elle même et voir l'homme disparaitre.

Cet homme venait de trouver ce que je cherchais depuis mon arrivé ici ! Le hasard fait bien les choses de temps en temps. Me dirigeant dans la même direction, je tirais le chapeau vers et sans m'en rendre compte je me retrouvais à l'entrée du marché noir de Spider Miles : l'ambiance était carrément différente ici. Les gens avaient tous l'air dangereux et tout semblait illégal, les armes, les flacons, il y avait même des esclaves... Ce genre de pratique me répugnait réellement, personne n'à le droit de mettre la vie des autres en vente, aussi répugnant que le systeme de mise à prix. Le gouvernement mondial ne se prennent pas pour des merdes quand même.  Bref je m'en chargerais plus tard de ses guignols.  Le jeune homme au cheveux blanc fut rapidement intercepté par un homme, à en entendre la conversation il y a avait une histoire à propos de la Takara Chizu, qu'est ce que cela pouvait bien être ?  Observant la réaction de l'homme en blanc je put comprendre qu'il ne savait pas non plus ce que c'était. Peut être était-ce un trésor ? Je ne pouvais pas laisser passer une occasion de mettre la main sur un butin. Accourant en direction de l'albinos levant la main comme un attardé j'esperait attiré son attention.


-Hey, Nobu tu pourrais m'attendre quand même !

Me tournant en direction de l'homme costaud je reprenait un regard assez serieux pour l'interroger.

-Pourrions nous avoir plus de précision s'il vous plaît ?

Je me tenais face à lui, faisant une tête et demie de plus que tout le monde ici j'était sur d'être pris au serieux et faire caïd. Dans ce genre d'endroit il vaux mieux inspirer la crainte que l'empathie. L'homme me regarda de bas en haut avant de prendre un pas de recul.

-Oui, oui bien sur je vous en parlerais quand on sera entre nous suivez moi.

Acquiesant de la tête nous suivions ce type. Je restait silencieux observant autour de moi les etals qui se presentai face à moi. Notre guide nous pointant une porte en fer en indiquant que c'était notre destination.


Pirate
Le Corbeau
avatar
Dorikis : 1880
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 204550
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct - 14:49

À peine la marche pour suivre le gaillard avait-elle commencé -le temps d'un pas tout au plus- que les deux hommes furent interrompus.
Un homme assez grand, aux cheveux noirs, faisait son apparition, interpellant Taï par la même occasion. Pourquoi un tel comportement ? Il ne fallut qu'une seconde au pirate pour comprendre ce qui amenait ce second interlocuteur ici. Il était certain qu'il avait entendu une bribe de la conversation et qu'il voulait savoir ce que c'était. Peut-être pire, il savait exactement ce que c'était et souhaitait se joindre au groupe pour profiter des informations qui venaient de sortir.  C'était un brillant stratagème. La place était bondée et créer du grabuge en niant le connaître n'aurait fait qu'attirer l'attention. Le pirate blanc ne voulait pas se battre contre autant de monde étant donné qu'il ne connaissait la force de personne hormis la sienne. Tous ces échanges marchands faisaient transiter de grosses sommes d'argent et qui disait grosse somme d'argent disait forcément moyens pour les défendre. Tous ces vendeurs-voyous devaient être armés jusqu'aux dents, prêts à défendre leur recette jusqu'au bout. En perdre ne serait-ce qu'une miette n'était pas permis.

La surprise de cette visite inconnue passée, le guide improvisée pointa du doigt une énorme porte métallique qui semblait être le point où il voulait emmener les deux voyageurs. Pourquoi ne pas vouloir en parler ici ? Tout cela semblait louche. Il voulait protéger des informations, certes, mais la cacophonie environnante rendait déjà difficile la discussion entre deux personnes. À vouloir en être trop prudent, on en paraissait suspect.


« Que se cache derrière cette porte ? » demanda Taï d'un air sérieux pour faire comprendre à son guide qu'il n'était pas un bleu qui se laisserait prendre par la première des manigances.

« C'est simplement un endroit plus tranquille pour discuter... Vous savez bien que concernant cette carte, il vaut mieux être prudent. Beaucoup se sont cassés les dents... » avait répondu le fameux guide sur un ton qui paraissait, semble-t-il, honnête.

Taï n'était néanmoins pas convaincu par l'explication et restait sur ses gardes. Comment faire confiance à quelqu'un qui avait l'air d'être un véritable bandit ? De plus, il était dorénavant suivi par quelqu'un qu'il ne connaissait pas du tout, qui pouvait être n'importe qui. La marche durerait encore une petite minute en direction de cette porte, peut-être que cela lui laisserait un peu de temps pour connaître cette personne opportuniste qui avait su saisir l'occasion au vol.

« Et toi ? Qui es-tu ? Tu sais ce qu'est cette « Takara Chizu » ? » avait-il demandé. C'est en posant la question qu'il se rendit compte que le guide avait précédemment répondu.

Une carte ! C'était donc une carte. Une carte au trésor ? Si on en jugeait par l'excitation, c'était certainement cela. Ici, tout le monde semblait vouloir troquer son butin. C'était donc quelque chose qui menait vers un objet ou un ensemble d'objets de valeur. Cela pouvait être n'importe quoi : de l'argent, de l'or, des livres, des babioles avec une valeur sentimentale.
En se plongeant dans les livres, Taï avait lu beaucoup de récits différents et ce qui pouvait être un trésor pour certains ne l'était pas forcément pour d'autres. Qu'est-ce qui attendait les deux compères maintenant ? La porte approchait.

L'homme l'ouvrit, laissant les deux suiveurs s'introduire à l'intérieur.

La pièce était sombre, sentait l'humidité. On pouvait presque distinguer une odeur de sang. Oui, à n'en pas douter, c'était bel et bien du sang. C'est à ce moment-là que Taï comprit et que des lumière s'allumèrent pour laisser apparaître à quelques mètres d'eux une bande de quelques pirates armés jusqu'aux dents. Ils devaient être un peu moins qu'une dizaine, tous assez costauds. De leurs armes coulait encore un liquide rouge dont on pouvait deviner la provenance. Derrière un meuble on pouvait voir un bras ensanglanté, peut-être encore relié à un corps inerte qui avait sans doute été massacré par ceux-là.


« Qu'est-ce que tu nous amènes Jigoku ? Encore des concurrents je parie... Hahaha... » lança celui qui était le plus en avant, portant une très longue épée à la ceinture qui se trouvait dans le même état que les armes des autres.

« Exactement ! Je me suis dit qu'éliminer encore un peu plus de concurrence nous facilitera la tâche ! »

« Tu as bien fait ! Maintenant que nous avons la carte, mieux vaut éliminer tous ceux qui la recherchent, trouver le trésor risque de nous prendre quelques temps... Nous ne pouvons pas prendre le risque qu'une copie existe et que d'autres chercheurs se trouvent au même endroit que nous pendant la recherche... » répondit-il à la réponse de ce qui semblait être son subordonnée.

Il sentit tout de même qu'il en avait trop dit et abrégea très rapidement ses paroles.

« Éliminez-les ! » hurla-t-il alors qu'un dernier verrou de la porte métallique se faisait entendre.

Sept ennemis exactement, Taï avait eu le temps de compter. Pouvait-il faire équipe avec cette personne nouvellement rencontrée ? Il l'espérait. Sans quoi ce serait très compliqué de faire face seul.

Pirate
avatar
Dorikis : 1560
Fruit du démon : Shikine Shikine No mi
Prime : 0฿
Berrys : 61980
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Nov - 16:38

Tetsuo & Tai

RP Flashback

Cs

L'homme qui se trouvait en face de moi semblait plutôt intelligent, plutôt que nier me connaitre et créer un atmosphère tendue il à preferer jouer le jeu et me permettre de le suivre. En effet au vu de toutes les personnes qui se trouvaient ici il ne valait mieux pas se mettre à dos ces bandits. Malgré que nous soyons des inconnus l'un pour l'autre j'avais l'intuition que ce type n'était pas une raclure. En effet malgré qu'il soit tout petit et me semble assez frêle, il degageait quelque chose, il avait en quelque sorte du "flow". Le grand gaillard quant à lui ne degagait rien et semblait être une raclure comme les autres, mais il fallait bien le suivre pour savoir de quoi il en retournait. Cette histoire sentait l'aventure à plein nez !

Nous nous baladions dans ce que l'on pouvait appeler une ruelle souterraine, entouré d'étals d'un côté et de l'autre de poivrot et quelques flaques assez douteuse si vous voyez ce que je veux dire.
L'atmosphère ici était étrange, animé mais en même temps calme. Ce paradoxe aussi invraisemblable que le clair-obscur était bel et bien présent ici, les ruelles étaient très agités mais un sentiment de toute flottait tout autour de nous.


Soudainement nous nous sommes arrêtez devant une porte. Que ce cachait t'il dèrrière cette porte ? C'était la question qu'avais posé mon compagnon d'aventure. Un endroit plus tranquille était la réponse que l'on avait reçu... Quoi attendez... Une carte au trésor ?! Tout c'était arrêté à ce moment là. C'était donc une chasse au trésor. Cela faisait tellement longtemps que je n'en avais pas fait que j'avais presque oublié la sensation que cela procurait. L'homme nous invita à rentrer, je n'avais vraiment pas confiance mais cela importait peu.

Ouvrant la porte je put découvrir un endroit sombre qui puait le fer. Dans cette pièce se trouvait une dizaine d'hommes. Il ne fallu pas bien longtemps pour comprendre ce qu'ils voulaient faire de nous. Surtout après les dires de celui qui semblait être le chef... Je ne me fit pas prier pour déclencher les hostilités : Donnant un coup dans le genou de celui derrière nous et enchainant par un coup de poing pour le mettre au sol j'avais mis K.O le plus proche.

Je pris le temps crée par l'effet de surprise et donna un puissant coup de le mur de pierre afin de créer un trou. Comptait sur mon collègue pour gagner quelques secondes, je gainais mes muscles et après quelques efforts je finissait par arracher la porte du mur. Tournoyant pour prendre de la vitesse je l'envoyait sur mes adversaire tout en faisant signe à mon collègue de se baisser.

A peine rentré j'avais déjà remarqué la carte et fit signe mon collègue de la recuperer. Quant à moi je me dirigeais vers le chef pour gagner du temps.


Pirate
Le Corbeau
avatar
Dorikis : 1880
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 204550
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Nov - 18:57

Taï n'avait pas pu attendre la réponse de son pseudo-compagnon. Déjà, les ennemis se ruaient vers eux. Sept gaillards, prêts à en découdre. Six qui attaquaient dès maintenant tandis que celui qui donnait les ordres restait en retrait. Il ne voulait sûrement pas se salir les mains avec du menu fretin et à en juger par l'odeur et l'état de la pièce, il était sûr que beaucoup avaient connu un sort qui ressemblait de près ou de loin à la mort.
Le jeune pirate n'était pas un habitué des mêlées générales, ni même un habitué des combats tout court. Depuis qu'il avait mangé son fruit du démon et qu'il avait perdu la faculté de nager, il s'était entraîné seul, dans le but de comprendre et de développer ses pouvoirs. Ce serait donc la première fois qu'il allait pouvoir utiliser les fruits de ses entraînements répétés et qu'il pourrait tester leur efficacité en combat. Il avait pensé au type d'adversaire qu'il lui serait le plus facile à combattre, mais il n'avait pas le temps de choisir. La situation était urgente et ce fut face au premier arrivé à lui qu'il entama le premier échange de coups.
Rapide, le pirate aux cheveux blancs eut à peine le temps de croiser les bras devant sa tête pour bloquer un coup de poing fulgurant. Il comprit à la seconde de l'impact que, malgré toute la force qu'il pourrait mettre dans ses jambes, il allait être projeté.

Une force démentielle venait de le frapper. Ses pieds décollèrent du sol.  Il décolla sur quelques mètres avant d'aller s'écraser contre du mobilier en bois dans un grand fracas. Wahou ! C'était la première fois qu'il se prenait un coup si puissant. Néanmoins, bien positionné sur ses appuis et dorénavant habitué à entraîner son corps, il n'avait reçu que des dommages superficiels. Rien qui n'entraverait ses prochains mouvements. Malgré tout, se prendre un coup direct de ce genre, sans aucune protection relevait carrément du suicide. Un tel punch dans la tête de Taï l'aurait sûrement envoyé dormir pendant quelques temps.
Relevant la tête, il vit finalement la forme de son adversaire qui se remettait doucement en place. Son bras était encore tendu après le coup. Il était colossal, mesurait sans doute plus de deux mètres de haut et devait bien faire plus d'un mètre cinquante de largeur. Ses bras et ses poings étaient démesurés. À n'en pas douter, après rapide analyse de tous les autres combattants dans la salle, il devait être celui qui avait la plus grosse force physique.


Spoiler:
 

« Déjà cassé ? Ceux d'avant étaient quand même un peu plus solides ! »

« Aïe... Aïe... Ne crie pas victoire trop vite ! Ce n'était qu'un coup !   » répondit le pirate tout en se relevant.

Cette scène dura quelques secondes pendant lesquelles le grand gaillard sembla perdre patience. Courant vers le pirate, il était prêt à remettre un direct du droit de la même trempe que le précédent.
Parfait. Une stratégie identique, c'était exactement ce qu'il fallait à Taï pour essayer les pouvoirs de son fruit du démon.
Essuyant la petite goutte du sang qui sortait du coup de sa bouche avec sa manche, il se prépara à encaisser l'attaque, remettant ses bras en croix en niveau de sa tête. Le large sourire du colosse voulait tout dire, il allait mettre encore plus de force. Il voulait briser la défense de son adversaire avec la même technique en utilisant encore plus de force brute.

Et là, alors que les os des deux personnes auraient dû s'entrechoquer, il n'y eut rien. Au dernier instant, Taï s'était baissé, profitant de la lenteur relative de son adversaire à cause de son gabarit beaucoup trop imposant. Contrairement à son adversaire du jour, il n'affichait pas de sourire, il était concentré, espérant que sa petite tactique fonctionne.


« Dunlopillo   » dit-il tout en touchant le sol au niveau des pieds de son adversaire.

Le sol se déforma et le gros pirate s'enfonça de quelques centimètres dans celui-ci. Il était surpris. Alors que la surface était dure, elle était maintenant molle, rebondissante. Ses appuis étaient perdus, il allait mettre une petite seconde à avancer.

Sautant sur place -un bond d'un bon mètre de haut- Taï plaça alors un coup de pied latéral au niveau de la nuque de son adversaire. Pas suffisant pour le faire s'envoler, certes, mais bien assez pour le faire vaciller et s'effondrer là où le sol était encore dur. Il faudrait plus que ça pour le battre, c'était certain.

Après son coup, le pirate fit un bond en arrière, touchant le mur derrière lui avec sa main droite. De là, il joua à un jeu dangereux.


« Déjà terminé ?   » dit-il tout en faisant un signe du doigt qui annonçait à son adversaire de s'amener.

Pris de rage après avoir été contré, celui-ci n'utilisait plus du tout sa tête et se contenta de foncer. Taï fit de même, espérant que ses os tiennent le coup.
Pour la troisième fois, ce fut la même attaque qui fut lancée. Un coup de poing direct qui laissait bon nombre d'ouvertures. Néanmoins, dans cette phase de test, le pirate voulait essayer un nouveau truc.  Sautant au dernier moment, il encaissa le coup dans ses bras. Puissant, cela allait laisser des bleus. Propulsé en arrière environ trois fois plus vite qu'au premier coup, son adversaire croyait le combat gagné. Le corps allait s'exploser contre le mur.
Mais il n'en fut rien, celui-ci se courba, accueillit le corps du pirate avant de le renvoyer à plus vive allure encore qu'il n'était arrivé.
Tête la première, lancé à toute vitesse sur son adversaire, Taï murmura quelques paroles annonçant une nouvelle technique.


« Tempur...   »

Son corps tout entier fonça dans l'abdomen de son adversaire, surpris par le retour de bâton. Projeté vers l'arrière, il se souleva, traversa la pièce, entraînant par la même occasion l'un de ses partenaires qui ne l'avait pas vu arriver et n'avait donc pas pu s'écarter.
Taï, quant à lui, retomba au sol après le choc, pas blessé le moins du monde. Son fruit du démon était donc très utile face à des adversaires robustes et pleins de force. Comme on pouvait le voir, il était capable de renvoyer les coups. C'était l'une des premières propriétés qu'il avait remarqué, peut-être trouverait-il d'autres applications à l'avenir.

Il était maintenant prêt à en découdre.
La porte avait été ouverte et littéralement utilisée comme une puissante arme par l'imposant gaillard. Taï n'eut pas la moindre hésitation lorsqu'il entendit les phrases de son coéquipier du jour. Il lui fallait récupérer la carte pendant que tout le monde était un peu sonné. Il avait vaincu son adversaire direct tandis que l'autre avait gagné quelques secondes qui permettraient au duo de s'enfuir.
L'énorme bruit provoqué par l'arrachage de la porte risquait d'attirer du monde. Il fallait filer.


« Bien. » entonna le pirate avant de se ruer vers le bureau sur lequel le pseudo chef de la bande était assis tout à l'heure.

Comme prévu, les ennemis n'étaient pas malins ce jour et la carte, où ce qu'elle devait être, se trouvait ici avec quelques indications manuscrites. Taï l'enroula grossièrement, la fourra dans une de ses poches et fit demi-tour aussi vite qu'il était arrivé. Ils n'avaient pas le temps.

« Filons d'ici ! La carte indique une position au  Nord-Ouest.
J'y vais, tu me suis ?
» dit-il en marquant une courte pause dans sa phrase.

Pour rejoindre cet endroit, il leur faudrait traverser quasiment toute la ville ce qui ne serait sûrement pas une partie de plaisir vu toutes les personnes présentes à ce moment précis.
Un lac se trouvait dans la même direction et non loin du point indiqué. Ce serait peut-être l'occasion de trouver une planque et échafauder un plan pour trouver ce qui était représenté par la croix de cette carte.
Pirate
avatar
Dorikis : 1560
Fruit du démon : Shikine Shikine No mi
Prime : 0฿
Berrys : 61980
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Nov - 12:14

Tetsuo & Tai

RP Flashback

Cs

Cette histoire était complètement dingue quand j’y repense, tout ça pour un trésor. On ne savait même pas la si ce trésor valais réellement le coup.  Et pourtant on avait réellement foutu le boxon dans cette pièce qui puait le mort. J’affrontais en compagnie de Taï un groupe de bandits de bas étage qui semblait tout de même avoir terrassé pas mal de monde.  Malheureusement pour eux, nous étions à un tout autre niveau.  J’avançais au milieu de cette cohue en direction du chef de leur bande qui ne semblait pas du tout s’agacer de la situation, il devait être certain de ses capacités.  Je devais donc me méfier de cet homme en face de moi.  De son côté l’albinos se débrouillais vraiment bien, il avait une capacité à encaisser les coups déconcertante et quand je l’ai vu rebondir sur le mur après l’attaque du gros balourd… Wow ! J’adore son style, il me semblait très fluide et malgré le fait qu’il encaissait pas mal de coup. J’aimais bien analyser le style de mes adversaires et trouver des failles dans leur façon de combattre.  Mais le temps n’était pas réellement à l’observation, j’avais complètement arraché la porte et attiré l’attention de pas mal de monde ici et avec toute la bande de dégénéré on ne pouvait vraiment pas savoir ce qu’il aller se passer.



De son côté le chef de la bande se leva, il n’était pas très vieux, je pense même qu’il ait le même âge que moi. Ses cheveux aux reflets violets me disaient que secrètement ce type faisait partie de la confrérie de la jaquette flottante.  Enfin je ne le connais pas personnellement mais son kimono et ses claquette chaussette laissait penser que… Voilà quoi !  Enfin bref il avait bien compris qu’il allait devoir m’affronter et se préparait à dégainer son sabre. Je n’ai même pas eu le temps de réagir qu’il avait déjà tenté de m’entailler le torse d’un coup diagonal. Reculant d’instinct je pus sentir mon T-shirt se déchirer légèrement, quelle vitesse ! J’allais devoir faire vraiment attention, de toute manière j’avais comme seul objectif de gagner du temps pour Taï.  Les yeux de mon adversaire ne laissaient rien transparaitre et j’avais un peu de mal à définir ses prochains mouvements, ses coups étaient assez vif, mais pas assez appuyés pour être réellement dangereux.  Mon camarade du moment en avait enfin terminé avec son gros lard et se dirigea sur la commode afin de récupérer la carte, au même moment mon adversaire tenta de l’en empêcher d’un coup de sabre dans le dos.  C’était à ce moment que je devais agir, donnant un violent coup de pied dans sa main je fis voler son arme.  Ce coup-là devais faire vraiment mal.  Se faufilant vers la sortie, Tai me donna la direction qu’indiquait la carte. Nous devions faire vite, nous avions toute la ville à traverser et avec cette bande à notre trousse cela n’allait pas être une mince affaire.

-Vous n’aurez pas MON trésor !

Le chef de la bande semblait réellement énervé, mais je n’en avais complètement rien à cirer.  Sprintant dans le sens inverse, bousculant tous les passant sinon cela n’était pas une vraie course poursuite. Je savais bien que cela aller créer la zizanie, personne n’aime se faire bousculer et vu les loustics autour de moi… Le résultat risque d’être amusant, un véritable souk. Regardant sur les côtés je pus reconnaitre la boutique qui servait de passage jusqu’au marché.  Tirant le pirate à la crinière argenté par le bras afin de lui montrer la bonne direction, de l’autre côté ils n’oseront surement pas nous attaquer.  Sans regarder ce qu’allait faire mon camarade je me fonçais dans la boutique de ton ma vitesse et éclatait l’armoire qui servait de porte et me jetant dessus. Tombant par terre en même temps que les vêtements et l’armoire, je me retrouvais nez à nez avec un homme avec un grand manteau blanc.




-Eh bien dîtes moi… Où étiez-vous et comment cela est-il arrivé ?


Comment je pouvais faire pour avoir aussi peu de chance ? Même au sol j’ai pu reconnaitre l’insigne de la Marine. Ce grand blond dégageait quelque chose d’assez apaisant, c’était étrange.  Me relevant, je feintais être désorienté afin de ne pas éveiller d’animosité.   Je parlais très fort pour être sûr que mon camarade m’entende s’il se dirigeait vers moi.

-Je ne sais vraiment pas…  Un groupe d’homme m’ont poursuivi et je pense m’être cogné quelque part en fuyant. Ouuch qu’est-ce que j’ai mal !

L’affaire allait être corsée avec les bandits à nos trousses et cette affaire de marine.  Regardant en direction de la fenêtre je pouvais remarquer que le représentant du gouvernement mondial était seul. Prenant la direction de la sortie en essayant de ne pas me faire remarquer, j’espérais passer incognito. Le marine me tira par le col et me ramena vers lui, c’était le moment où jamais. Lui donnant un coup dans le genou, le marine poussa un cri de douleur. Je profitais du fait qu’il boitait pour prendre la poudre d’escampette en ville.  Sprintant entre les rues de Spider Miles je pensais être hors d’atteinte, quand à un carrefour je me retrouvais face à face avec les bandits. Comment on t’ils pu me rattraper ces imbéciles, enfin vu leur air étonné je ne pense pas qu’ils aient fait exprès de me retrouver.  Dans le même moment je sentis une présence dans mon dos : Le marine et renforts étaient eux aussi présents.

Je ne sais pas dans quel merdier je m’étais mis mais là j’y suis jusqu’au bout.

Pirate
Le Corbeau
avatar
Dorikis : 1880
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 204550
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 15:38


La carte était maintenant en possession de Taï. Le chef de la bande ennemie avait hurlé au vol. Il s'agissait sûrement plus d'une manifestation de sa rage que d'un appel à l'aide. Dans cet endroit où se trouvaient un grand nombre de brigands, les trahisons devaient être fréquentes, on ne pouvait compter que sur soi-même ou sur ses plus proches connaissances.
C'était absolument le contraire que faisait actuellement le pirate aux cheveux argentés. Il se battait avec une montagne de muscles qu'il ne connaissait pas du tout, laissait presque sa vie entre ses mains. Une belle preuve de confiance pour quelqu'un qu'il ne connaissait que depuis quelques minutes.

Les ennemis n'étaient pas tous à terre, loin de là. Ils s'étaient lancés à la poursuite des deux contrevenants qui se retrouvaient maintenant à zigzaguer dans les différentes allées du marché. Taï prenait grand soin à renverser le plus de choses possibles pour freiner la progression de ses adversaires. En tournant la tête il put voir que leur nombre avait augmenté et que d'autres s'étaient lancés à leur poursuite. Étaient-ils des amis de la bande ? Sûrement ou alors seulement des êtres attirés par ces trésors. L'instant n'était pas à la réflexion, il fallait penser à comment quitter cet endroit. Basara, le compagnon dont Taï ne connaissait pas encore le nom, avait un ou deux pas d'avance sur lui et trouva finalement l'entrée qu'ils avaient pris pour venir dans cet endroit secret. Ce fut sûrement à partir de cet instant que les choses commencèrent à dégénérer.

D'un puissant coup, il avait littéralement détruit le passage secret. Le bois avait craqué, la pierre s'était brisée. La boutique qui servait de passage devait sûrement avoir reçu quelques dégâts. De la poussière s'était soulevée. Taï avait jeté un coup d'oeil à son compagnon et avait profité de l'environnement environnant pour se cacher dans la boutique. Il espérait que tous fileraient tout droit. Accroupi, derrière un amas de vêtements qui avaient quitté les présentoirs, il observait attentivement le nuage de particules qui s'atténuait petit à petit. Au bout de quelques secondes, il put reconnaître son compère, ainsi que la personne qui lui faisait face. C'était un Marine. Un problème de plus car faire du grabuge pile en face d'un représentant de la loi n'était jamais bon signe et pouvait être synonyme d'un gros retard.
Soudain, alors que le pirate aux cheveux argentés ne pouvait pas entendre la conversation, il vit le représentant de l'ordre se plier en deux, comme s'il avait reçu un puissant coup. Basara n'avait pas essayé de parlementer plus longtemps que ça et était passé à l'action. Il était fort, mais peut-être un peu impulsif. Dans ce cas-là, il avait sûrement pris la meilleure décision.

La course effrénée reprit de plus belle, les deux compères avalant la distance avec une vitesse folle. Ils ne pouvaient pas se permettre d'être arrêtés maintenant. Taï se laissait guider par son compère sans regarder si la direction indiquée par la carte correspondant. Le plus important maintenant était de se débarrasser d'une manière ou d'une autre de tous les ennuis qui leur tombaient dessus aujourd'hui.
Les pirates et la Marine, deux menaces opposées mais qui avaient maintenant un ennemi commun. Le pire des scénarios imaginables se produisit. Les deux compères étaient maintenant pris en étau. Devant eux les pirates qui réclamaient leur dû, de l'autre les Marines qui couraient après les personnes qui avaient agressé leur supérieur. Cette histoire prenait une bien mauvaise tournure. 



« Saute ici ! On va essayer de fuir par les toits ! »

Grâce à son pouvoir? Taï venait de ramollir le sol et de créer un trampoline géant.
Il sauta durement sur le sol, à l'endroit qu'il avait indiqué et fit un bond d'une quinzaine de mètres avant de se retrouver sur les toits environnants.
Pendant la petite pause, il avait ouvert la carte et se dirigeait maintenant vers le point indiqué. Il pouvait maintenant entendre les coups de feu qui le visaient. Il courrait en modifiant sa vitesse et sa trajectoire pour devenir une cible plus difficile à abattre.
La Marine avait pris en charge une partie des bandits qui poursuivaient les deux compères. D'autres étaient encore à leurs trousses, mais l'écart grandissait. Bientôt, sauf grand rebondissement, ils seraient à l'abri.


Pirate
avatar
Dorikis : 1560
Fruit du démon : Shikine Shikine No mi
Prime : 0฿
Berrys : 61980
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 23:58

Tetsuo & Tai

RP Flashback

Cs

Quelle journée… A la base je n’étais venu ici que parce que je souhaitais me procurer quelques produits qui n’étaient pas autorisés à la vente, et me voilà embarqué dans une embrouille entre un groupe de bandit, le gouvernement mondial et une carte au trésor. Je commençais à douter de mon arbitrage, suivre ce type aux cheveux argentés : est-ce que ça va valoir le coup ? Takara Chizu, ce trésor ne me disait pas grand-chose… Au départ je m’imaginais un coffre rempli d’or et de pierres précieuses, mais plus le temps avance et plus je me mets à imaginer le pire. Enfin je ne sais pas comment on peut être dans une pire situation ici à Spider Miles… Coincé entre les chiens du gouvernement mondial et des raclures de bandits. Mon collègue m’avait suivi et par ma faute, il est lui aussi pris dans le bourbier, bien que je ne le connaissais pas je me sentais un peu responsable. Je devais donc réfléchir à un moyen de nous tirer d’affaire.

Je regardais de chacun côté de cette ruelle du centre-ville, les bâtiments étaient assez proches les uns des autres ce qui signifiait qu’il y avait beaucoup de petite ruelles comme celle-là. D’un côté je voyais le gradé de la marine regarder le groupe d’en face d’un air interrogatif. De son côté, le chef des bandits semblait être assez mal à l’aise. Possédait-il une prime sur sa tête ? Si c’était le cas cela pourrait jouer à notre avantage. Je me retournais à nouveau vers le gradé de la marine, prenant un air amusé, la main derrière la tête. Je m’avançais de quelques pas en sa direction afin qu’il m’entende mieux.

-Je suis désolé pour le coup de tout à l’heure c’était un spasme. Mais je vous disais que c’était cet homme qui veut ma mort. Défenseur de la loi protéger les pauvres citoyens innocent que nous sommes.
Je savais très bien que l’homme allait comprendre que je me moquais de lui, après tout c’était bien là mon objectif. Ma provocation passé, je devais réfléchir à une solution. Malheureusement pour moi il n’y avait rien autour de moi, la seule solution qui se présentait à moi était d’enfoncer un mur, mais encore on se retrouverait piégés dans une maison. Non, il fallait que je trouve mieux. De plus que l’étau commençait à se refermer autour de nous, les deux groupes n’allaient pas tarder à passer à l’action.

-Continue de te foutre de moi ! On verra qui rigolera quand tu seras derrière les barreaux.

C’est vrai qu’il n’avait pas tort le con. Si on ne trouvait pas un moyen de s’enfuir tous les deux, on allait se retrouver enfermé comme des rats.

« Saute ici ! On va essayer de fuir par les toits ! »

L’albinos m’apostropha en me montrant une partie du sol avant de s’envoler sur le toit, comme si la gravité ne l’affectait plus réellement. C’est à ce moment-là que j’ai eu un flashback (un flashback dans un flashback c’est ouf ça non ?) du moment où il avait rebondit contre le mur. Je n’allais pas me faire attendre, je pris deux pas d’élan avant de sauter de toutes mes forces. Je ne m’attendais pas vraiment à m’envoler, j’avais vraiment beaucoup trop de force dans les jambes. J’avais largement dépassé l’albinos, fusant comme une balle et m’écrasant comme une m..ouche sur une terrasse. J’étais pas mal égratigné de partout, je pris quelques secondes pour me relever car je m’étais vraiment fait mal au coude comme un imbécile. C’était génial la manière dont l’albinos était capable de faire ramollir les choses, ce pouvoir venait plus que certainement d’un fruit du démon, il était quasiment insensible au attaques physiques si il est capable de le faire sur sois même.

J’étais capable d’entendre de nombreux coup de feu, la bagarre à du éclater entre les deux groupes. Bref ce n’était plus mon problème, mais j’avais tout de même envie de foutre ma merde. Je pris une grosse caillasses et la balança en direction de la probable mêlée. Mon compagnon donna la direction à prendre afin de rallier le point sur la carte. Nous prenions la fuite de toit en toit tel des Yamakasy, je ne sais pas ce que c’est mais je le dit.

Arrivé sur ce qui semblait être le point sur la carte, je me suis m’y a chercher quelque chose de suspect. Mes talents de chercheurs de trésors ne me lâchèrent pas et je découvris rapidement un coffre. J’étais impatient de savoir ce que j’allais trouver dedans, alors imaginez ma déception quand la seule chose que j’ai trouvé fut un petit journal. Les trésors peuvent être de valeur sentimentale mais la… Il ne nous restait plus qu’à trouver une planque, la solution la plus proche était mon navire. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais confiance en ce type, si il voulait me trahir ou me laisser sur le carreau il aurait pu le faire depuis longtemps.

Sur le bateau nous étions en sécurité, je l’invitais à s’asseoir dans le bureau du capitaine en face de moi afin de lire le journal. Ce dernier était assez long, il racontait les derniers jours de Roudy Djones un pirate de l’équipage de Gold Judy. Il parlait aussi d’un navire prénommé le Takara Chizu… Mais surtout il parlait d’un grand trésor perdu sur ce dernier navire. Il parlait de la grotte où le navire avait échoué mais il n’arrivait pas à la situer, il se contenta de décrire cet endroit.

-Le Takara Chizu est en réalité le navire du célèbre equipage de Gold Judy, enfin il l’était. On ne sait pas vraiment où est situé ce bateau, cela va surement nous prendre du temps pour le retrouver. D’ailleurs je ne me suis toujours pas présenté, je me nomme Tetsuo. Basara Tetsuo si mon nom de famille te dit quelque chose, je suis enchanté de faire ta connaissance __ ?

J’attendais evidement de sa part qu’il me décline son nom, en attendant, je posais le journal sur la table et le poussa légèrement vers mon collègue. Je me levais de la chaise et regardait pas la fenêtre en direction de la mer.

-Pour tout te dire je suis assez impressionné par les capacités de ton fruit du démon, je ne connais pas par cœur la liste des fruits répertoriés, mais si tu me le permets j’aimerais bien que tu m’explique comment il fonctionne afin de vérifier si il fait partie de mon livre.

Je me retournais en direction de ma commode afin de sortir ce gros livre qui répertorié tous les fruits du démon identifié à ce jour. Le posant sur la table, je tournais mon regard vers l’albinos en prenant un air sérieux.

-Si tu veux chercher ce trésor avec moi, je te propose de rejoindre mon équipage. J’ai décidé d’emprunter la voie de la piraterie, je suis à la recherche du plus grand des trésors : le One piece, mais un trésor tel que celui la fera aisément l’affaire pour commencer.


Je lui avais proposé de rejoindre mon équipage, il était très talentueux et je ne pouvais pas le laisser filer avant de lui avoir proposer. Qu’il accepte ou non, je suis prêt à retrouver ce trésor en sa compagnie.


Pirate
Le Corbeau
avatar
Dorikis : 1880
Fruit du démon : ~
Prime : 0฿
Berrys : 204550
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 16:01


La course poursuite continuait de plus belle. Taï avait choisi de la jouer discret se contentait de courir,
sautant de toit en toit aussi vite qu'il le pouvait afin de s'éloigner le plus rapidement possible de la zone de combat. Son compagnon du jour, quant à lui, avait choisi de laisser un dernier souvenir aux différents protagonistes. Empoignant une grosse pierre, il l'avait lancée avec la même force qu'à l'accoutumée. Quelle brute ! C'était impressionnant de voir à quel point il possédait une force physique détonante. Il était clairement d'un tout autre niveau que l'adversaire que le pirate argenté avait affronté précédemment. Leurs styles se ressemblaient, mais lui représentait une bien plus grande menace. Il était plus mobile, mais semblait également plus intelligent, bien que ce côté impulsif demeure. C'était peut-être lié à l'entraînement pour devenir une telle force de la nature. Il n'était pas rare que toutes les brutes épaisses soient en colère en permanence.

En tant que navigateur, Taï avait l'habitude de manier les cartes et ils n'eurent aucun mal, une fois éloignés du chahut, à rejoindre le point indiqué sur la carte.
À partir de là, rien du tout. Un point quelconque dans une forêt où quelque chose devait peut-être être caché. Alors que le pirate aurait abandonné au bout d'une heure ou deux, il remarqua l'ardeur avec laquelle son compagnon de route fouilla la zone. Bingo. Sa persévérance avait fonctionné et il avait mis la main sur un coffre assez imposant. Posté derrière l'épaule du chercheur de trésors, Taï attendait patiemment l'ouverture. Ses yeux brillaient, c'était là son premier trésor découvert.
Il n'en fut que plus déçu lorsqu'il remarqua qu'il ne s'agissait que d'un livre, une sorte de journal de bord écrit par un pirate inconnu à ses oreilles. Basara le prit avec lui et leur conseilla de se rendre sur son navire afin d'être à l'abri et d'éviter de retomber sur d'autres gêneurs.

Taï accepta la proposition et se rendit donc sur le navire de son compagnon. Ensemble, ils empruntèrent des chemins de traverse afin d'éviter le mouvementé centre-ville. Une fois au port, le pirate commença à conter le récit qui était inscrit dans ce journal. Apparemment c'était une sorte de carte au trésor manuscrite, écrite avec des mots et non des images. Un penseur, un ancien pirate avait relaté ses pensées et se rappelait de l'immense trésor amassé sur un navire. Le navire en lui-même pouvait être intéressant si jamais il était encore en bon état. Voyager avec une coque de noix était agréable mais une tempête aurait vite eu raison du pirate argenté.



« Border, Taï Border. Enchanté de te connaître aussi. » répondit le jeune homme afin de combler le vide laissé à la fin de la phrase de son interlocuteur.

Tetsuo Basara avait poussé le livre sur la table. Le pirate le saisit, feuilletant quelques pages tout en écoutant la suite du discours.
Ce pirate était intéressé par les capacités démoniaques. Pour quelle raison ? Il ne semblait pas posséder cet attribut de lui-même. Il voulait peut-être en trouver un et ainsi encore augmenter sa puissance déjà phénoménale.


« Je suis capable de ramollir les choses que je touche, ainsi que mon propre corps. Je découvre les capacités petit à petit, je n'ai ce pouvoir que depuis peu de temps. »

Une réponse assez simpliste. Il ne voulait pas non plus trop en dévoiler.
La suite étonna encore plus Taï. Une proposition pour rejoindre son équipage. À l'instant où cette question fut posée, il fut surpris, mais prit sa décision immédiatement.


« Je vais partir à la recherche de ce trésor, mais je dois décliner l'offre.
Mon équipage a été détruit sous mes yeux. Je ne préfère pas m'engager tout de suie dans cette aventure.
Faisons cette quête ensemble, peut-être que ma décision évoluera !
»

Ces mots prononcés, Taï attacha son navire à celui de Basara de manière à ce qu'il puisse suivre une autre route si jamais ils se séparaient dans le futur.
Où est-ce que cela les mènerait ? Ils ne le savaient pas encore.



Pirate
avatar
Dorikis : 1560
Fruit du démon : Shikine Shikine No mi
Prime : 0฿
Berrys : 61980
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Route ! :: Blues :: North Blue :: Spider Miles-