Princesse mon CUL ! Ft. Kinsei Y. Keikoku [FB TERMINE]

 :: En Route ! :: Blues :: South Blue :: Bilgewater Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 25 Oct - 15:15
ft.
Keikoku
Kinsei
La ville de la liberté
Ah, la mer, le doux vent frais dans mes cheveux, que demander de mieux. Mon petit vaisseau avançait lentement sur les flots. Ce pauvre petit rafiot avait fait son temps. J'étais en sa possession depuis quelques années maintenant et il en avait vu des vertes et des pas mûres le pauvre. Entre les combats, les tentatives d'abordages (je tiens à préciser qu'il peut y avoir tout juste deux personnes dessus, c'est donc complètement con de vouloir m'aborder) et maintenant, j'allais devoir m'en séparer. J'avais des ambitions un peu plus grande que d'habitude. Je me dirigeais donc vers Bilgewater. L'île des forbans, l'île de la liberté. J'allais sûrement pouvoir trouver un navire afin de me lancer sur Grand Line. Bah ouais je vous l'ai dit. Je suis ambitieux maintenant !

Un léger soupire s'échappa de mes lèvres, regardant l'étendue d'eau, je commençais à distinguer les contours de ma destination.  « Allez une petite bière pour fêter ça ! »  En moins de temps qu'il n'en faut pour dire « ouf » cette bière avait fini dans mon estomac. Peut-être un peu trop vite d'ailleurs. C'est avec une classe incommensurable que je venais de lâcher un rôt tonitruant. Fort heureusement il n'y avait personne à l'horizon. Fort malheureusement je venais de souffler un peu de feu en même temps. Vous voyez un peu comme les dragons des légendes quand ils sont repus. « Bordel de merde y'a le feu au Mât ! Mais je sais pas encore l'éteindre moi mon feu ! Enfin, en même temps j'ai jamais essayé ! Et puis merde de toute façon j'arrive pourquoi me faire chier, au moins je paierais pas le port ! »

Posant mon pied à terre, je me retournai pour voir la carcasse de mon vieil ami partir en fumé. J'aurais presque lâché une petite larme, mais bon, je suis fait de feu comment voulez-vous que je pleure ? (Je vous jure que je ne suis pas insensible, mais c'est qu'un bateau non ?) Il était maintenant temps de se diriger en ville. Histoire de voir un peu de quoi sont faits les brigands ici.  « J'ai pas besoin de payer le port. Vous voyez un bateau vous ? »  Un petit sourire en coin les dissuadèrent de s'aventurer dans mes plates-bandes. Continuant ma route dans le silence le plus complet.

« Hé, hé toi, le mec moche ! C'est pas facile pour les gars comme toi de se détendre, j'ai quelques filles bien chaudes dans ma maison si tu veux. Après tout tu as l'air d'avoir fait un long voyage non ? »

Visiblement, ça commençait bien. Par contre, ce mec ne savait vraiment pas comment aborder la clientèle, m'approchant doucement de lui une expression sinistre au visage.  « Moche ? T'as un problème avec ma cicatrice connard ?! Tu veux que je te montre c'est qui la personne chaude ici ? Bah c'est toi »  Il n'avait visiblement rien compris à mes paroles, le poussant violemment pour reprendre ma route, me décidant enfin à lui montrer son pantalon qui commençait à prendre feu. Je ne pus retenir mon fou rire, m'éloignant d'un pas nonchalant alors que ce monsieur avait le feu au cul.

Mon entrée fut fracassante, je venais en effet d'enlever de ses gonds la porte de la taverne, affichant mon air fier, juste avant de me prendre une chaise dans la tronche. C'était digne d'une guerre mondiale là-dedans, tout le monde se tapaient dessus. Chaque objet de la pièce servant de projectile.  « Bonjour Messieurs, y'a-t-il quelqu'un avec un beau navire dans le coin ? »  Avant toute chose, je devais récolter des informations. Il me fallait un navire majestueux, digne de ma grandeur pour sillonner les mers, c'était cependant visiblement mal partie, car je m'étais pris un vent monumental. Un long soupir s'échappa de mes lèvres, allant m'asseoir à une table pour boire.  « Personne n'écoute rien ici comment je vais trouver des informations … Enfin bref buvons un coup, puis j'irais glaner des informations en ville plutôt que dans cette taverne miteuse … »

Au moins l'ambiance était au rendez-vous, même si le risque de se prendre un verre dans la tronche était visiblement plus élevée que le prix exorbitant des consommations.  « Merde j'ai plus un Berry's, je devrais peut-être tout cramer et partir innocemment. Après tout je doute qu'il y ait énormément d'innocent dans ce taudis … mais je vais m'attirer les autorités si je fais ça … » mais une idée brillante venait de me traverser l'esprit. Me dirigeant vers le premier gros bras à portée  « Hey ! gros con ! je suis sûr que t'es pas assez fort pour me faire passer par la fenêtre ! »   Ni une, ni deux, dans un énorme fracas je passai tête la première, mais par le mur en bois, pas la fenêtre. Ma bouteille de Rhum en main et intact, je me relevai, en route pour la ville, malgré la douleur lancinante qui faisait rage dans mon dos.

« Ils ont pas le sens de l’ironie et de la modération sur cette île … »

Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 16:30






Princesse MON CUL
ft. Liang

Depuis son départ de l’île d’Atlas, Kinsei ne faisait qu’une seule et unique chose : Naviguer. Totalement seule au monde, la jeune femme ne trouvait pas l’ombre d’un indice. De plus, se déplacer n’était pas une mince affaire. Sans navire, sans ami(e)s,  sans argent… Il fallait se vendre pour convaincre de la laisser monter à bord d’un rafiot. C’est avec énormément de volonté (et de spam) que la future Reine d’Atlas réussit enfin à convaincre un navire de civils de l’avancer au maximum. Hélas, le capitaine la déposa sur la première île qu’il trouva sur son chemin : Bilgewater. Vous vous demandez sûrement quels arguments cette femme a choisi pour les persuader de son utilité ?  Ou même pourquoi il n’a pas tenu sa promesse ?

- Vire moi de là ! Ta sois disant bouffe était DEGOLASSE !

- Aïe ! Doucement ! J’AI JAMAIS DIT QUE J’ETAIS CHEF ETOILE NON PLUS !
- Tu parles, ton porc était tellement cru qu’on pouvait encore l’entendre couiner !

Une magnifique scène se déroulait sous les yeux des habitants de Bilgewater. La très peu connue, voire pas du tout, princesse d’Atlas se faisait mettre dehors à coup de pieds au cul. Cette dernière abandonna l’idée de se défendre. Ils n’avaient pas tort à vrai dire… La jolie blonde avait proposé un service de cuisine royal en échange du transport… Ce n’était pas précisé que c’était juste la cuisinière qu’il fallait qualifier de royale. Kinsei avait empoisonné tout l’équipage, une bonne épidémie de gastro rodait dans ce bateau ! A quoi bon y rester ? Il fallait arrêter les conneries maintenant et trouver un bateau… Et du fric… Beaucoup de fric… Eh bien oui mes cochons, elle est princesse mais n’oubliez pas que le principe c’était de commencer avec rien dans les poches !

Dans un premier temps, la belle fit un tour dans le centre ville. Rien de bien spécial mis à part de curieux personnages… Il fallait faire une pause, la demoiselle se posa alors près d’un bar à pochetron et commença à jouer quelques notes de Harpe. Un vieux s’approcha d’elle et lui donna un joli billet ! Enfin une victoire !

- Putain tu me casses les oreilles ! Va jouer ailleurs, tient tire toi !
- Pfff !

Le vieux crouton se mit alors à rire comme un babouin pour ensuite se dandiner tout en se mouillant les tétons à l’aide de ses majeurs.

- Montre-nous tes gros nibaaaards !
- Vous… Vous êtes grossier ! Calme-toi Kinsei, ce n’est qu’une personne âgée qui n’a plus toute sa tête…
- Ô Madaaame !

Kinsei devenait rouge… Elle avait des manières ! Mais ça devenait vraiment compliqué de garder son calme. Cet homme était vraiment dégoûtant. Il continuait avec des grossièretés alors que la princesse faisait preuve d’une patience hors norme quand soudain… La blonde craqua… Un cri retentit dans les rues de Bilgewater. Un cri aigu puant la sympathie et gentillesse.

- ESPECE DE GROS CONNARD DE PORC !

Sans plus attendre, la blonde décrocha un coup de poing à cet individu âgé. Il perdit sa dernière dent, le voilà désormais totalement édenté. Elle finit ensuite avec un coup de pied dans le ventre envoyant valser plus loin ce frêle homme.

- Et tu sais quoi ? Ton argent je le gaaarde ! Je vais me payer un bateau ! Et je vais me débrouiller toute seule !
- Mais moi j’en ai uuuuuuuuuuuuuuuun cria le monsieur tout le long de son périple. Les yeux de la donzelle s’illuminèrent ! Une paire d’ailes apparue dans son dos, la blonde s’envola à toute vitesse pour rejoindre ce monsieur, rasant le sol, elle l’attrapa tout juste avant qu’il ne mange la terre.
- Il est où ? Si tu me le donnes, je te pardonne pour ton affront !
- Regaaaarde dans mon pantalooon dit-il d’un air coquin
- OOOOOOOOOOOOOOOOH !!! Kinsei arma son poing, cette fois-ci, c’est le nez qu’il allait perdre. Prit de panique et fort heureusement, le papy se ravisa et donna plus d’information.
- Non non, du calme, je ne suis qu’un pauvre homme si seul ! J’ai donné mon bateau à mon petit fils.
- Et ton petit fils c’est…
- Oh je… Je aaah… Attends une seconde. Je crois que c’est le fils de mon fils que j’ai eu avec cette brune là… La sœur de la cousine germaine de mon meilleur ami. Ou peut-être bien que…
- Bon bon ! EH ! VOUS LA-BAS ! Oui, vous l'éclopé ! Avec la cicatrice ! Mon bon Monsieur, venez par ici.

Kinsei interpella un homme avec une grosse cicatrice sur le front, vu sa dégaine, il semblait être du coin. Nul doute qu’il allait pouvoir éclaircir ce mystère. D’autant plus qu’il avait une bouteille de rhum en main et qu’il était sûrement un de ces charognards du coin. Vu son jeune âge, il devait connaître les jeunes du coin.

- Vous connaissez son petit fils ? Si oui escortez-moi jusque lui, je veux son bateau. Voilà de quoi faire pardonner ce vieil homme pour ses injures !
- Mais noon, il ne va pas le donner comme ça !
- SILEEEENCE PAPY !

(c) Nyyx | Never Utopia
Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Oct - 1:25
ft.
Keikoku
Kinsei
Chasseur d'information
Un long soupire s'échappa de mes lèvres. Cela faisait maintenant plusieurs heures que j'étais à la recherche d'information sur un navire et pourtant je n'avais récolté quasiment aucune donnée. Marchant au grès du vent, une bride de conversation me parvint à l'oreille, légèrement intriguer par son contenu je décidai de m'arrêter un instant. Après tout, les ragots sont souvent vrais, surtout dans une ville comme celle-là où toute affaire est liée de près ou de loin à chaque habitant de la ville. Je m'approchai légèrement pour être à une distance raisonnable. Esquissant un petit sourire en essayant de passer inaperçu. Je doute que ce soit bien vu d'écouter au porte. « Je te jure que j'ai vu une fille voler ! Et je n'ai même pas bu une seule goutte d'alcool aujourd'hui. Elle avait l'air furieuse contre un bon vieux monsieur lui faisant des avances des plus obscènes, mais de là à s'envoler c'est fort quand même. C'était peut-être un ange, après tout ça ne doit pas aimer les sous-entendu pervers les anges non ? »

Un détenteur de fruit du démon peut-être ? Ou alors cette personne avait tout simplement trop bu et imaginé tout ça. Sur le coup je dois avouer que je ne sais pas vraiment quelle explication pourrait être la plus probable. Tous les jeunes pirates cherchant un équipage se réunissent souvent ici, donc le fait qu'il y ait quelques utilisateurs de fruit du démon parmi-eux ne pouvait pas m'étonner plus que ça. En revanche, la ville était réputée pour ses bars et les personnes complètement torchées les occupants. Enfin tout cela ne me concernait pas vraiment, mon but premier étant de trouver un navire pour pouvoir partir d'ici. Un utilisateur de fruit du démon n'était donc pas ma priorité. D'ailleurs j'ai été vraiment bête de ne pas regarder les potentiels navires en arrivant au port. Une grosse erreur de ma part quasi-impardonnable. Il était temps de passer à la vitesse supérieur dans mes recherches.

*Bruit de vitre qui casse* « Je vous dirais tout ce que vous voulez, mais je vous en prie remontez-moi tout de suite ! je ne veux pas mourir en tombant d'une fenêtre ! Je suis encore trop jeune pour ça ! »

Vous vous demandez sûrement ce qu'il s'est passé ? Eh bien… je me suis rendu en territoire ennemi pour glaner des informations. Chez les chasseurs de primes pour être plus exacte, après tout, les plus enclin à avoir un gros vaisseau sont les racailles de la pire espèce avec un très probable avis de recherche. Et donc actuellement je suis dans un « Bar à mission » en train de menacer de mort l'un de ses connards. Enfin de mort, il est juste la tête en bas au-dessus du vide, mais une chute de cette hauteur-là, il s'en sortira sans aucun problème ! Je vous l'assure !

« Il y a un jeune homme, qui fait du trafic avec les contrebandiers sur les docks, je ne sais pas si c'est exact, mais son Grand-père ou son père je ne sais pas, rabâche tout le temps qu'il a un des navires les plus gros de Bilgewater, d'ailleurs il accoste les gens en leur disant ça pour se vider le … enfin vous voyez quoi, j’vais pas vous faire un dessin. Mais je ne vous conseille pas d'y aller, ce sont des crapules là-bas vous allez vous faire tuer en moins de temps qu'il ne vous en faudra pour dire navire, même si vous avez l'air assez fort … »

« Merci pour l’info, j’aimerais bien te remonter, mais j’ai une longue rancune contre les chasseurs de primes. Et tu sais les cicatrices ça ne s’efface pas alors … bon vol l’ami. »


Lâchant ses chevilles pour frotter mes mains légèrement douloureuses à forte de le tenir dans le vide, il fit malheureusement beaucoup trop de bruit en lâchant un cri perçant. Plusieurs têtes se tournèrent vers moi, et mon air faussement innocent. Esquissant un sourire avant de sauter par la fenêtre, me réceptionnant parfaitement sur mes pieds grâce au matelas humain que j’avais lâché quelques secondes avant. « Merci » Il était l’heure de courir, visiblement plusieurs personnes m’en voulaient légèrement d’avoir malmener leur collègue.

« Foutez-moi la paix j’ai pas de prime bordel ! » Une boule de feu dissuasive traversa la rue s’écrasant dans une maison, cette dernière s’embrasant immédiatement. « Arrêtez ce malade ! »

Un mur de flamme les dissuada de continuer la course poursuite, j'étais enfin libre et un peu au calme ! Et en plus j'avais gagné une bouteille de Rhum, que demander de plus. Je reprenais tranquillement mon souffle, buvant au goulot quand une voix féminine parvint à mes oreilles. Et bon je ne vais pas ignorer une demoiselle en détresse quand même. Me retournant doucement je pus apercevoir sa chevelure blonde et ses yeux vairons. J'avais rarement vu de fille dans ma vie, ces dernières années j'avais surtout vécu en ermite pour apprendre à contrôler un peu mon fruit. Soudain, un déclic ce fit dans mon crâne en voyant le vieil homme à ses pieds. Si je me souviens bien, j'avais entendu parler d'une fille volante et d'un vieux pervers. C'était plutôt une bonne correspondance.

- Vous connaissez son petit fils ? Si oui escortez-moi jusque lui, je veux son bateau. Voilà de quoi faire pardonner ce vieil homme pour ses injures !

- Mais noon, il ne va pas le donner comme ça !

- SILEEEENCE PAPY !

Un sourire éclaira mes lèvres, visiblement elle était aussi la recherche d'un navire, elle allait pouvoir m'aider à récupérer le mien et peut-être même faire un bout de chemin avec moi, après tout elle était plutôt ravissante. « Femme volante … Ahem et bien il se trouve que j'ai entendu d'un très bon ami que je n'ai pas du tout balancé par la fenêtre que le fils d'un vieillard avait un énorme navire. Il se trouve aussi que c'est un contrebandier vivant sur les docks, je pense que c'est votre homme. De plus, je cherche aussi un navire, le mien à malheureusement cramé en pleine mer. Je vous suggère de faire équipe mademoiselle. Libre à vous de me suivre, ce bateau m'intéresse aussi de toute façon. Et puis si ce vieillard essaye de vous toucher une fois de plus, je lui apprendrais à être un gentleman. En route princesse, les docks sont beaucoup moins sûre à cette heure-ci et ça n'en sera que plus marrant ! »

Un petit regard en arrière afin de m'assurer qu'aucun chasseur de prime n'était à mon cul, me mettant en route pour piquer ce navire.

« Si jamais ça chauffe un peu trop… » Un petit rire s'échappa de mes lèvres « Pardon… Donc je disais, si jamais ça tourne vraiment mal, laissez-moi m'occuper de tout. Je doute que vous soyez fragile, cependant, ça serait contre mon enseignement de laisser une demoiselle être blessé »



Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Oct - 9:21






Princesse mon cul !
ft. Liang

La jeune demoiselle eut rapidement une réponse de la part de cet étrange homme au rhum. Sa réponse plus que surprenante mais surtout étrange entrait difficilement dans le cerveau de la blonde. En effet, cette dernière se permit de regarder de haut en bas son interlocuteur. Après mûre réflexion, son physique ne se comparait pas tant que ça à celui d'un bandit...Enfin si on retire sa cicatrice plutôt lugubre sur l'oeil.

Il portait des vêtements étranges, accoutrement qui faisait bouillonner de curiosité la femme ailée. Le discours de cet homme lui sortait littéralement par l'autre oreille...Enfin jusqu'à ce qu'elle percuta que lui aussi cherchait un bateau. Faire équipe disait-il ? Mmmh, faire confiance au premier individu du coin n'était pas la meilleure des idées mais d'un autre côté, il allait être utile. En regardant de plus près sa carrure, l'homme semblait bien entretenu. Un homme de main peut-être ? A réfléchir... Kinsei n'avait pas beaucoup de temps pour la méditation et une réponse s'imposait. C'est après quelques minutes de blanc que cet individu put enfin entendre une nouvelle fois la voix de la douce.

- Eh bien... Heu... D'accord ! J'accepte que l'on fasse équipe. Mais j'espère que vous dites la vérité !
- Et puis si ce vieillard essaye de vous toucher une fois de plus, je lui apprendrais à être un gentleman. En route princesse, les docks sont beaucoup moins sûre à cette heure-ci et ça n'en sera que plus marrant ! »
- Qu...Quoi ? KYAAA MAIS LACHE MOI GROS DEGUEULASSE !

La princesse jeta comme un déchet ce vieil homme qui la dégoûtait tant. Le vieux roula jusqu'à un bar pour y entrer et picoler un bon coup. Au moins, les deux coéquipiers savaient où le trouver si besoin ! Elle en avait presque les larmes aux yeux. "Il va me déshonorer en tant que possible mariée si cela continue"Pensa à haute voix haute la princesse.

- "Bien, pardonnez mes manières. J'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Kinsei Yuubae Keikoku. Les docks vous dites ? Laissez moi regarder ça de plus près." exprima la blonde avant de fixer une nouvelle fois l'homme qui tenait à présent un discours plutôt étrange et riait un peu bizarrement. Pourquoi il était comme ça ? Il fallait s'en méfier mais d'un autre côté, il se comportait comme un homme digne de la Cour prêt à tout pour protéger la princesse. La jolie blonde déploya une nouvelle fois ses ailes, elle ne se cachait certainement. Elle s'envola assez haut pour pouvoir apercevoir lesdites docks mais elle était assez bas pour jeter un œil sur cet individu. Kinsei observa bien l'horizon, il y avait des bateaux certes mais rien qui lui sautait aux yeux. Aucun n'était si impressionnant.... Sauf peut-être cet énorme bateau accosté au large de l'île. Connaissant ce vieux pervers, son bateau devait servir comme bordel sur mer pour assouvir tous les désirs des aventuriers n'ayant pas vu de femmes depuis des lustres. Kinsei redescendit alors pour faire part à son nouveau coéquipier de son observation.

- Il y a bien un gros bateau mais... Il est au large. Il semble avoir jeté l'encre... ... ... P... Pourquoi vous souriez comme ça ? J'ai quelque chose sur la tête c'est ça ? Est-ce que je vous fais rire ? Kin commençait réellement à paniquer. Son visage se rapprochait de plus en plus à celui de son interlocuteur. Son nez se colla presque à celui de l'homme, totalement emporté par la panique.



Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Oct - 11:03
ft.
Keikoku
Kinsei
Maman les petits bateaux ...
- Eh bien... Heu... D'accord ! J'accepte que l'on fasse équipe. Mais j'espère que vous dites la vérité !

Parfait ça me faisait une force de frappe plus importante pour piquer ce navire. Même si dans une ville de forban comme celle-là je n'avais vraiment que très peu de chance de rencontrer un détenteur de Haki pouvant endommagé mon corps. Malgré tout, mon intangibilité n'en faisait encore qu'à sa tête. La prudence était donc de rigueur, du moins un minimum. Son regard en disait long, elle n'avait visiblement pas encore l'air de me faire confiance. En même temps cette foutue cicatrice n'aidait pas à me rendre attirant et sympathique aux yeux des gens. Mais bon, de toute façon ce n'est pas comme si j'allais partir à l'aventure avec elle et parcourir le monde main dans la main. Calme-toi Liang, reprend tes esprits. Un peu de tenu. Ce n'est pas la présence d'une demoiselle qui va me déstabiliser.

- Qu...Quoi ? KYAAA MAIS LACHE MOI GROS DEGUEULASSE !

Visiblement elle venait encore de se faire agresser par « Papy main pas à sa place » Ce vieux était irrécupérable, comment pouvait-il traiter de la sorte un joli bout de femme comme ma partenaire de baston. Un petit soupir s'échappa de mes lèvres, puis ces dernières s'étirèrent en un grand sourire en voyant le vieux se faire dégager telle une boule de bowling et rouler gracieusement vers son habitat naturel qu'était le bar. Si jamais il nous avait menti il ne tarderait pas à recevoir une nouvelle visite de notre part et de façon beaucoup plus violente. « Il va me déshonorer en tant que possible mariée si cela continue» La jeune demoiselle était-elle déjà promise à quelqu'un ? J'en doute, mais vu son comportement plus que raffiné, elle devait-être de la haute société. Et je l'avais appelé princesse, quelle coïncidence. Elle devait donc avoir certain principe. Il était donc de mon devoir de me faire bien voir de sa personne. Histoire qu'elle n'achète pas quelques personnes afin de me chourer mon navire. La question qui torturait mon esprit, étant : Que faisait une jeune princesse dans une ville de forban comme celle-là et surtout que faisait elle seule.

« Bien, pardonnez mes manières. J'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Kinsei Yuubae Keikoku. Les docks vous dites ? Laissez moi regarder ça de plus près. »

« Enchanté mademoiselle et ne vous inquiétez pas, certaines personnes ne veulent pas révéler leur nom dans une ville comme celle-ci. Pour ma part je suis Liang Thadeus Ainsworth. Maître moine et dernier survivant du temple Ainsworth. Et du coup je vous en prie. Après tout vous êtes un ange, c'est assez pratique de pouvoir voler. »

Sans un mot de plus, la belle blonde pris son envole pour scruter l'horizon et les docks pour apercevoir leur objectif. Ma puissance de feu n'était malheureusement pas encore assez puissante pour me permettre de voler mais bon, on ne peut pas tout avoir non plus ! Elle redescendit après quelques minutes d'observation. «- Il y a bien un gros bateau mais... Il est au large. Il semble avoir jeté l'ancre... ... ... P... Pourquoi vous souriez comme ça ? J'ai quelque chose sur la tête c'est ça ? Est-ce que je vous fais rire ? »

Je la voyais se rapprocher de moi s'en aucune raison, de plus en plus près. Je n'avais même pas fait attention au fait que j'étais en train de sourire bêtement. Son nez était collé contre le mien et je pouvais aisément sentir sa respiration saccadée par le sentiment de peur ? De panique ? Ou l'adrénaline peut-être. « Oh rien, je me disais seulement que vous étiez belle Princesse » Non Liang, moi ton cerveau t'interdit de te faire ça. Après c'est mes nerfs qui vont se prendre la gifle. N'y pense même pas. Déjà ce n'est pas très gentleman et en plus c'est du viol. Même si là, c'est elle qui a quelques centimètres de toi. Seulement il était déjà trop tard, mes lèvres venaient d'effleurer les siennes, heureusement mes réflexes assez développé m'évitèrent de l'embrasser complètement. Me retournant promptement pour cacher la rougeur de mon visage. Bizarrement j'avais beau être le feu lui-même, j'avais chaud très chaud.

« Je doute que vous puissiez me porter en volant, on va donc devoir y aller en bateau. Prenons une barque ça sera plus discret. Il est temps de vous montrer que vous n'êtes pas la seule personne à ne pas savoir nager dans ce groupe »

Mon regard se porta sur une petite barque à roue optimisé pour la vitesse et qui avait l'avantage de fonctionner sans que les occupants aient besoin de faire énormément d'effort. Un sourire illumina mes lèvres en m'approchant du groupe de malfrat étant en train de le charger de marchandise sûrement illégales. « Bien le bonjour mes chers, je réquisitionne ce petit bateau au nom de la marine. Nan j'déconne j'emmerde la marine » Déjà le mot marine les avait fait tilter, puis la suite les avait visiblement surpris. Apparemment j'étais mal vu. Le pauvre malotru me fonça dessus. Mon corps s'embrasa, instaurant visiblement la peur dans ses yeux. Nul besoin de verser de sang, j'avais uniquement besoin de leur imposer le respect.

Une boule de feu s'écrasa sur leur marchandise les faisant déguerpir sans plus de mots.

« Mademoiselle, après vous » Je m'étais courbé attendant que la princesse s'installe sur le petit bateau. Je voulais voir d'un peu plus près sa réaction et surtout j'attendais toujours la gifle qui allait sûrement pas tarder vu que je ne lui avais pas laissé le temps de me la mettre avant.

Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Oct - 14:20






Princesse mon cul !
ft. Liang

Kinsei se laissait totalement emporté par ses sentiments les plus primitifs. Cet homme était bien trop louche et elle devait à tout prix savoir pourquoi il rigolait comme ça. Hélas, la jeune femme n'avait pas l'art de se comporter comme il se doit en public. Bien au contraire, elle n'avait pratiquement jamais fréquenté personne. La réponse de ce dénommé Liang fut plus que surprenante. La petite blonde s'était immédiatement tue. Elle n'avait plus rien à dire, en réalité, il n'était qu'un homme bien intentionné surtout qu'il était moine. Son compliment ne rentra pas dans l'oreille d'une sourde, bien au contraire, la visage de Kinsei rougit à une allure phénoménale. Elle était ensuite au bord de l'arrêt cardiaque lorsque sa lèvre effleura celle de son interlocuteur. Jamais, ô non Dieu jamais la Princesse n'avait embrassé un jour dans sa vie une personne et encore moins un homme, un vrai. On pouvait croire à présent que la blonde possédait le Zoan de la Tomate trop mûre. Ce n'était pas désagréable, bien entendu que non, surtout que ce jeune homme, malgré sa cicatrice, n'était pas laid et il était même plutôt charmant. Mais Kin s'était toujours imaginé dans les bras d'un Prince charmant, lui demandant sa main, avec des roses partout sur le sol, vous voyez certainement le sale délire. Elle ne s'était jamais vu recevoir un premier baiser par accident. Alors qu'elle continuait de décéder, ses rêves totalement brisés (pauvre enfant), la moine continua sa route comme si de rien n'était.

La blonde regarda Liang partir en direction d'une barque comme si de rien n'était. Comme si ce moment n'était qu'un simple geste de la vie quotidienne alors que ce baiser signifiait la destruction totale des rêves d'enfant de Kinsei. Si elle n'avait pas un caractère bien trempé, la princesse aurait certainement pleuré comme une madeleine. L'envie ne lui manquait pas mais elle serra les poings jusqu'à laisser la colère l'envahir. La jeune femme se posait énormément de question, pourquoi l'avait-il appelé princesse en plus de ça ? Sans même être effrayé par la puissance du fruit de Liang, Kinsei couru jusque lui, sans vraiment lui laisser le temps de se redresser. Toujours aussi rouge, la demoiselle arma son poing et donna un coup en direction du nez de l'homme. Allait-il être intangible ou pas ? Elle s'en fichait, son instinct prenait le dessus.

« Mademoiselle, après vous »
" Ce n'est pas comme çaaaaaaaaaaaa que ça devait se passer nooon ! Je suis une femme avec des sentiments ! Et des rêves ! Je n'ai pas à être traité comme un catin de la basse-cour ! Vous avez tout gâchééééééééé ! Et en plus, vous partez comme ça sans rien dire. Quel manque de délicatesse."

Fermant totalement les yeux et ne regardant même plus où elle cognait, Kinsei mettait à présent une rafale de gifles un peu n'importe où tant que ça touchait Liang. Il risquait d'en voir de toutes les couleurs à présent, embrasser une femme, c'était un engagement ! Un engagement à vie ! Du moins, dans la tête et l'imagination de la Princesse.  

"Pourquoi m’appeler Princesse ? Est-ce père qui vous envoie ? Si oui, dites lui que je n'ai pas besoin d'un bougre pour me faire comprendre que mes rêves ne seront jamais réalité et que je sais exactement comment m'y prendre pour achever mon couronnement !"

Ils perdaient énormément de temps et tout le monde avait les yeux rivés sur les deux individus. Un spectacle sûrement très passionnant pour eux. Quoi de plus marrant et de plus banal qu'une femme faisant preuve d'hystérie. Kinsei était incontrôlable et Liang risquait d'avoir du mal à la faire grimper dans ce petit navire. Il risquait tout simplement de l'avoir en crise pour un petit moment. Elle continuait à hurler et à donner des coups de pattes sans vraiment réfléchir.

" Je ne monterais pas dans ce bateau sans avoir de réponses !"
Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Oct - 15:13
ft.
Keikoku
Kinsei
Digne d'une Princesse
Visiblement j'avais fait une grosse erreur en ignorant ce qu'il venait de se passer, car Kin-chan arrivait comme une furie bien décidé à me punir. Le poing arriva pile sur mon nez et traversa mon visage. M'arrachant par la même occasion un profond soupir de soulagement. La douleur d'un nez cassé est très violente et vive.

" Ce n'est pas comme çaaaaaaaaaaaa que ça devait se passer nooon ! Je suis une femme avec des sentiments ! Et des rêves ! Je n'ai pas à être traité comme un catin de la basse-cour ! Vous avez tout gâchééééééééé ! Et en plus, vous partez comme ça sans rien dire. Quel manque de délicatesse."

Visiblement elle était passée de Ange à furie des enfers. Et cette fâcheuse tendant à allonger ses syllabes montraient à quel point elle m'en voulait. C'est vrai que t'en qu'à l'embrasser j'aurais pu lui offrir le meilleur baiser de sa vie plutôt que ce simple frôlement de lèvre. Un sourire timide s'esquissa sur mon visage. Pour l'instant je ne pouvais que l'écouter. Je me défendrais après.

Elle était en train de mouliner dans le vide comme une malade, heureusement pour moi, mon intangibilité était à ma bonne aujourd'hui, chaque coup passant au travers de mon corps, me déformant juste à chaque fois. Puis elle reprit son agression verbale de plus belle.

"Pourquoi m’appeler Princesse ? Est-ce père qui vous envoie ? Si oui, dites-lui que je n'ai pas besoin d'un bougre pour me faire comprendre que mes rêves ne seront jamais réalité et que je sais exactement comment m'y prendre pour achever mon couronnement !"

" Je ne monterais pas dans ce bateau sans avoir de réponses !"

Visiblement elle me prenait pour une personne complétement différente. Et j'allais être obligé de répondre à ses questions pour la faire monter. Le problème c'est que l'on commençait à attirer l'attention sur nous. Et bon j'étais encore recherché par ses pauvres chasseurs de prime que j'avais un peu maltraité. Mon regard se planta dans le sien il était temps de lui apporter des réponses

« Bien, je vais donc vous répondre Mademoiselle. Tout d'abord, je me doute que vous êtes une femme avec des sentiments loin de moi l'idée de vous traiter de catin. De une parce que je n'ai pas l'argent pour me payer une catin et de deux, car vous êtes bien trop raffiné pour en être une. Je suis partie parce que j'étais tout aussi gêné que vous, je n'ai jamais embrassé de fille et je ne savais pas vraiment comment réagir. Ensuite, je vous appelle princesse, car vous avez l'allure et la prestance d'une princesse, je ne connais pas votre père, je suis un simple pirate de passage dans la ville. Vos rêves deviendront réalité ne vous en faites pas. Même si je ne crois personnellement pas aux rêves, mais plus aux objectifs. Et pour finir je tiens à dire que je vais me rattraper. »

Liang regarda autour de lui, plusieurs personnes étaient présente et les contrebandiers commençait à affluer. « Une Princesse mérite bien mieux et comme vous êtes un peu bruyante … »

Mon cerveau agis plus vite que ce que je pensais, empêchant cette fois mes réflexes d'agir. Ma main se glissa dans celle de la demoiselle, qui se trouvait être une vraie princesse d'ailleurs et la fit tourner sur elle-même à la manière d'un danseur en la penchant au-dessus du bateau me penchant sur elle à mon tour pour lui offrir un vrai baiser passionné digne d'elle. Suite à cette action complètement débile de ma part, estimant que je lui avais répondu, je l'attirais à bord du bateau avant de mettre en marche les deux énormes roue permettant de le faire avancer. Mon regard se posa longuement sur elle . « je vous autorise à me massacrer pour cela, mais j'espère au moins que c'était le premier baiser que vous désiriez. »

La bateau se dirigeait maintenant à bonne vitesse vers l’objectif du groupe

Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct - 11:13






Princesse mon cul !
ft. Liang

La princesse était dans un état de transe incompréhensible. Il est vrai que la jeune demoiselle n'avait jamais quitté son grand château, qu'elle avait passé sa vie à rêvasser et n'avait que cela pour réellement se divertir. Sa maturité allait se développer durant ce long périple. Il était difficile de la comprendre... Et pourtant, Liang Thadeus faisait preuve d'une patience olympique et d'une compréhension dépassant tout entendement. Kinsei sentait des brûlures sur ses mains et pour cause, elle frappait depuis tout à l'heure dans des flammes. A force de se faire mal et surtout parce que l'ex-moine décida de lui répondre comme un homme, la blonde se tut. Ses grands yeux vairons s'écarquillaient de plus en plus, écoutant attentivement les paroles de son interlocuteur. Quelle prestance ! Malgré son allure étrange, il était un homme un vrai. Il assumait totalement ses gestes et son discours calma immédiatement la tempête.  

Kinsei posa longuement son regard sur Liang. Elle était à présent bien plus douce et totalement apaisée. La blonde commença ensuite à culpabiliser, peut-être avait-elle été trop dure avec cet homme. On pouvait sentir le regret rien qu'en la regardant. Ses lèvres commencèrent doucement à se mouvoir, la raison ? Elle allait tout simplement dire quelque chose, s'excuser très certainement mais l'homme à la cicatrice n'arrangea finalement pas tant que ça la situation et déroba un baiser à cette demoiselle en détresse qui ne s'y attendait pas du tout. Elle laissa son corps se faire emporter par les bras musclés de son interlocuteur et sans même savoir comment réagir céda à cette douce attention censé rattraper les choses.

Ne sachant strictement pas quoi dire suite à ce baiser, la princesse se laissa embarquer dans le bateau. Elle était choquée, dépitée mais d'un autre côté, ce n'était pas si terrible que ça. Tournant le dos à son coéquipier qui faisait tout le travail, elle réfléchissait tout en regardant la mer et boudait tout simplement sans dire un seul mot. Rien n'était comme dans les livres mais tout était bien plus réaliste et émouvant. Sa réflexion dura encore et encore au fur et à mesure que le bateau avançait. Elle se tourna quelques secondes pour observer Liang tout en réfléchissant et soufflant un bon coup pour se détendre et péter un coup. Ce genre d'événement la faisait grandir, c'est certain et de toute manière, à quoi bon le frapper ? Il était fait de feu.

" Après tout, il a fait ça pour me faire plaisir. Il n'est pas si méchant... Je suis vraiment immature... Peut-être a-t-il eut de la peine...." Pensa-t-elle encore et encore. "Je... Je suis désolée de vous avoir crié dessus... C'est vrai que j'ai vraiment envie de vous jeter à l'eau mais je ne peux m'empêcher d'apprécier la douceur de votre geste... Cela dit, à éviter la prochaine ah ah ah.. Hum... " Kinsei retrouva son sourire princier et se sentait à présent très motivée de faire équipe avec un jeune homme aussi charmant qui lui avait donné très envie de se jeter à la mer dans un premier temps. Elle déploya ses ailes et comptait bien y mettre un peu du sien pour arriver toujours plus vite. Elle créa ensuite plusieurs petites bourrasques de vent permettant au bateau de prendre de la vitesse en même temps que le moine travaillait pour. En quelques secondes, le petit groupe s'envola presque sur le bateau évitant de quelques millimètres la coque de l'immense bateau.

"Je crois que j'y suis allée un peu fort mais nous y sommes"

Kinsei n'avait guère l'envie de s'attarder davantage sur ce qu'il s'était passer et le temps était venu de reprendre son sérieux. De là où ils étaient, les deux individus pouvaient entendre une musique, une forte musique. Les propriétaires de ce bateau n'y allaient pas mollo concernant le volume. Les gens parlaient fort, les verres se brisaient... Mmmh, ce navire cachait quelque chose de très farfelu. La blonde vola jusqu'au ponton afin de monter en première et voir de plus près ce qui s'y passait. Une fois les pieds sur le bois, la princesse était choquée... La bouche grande ouverte, les cheveux hérissés... Le spectacle qui se déroulait sous ses yeux était terrible à supporter. Des hommes à l'allure dégoûtante en train de se rincer l’œil sur des femmes en petite tenue. Il y avait de l'alcool de partout et l'hygiène était déplorable. Beaucoup de personne se retournèrent vers elle, le regard mauvais, elle n'était pas vraiment la bienvenue...

" Hey chérie, qu'est-ce que tu fous ici ? C'est une réception privée aujourd'hui. Si tu veux boire un verre ici ou te foutre à poil c'est sur le port que ça se passe." Dit un homme plutôt imposant par son poids, chemise ouverte et vraiment, franchement dégueulasse à regarder. Il portait à sa ceinture une arme à feu et pour le moment, Kinsei ne savait pas quoi répondre trop outrée par ce qui l'entourait. Il fallait que Liang arrive au plus vite pour aider cette donzelle à remettre ses idées en place. "Ceci dit, si tu cherches un travail, j'ai quelque chose pour toi"

Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct - 12:28
ft.
Keikoku
Kinsei
Le début des emmerdes
Un calme plat était en train de régner sur ce petit bateau de fortune. Je n'arrivais pas à cerner si je l'avais blessé, vexé, ou au contraire si je l'avais rendu « heureuse » avec ce baiser qui était peut-être un peu trop osé de la part d'une personne comme moi. En l'occurrence un simple moine, envers une personne de son rang, en l'occurrence une princesse. Et puis je ne savais même plus quoi penser de moi-même. J'avais apprécié ce premier baiser, mais n'était-ce pas trop soudain de ma part. Peut-être aurais-je dû attendre pour une autre personne. Techniquement on est censé uniquement embrasser les personnes avec qui on souhaite engendrer une génération suivante. En l'occurrence je n'en étais pas encore au stade où je voulais voir une princesse enfanter ma descendance. Surtout après même pas une heure de connaissance. Puis une phrase de ma Maîtresse me revînt en tête. « Liang, un jour tu comprendras qu'une femme attire un homme naturellement, tu pourras t'amuser quand tu veux, fait juste gaffe à ce que ce ne soit pas une catin. Par exemple, cette salo** qui a un décolletée dans un temple sacré ! »

Oui elle et la finesse ça ne faisait pas très bon ménage. Mais au moins j'avais ma réponse, je n'avais pas à m'en faire, je n'avais rien faire de mal envers mon temple. Après tout, je lui avais rendu service non ? Toujours est-il mon cher Liang, qu'il faut demander avant d'embrasser une demoiselle de haut-rang, Sinon c'est, soit qu'elle est endormie et que tu dois la réveiller, soit que c'est un viol. Un soupire discret s'échappa de mes lèvres au moment où elle pris la parole, brisant le silence pesant régnant sur le petit bateau.

"Je... Je suis désolée de vous avoir crié dessus... C'est vrai que j'ai vraiment envie de vous jeter à l'eau mais je ne peux m'empêcher d'apprécier la douceur de votre geste... Cela dit, à éviter la prochaine ah ah ah.. Hum... " "Elle avait retrouvé son air fier et digne d'une princesse en disant cela. M'arrachant un petit sourire tendre envers la personne qui me faisait face. Elle se sentait finalement aussi mal que moi. Il fallait donc que je m'excuse à mon tour en bonne et due forme. « Je m'excuse aussi, je me suis un peu emballé sur le moment. Je ne vous embrasserais plus sans votre consentement, je le jure sur mon temple. » Elle déploya de nouveau ses ailes et tel un ange elle s'envola se plaçant à l'arrière du bateau avant de le propulser à l'aide de petite bourrasque de vent. Notre petit bateau se rapprochait à présent dangereusement du leur, s'arrêtant heureusement à quelques millimètres de leur coque. Nous avions donc frôlé la mort apparemment.

""Je crois que j'y suis allée un peu fort mais nous y sommes"

Uniquement un petit peu, du moment que l'on était en vie, c'est qu'elle n'y était pas allée trop fort à mon goût. Elle s'envola vers le pont principal sans vraiment m'attendre. Elle avait visiblement zappé qu'on était quand même dans le repaire de contrebandier, sur le bateau d'un gros pervers et surtout que moi je ne pouvais pas voler. Un long soupir s'échappa de mes lèvres. Regardant autour de moi, je venais enfin d'apercevoir mon moyen de locomotion vers le pont. « Je suis bien fier d'avoir un corps parfaitement entretenu … » Inspirant profondément, si je venais à louper mon saut j'étais mort. Mes pieds décolèrent du bord de la barque tandis que mes bras se refermaient solidement autour des gros anneaux composant la chaise de l'ancre de ce navire. Il ne me restait plus qu'à poursuivre mon ascension jusqu'au sommet du navire.

C'est donc après plusieurs longues voir interminables minutes que j'avais atteint le pont. Mes bras étaient à l'agonie mais bon, j'allais pouvoir m'amuser, tout était propice à la baston sur ce navire. Je me dirigeais maintenant vers la source de la musique. Une musique ridicule et beaucoup trop forte à mon goût. Comment une personne saine d'esprit pouvait méditer avec une musique aussi forte à côté. Une voix parvînt à mes oreilles malgré tout.

« Hey chérie, qu'est-ce que tu fous ici ? C'est une réception privée aujourd'hui. Si tu veux boire un verre ici ou te foutre à poil c'est sur le port que ça se passe. » Quelle façon répugnante de parler et visiblement il était en train de s'adresser à Kinsei. Un rictus de dégoût s'afficha sur mon visage, une princesse dans un milieu aussi dégueulasse et horripilant. Je devais me dépêcher. Arrivant à la hauteur de Kinsei au moment où il lâcha sa dernière phrase. « Ceci dit, si tu cherches un travail, j'ai quelque chose pour toi »

La colère était en train de m'envahir. Cet être abjecte méritait bien d'être réduit en cendre. Mais, je devais garder mon calme, trop de violence pouvait être dangereux pour le navire. Soufflant doucement pour retrouver mon calme, je devais juste leur faire peur pour les faire fuir du navire. « Je m'occupe de ça mademoiselle reprenez vos esprits » M'autorisant une main rassurante sur son épaule.

« Visiblement vous ne savez pas à qui vous avez affaire, infâme détritus du trou du cul du monde. Vous êtes en train de vous adresser à une future reine et notre flotte vient réquisitionner ce beau bâtiment. Vos soirées désopilante ne sont pas assez raffinées pour ce navire. Je vous suggère de déguerpir avant que nous ordonnions à nos navire de refaire surface en enlevant leur revêtement pour prendre d'assaut ce bâtiment. Et si vous ne vous excusez pas de suite pour le manque de respect envers ma princesse. Je vous réduis en cendre »

Des flammes commencèrent à apparaître sur le haut de mon corps, soutenant le regard de se malfrat. « Vous voyez princesse, ça, ce sont des catins de bas étages, elle sont à des années lumières de votre prestance. »

« Oh j'ai oublié de me présenter. Je suis le protecteur de sa Majesté, ployer le genou ou votre petite orgie finira en barbecue géant »

Il ne fallait maintenant attendre, afin de voir si le bluff allait fonctionner, ou si nous allions devoir nous battre.


Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Oct - 15:17






Princesse mon cul !
ft. Liang

La princesse s'était peut-être un peu trop hâtée... Elle se retrouva alors dans une situation plutôt contraignante entourée de malfrats et d'esclaves. Heureusement pour elle, Liang vint à son secours. Sa force physique lui avait permis de grimper sur ce navire plus vite que prévu. La main du moine la sortit totalement de ses pensées mais lui fit également comprendre qu'à présent, il fallait rester sur ses gardes. Laissant Liang parler, Kinsei prit son regard froid et son attitude autoritaire. Elle se tenait comme une dirigeante, comme on lui a toujours appris auparavant. L'affreux homme quant à lui écoutait attentivement les paroles du jeune homme, un cigare à la bouche, il esquissa rapidement un sourire. La princesse de son côté se contentait de hocher la tête pour répondre à son coéquipier. Elle gardait son sérieux sans même émettre un moindre sursaut lorsque ce dernier s'entoura de flammes.

Le pouvoir de Liang effraya tout de même les clients et les danseuses du navire. Ils partirent tous en criant et courant comprenant que la situation devenait un peu trop dangereuse pour eux. Kinsei se fit de nombreuses reprises bousculer par les femmes à moitiés nues, totalement effrayées... Elle ne comprenait pas cette peur... Cela la dépassait totalement. Toujours aussi sérieuse, il ne restait à présent que le gros homme et ses sbires, tous armés. Les autres se cachaient ou se jetaient tout simplement à l'eau. L'homme qui faisait face à Liang éclata de rire... Comme si un tel discours lui faisait peur. Ne lâchant pas son cigare et laissant s'envoler quelques postillons.

- Ghiargargargarg !!! Keuf keuf.  Une princesse dis tu ? Gamin... T'as l'air d'oublié qu'ici, tu es à Bilgewater. Vos putains de titres n'intéressent personne et encore moins votre passé. Ce n'est pas ta petite pimbêche qui va faire la loi. Et puis... Si elle était si riche que ça... Pourquoi elle ne s'achète pas un bateau plutôt que nous emmerder ?

L'homme s'avança tout doucement, des pas très lourds et presque terrifiants. Pour le moment, il ne touchait même pas à son arme mais ses quatre hommes de main eux visaient directement les deux pirates. Deux des sbires n'avaient que des battes de Baseball cloutées tandis que les deux derniers détenaient une simple arme à feu chacun, comme le gros balourd.

- Tu as sûrement un fruit du démon mais tu devrais savoir qu'un bateau est fait de bois et qu'ici nous avons énormément d'alcool. Une seule petite flamme et ce bateau disparaît. *Claque des doigts* Une fois ce geste exécuté, l'un des sbires renversa un tonneau entier d'alcool sur le sol, puis un second. Les femmes cachées un peu partout sur le bateau se remirent alors à hurler de nouveau comme de gonzesses trouillardes. Cela commençait à taper sur le système de la petite blonde qui finit par faire fermer sa gueule à tout le monde en haussant le ton.

- IL SUFFIT ! *Silence règne à présent... Sous le regard des toutes les catins, la jeune femme prit la parole tout en les regardant chacune l'une après l'autre* Pourquoi avoir peur de nous ? Nous ne vous ferons aucun mal. Votre vie se résume-t-elle misérablement à se faire offenser par des hommes ignominieux ? Ils ne regardent que votre chair... Si vous voulez finir votre vie dans ce taudis eh bien rendez-vous immédiatement à la fureur des vagues. Votre existence ne vaut rien. En revanche, si vous nous aidez, je vous promets une vie bien meilleure. Vous pouvez décider de vivre ou de devenir chevalier et servir une personne qui vous honorera autant que vous vous la respectez.
-J'ai rien compris à ce qu'elle a dit chuchotèrent les demoiselles.
- Ghiargargarg, tu crois vraiment qu'elles vont  bouger leur petit cul pour toi ?
- Le devoir d'un dirigeant est d'abord de gagner la confiance de son peuple. Peu importe ce que cela lui coûte. Sa vie n'a de raison d'être que si peuple est à ses côtés.
- C'est mignon. Rappelle moi d'où tu viens déjà ?
- Moi, moi je veux bien vous aider... Exprima une nouvelle interlocutrice à la peau mate sortit de nul part. Peut-être avaient-ils trouvé le premier membre de l'équipage. Une nouvelle fois, la future reine d'Atlas hocha la tête pour remercier cette petite nouvelle. La bataille allait commencer et Kinsei était prête à prouver qu'elle n'allait pas se contenter tout simplement à regarder.

Inconnue - Coéquipière:
 

- BORDEL DE MERDE VOUS COMMENCEZ A ME POMPER L'AIR !

Le gros sortit alors son arme à feu et tira deux balles en direction de Liang. Quant aux deux autres armés également de la même manière, ils tirèrent un peu n'importe où obligeant la jeune princesse à esquiver. Ce combat n'était pas tout à fait égal, 5 contre 3. Les deux sbires aux battes s'approchèrent dangereusement du groupe de pirate mais fort heureusement, la catin semblait maîtriser une certaine forme de combat à main nue et les ralentissait très bien. Une balle frôla ensuite le bras de la blonde. Du sang coula mais il ne fallait pas paniquer. Il était important de faire très attention et de se battre loyalement.

- Liang faites attention à vous. Il ne faut surtout pas brûler ce bateau.
- Ah bah alors, ils sont où vos connards de soldats ? T'aurais pas fait un peu la Liang ? GHIARGARGARGARG keuf keuf  


Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 10:24
ft.
Keikoku
Kinsei
Bouffé de chaleur
Visiblement les personnes présentent dans ce navire ne savait clairement pas conserver leur sang-froid. Dès l'instant où je m'étais embrasé, la panique avait pris la place de la fête. Les personnes présentes partaient dans tous les sens, se bousculant et se marchant dessus comme des abrutis irréfléchi. Plusieurs personnes me heurtèrent, forcément nous étions devant l'entrée de la pièce. Toujours est-il que leur style vestimentaire était répugnant. Semblable à des esclaves de bas étages. Certains avaient même des marques de chaîne au poignet et au cheville. Je pouvais entendre des personnes se jeter à l'eau, d'autre se cacher dans des placards. Puis le rire du gros Lourdaud en face de moi me fît revenir à la réalité. J'avais envie de lui coller mon poing en pleine poire des milliards et milliard de fois. Nous étions maintenant deux contre cinq. C'était presque excitant. J'allais pouvoir me déchaîner sans problème.

- Ghiargargargarg !!! Keuf keuf.  Une princesse dis tu ? Gamin... T'as l'air d'oublié qu'ici, tu es à Bilgewater. Vos putains de titres n'intéressent personne et encore moins votre passé. Ce n'est pas ta petite pimbêche qui va faire la loi. Et puis... Si elle était si riche que ça... Pourquoi elle ne s'achète pas un bateau plutôt que nous emmerder ?

Un fou rire me pris à mon tour, mon regard se planta dans celui de mon interlocuteur, ce dernier s'approchant de moi d'un pas lourd faisant craquer le sol du navire. Il devait bien peser dans les cent-cinquante kilos le bougre. Il avait l'air totalement sûr de lui-même avec son arme ridicule et ses quatre sbires à l'allure pittoresque. « Erreur mon ami Bilgewater c'est sur la côte. Là on est en mer et la mer c'est son royaume tout comme le mien. Nous sommes des pirates. Donc son titre est parfaitement valable sur ce navire. Ensuite, pourquoi s'embêterait-on à acheter un navire quand un magnifique navire comme le vôtre nous ouvre ses portes gratuitement à condition de virer les abrutis qui l'occupent actuellement. Voilà pourquoi on vient vous emmerder. Et puis en tant que Gentleman votre comportement envers les femmes, est impardonnable. » Visiblement mon petit discours l’avait un peu irrité par ce que je venais de lui sortir, si bien qu’il eut besoin de faire le malin.

« - Tu as sûrement un fruit du démon mais tu devrais savoir qu'un bateau est fait de bois et qu'ici nous avons énormément d'alcool. Une seule petite flamme et ce bateau disparaît. »  En un claquement de doigts l'un de ses sbires renversa un tonneau entier d'alcool sur le sol, puis un autre. Il se croyait malin le petit gros. Sincèrement il pensait que de l'alcool allait pouvoir m'arrêter. Il me faisait grandement rire. Les demoiselles présentes dans la salle recommencèrent à crier quand les tonneaux explosèrent. Et je voyais que cela commençait à agacer ma princesse. J'en venais presque à me demander si elle n'allait pas en faire passer quelques-unes par-dessus bord. Mais contre toute attente, elle utilisa une compétence tout autre. La gueulante.

« - IL SUFFIT ! » Mes tympans venaient de vriller, elle avait fortement haussé la voix et mes oreilles avaient souffert étant juste à côté de la demoiselle. Sa prestance était à son plus haut point. Digne d'une reine et sûre d'elle, elle prit la parole pour calmer la foule. -  « Pourquoi avoir peur de nous ? Nous ne vous ferons aucun mal. Votre vie se résume-t-elle misérablement à se faire offenser par des hommes ignominieux ? Ils ne regardent que votre chair... Si vous voulez finir votre vie dans ce taudis eh bien rendez-vous immédiatement à la fureur des vagues. Votre existence ne vaut rien. En revanche, si vous nous aidez, je vous promets une vie bien meilleure. Vous pouvez décider de vivre ou de devenir chevalier et servir une personne qui vous honorera autant que vous vous la respectez. » Visiblement ça n'avait pas encore fait son effet et l'autre abruti s'empressa de renchérir sur cela. Écoutant attentivement la conversation de ma partenaire.

- Ghiargargarg, tu crois vraiment qu'elles vont  bouger leur petit cul pour toi ?

- Le devoir d'un dirigeant est d'abord de gagner la confiance de son peuple. Peu importe ce que cela lui coûte. Sa vie n'a de raison d'être que si peuple est à ses côtés.

- C'est mignon. Rappelle moi d'où tu viens déjà ?

Une voix s'éleva dans la foule, captant mon attention. Un volontaire pour la rébellion. Peut-être une future membre de l'équipage après tout elle avait l'air sûre d'elle-même et de ses compétences. Il était normalement enfin l'heure de se battre et c'était là-dedans que j'excellais le plus.

- BORDEL DE MERDE VOUS COMMENCEZ A ME POMPER L'AIR !

Visiblement on avait un petit peu irrité le petit gros. Il sortit son arme à feu et tira deux balles dans ma direction. Mon intangibilité avait l'air de me faire défaut pour le coup, m'obligeant à sauter sur le côté afin d'esquiver les balles. Je regardais un peu la scène, visiblement le patron en avait après moi. Ses deux complices avec des armes à feu était en train de tirer dans tous les sens sans faire attention aux personnes autour d'eux. Les deux derniers commençaient à s'approcher de moi, mais furent vite stopper par notre nouvelle « amie » qui était en train de les ralentir de façon significative. Et tout ce qu'il me fallait c'était un peu de temps. Il avait voulu inhiber mes pouvoir avec de l'alcool. Et bien ils allaient apprendre à craindre un détenteur de fruit du démon.

- Liang faites attention à vous. Il ne faut surtout pas brûler ce bateau.

- Ah bah alors, ils sont où vos connards de soldats ? T'aurais pas fait un peu la Liang ? GHIARGARGARGARG keuf keuf  

« Quelle blague de mauvais goût, et je suis l'armée de soldat. Princesse je m'excuse d'avance pour ce qui va suivre, vous allez sûrement vous sentir un peu malet vous je vais vous apprendre que vous êtes un débile mental »

C'est avec un sourire sûr de moi que je le regardais dans les yeux, fermant la porte derrière moi pour que l'air froid n'entre plus dans la pièce. Le Logia du feu avait certes pour première caractéristique de créer et contrôler le feu. Mais aussi de chauffer. Mon corps commença à emmètre une chaleur avoisinant les 120 degrés, juste un peu plus chaud qu'un Sauna, mais ça pouvait facilement faire tourner la tête de quelqu'un d'un coup dû à la dilatation des veines et donc l'afflux soudain de sang au cerveau. Mais mon but n'était pas le faire tourner la tête de mes opposants, c'était bien plus subtil. La température d'évaporation de l'éthanol étant de 80° ce dernier allait s'évaporer instantanément dans l'air. Il ne me restait plus qu'à ouvrir la porte pour que l'air chaud s'échappe de la pièce. Donnant un violent coup de pied, cette dernière s'ouvrit violemment en grinçant légèrement, provoquant un léger appel d'air. Je m'approchais maintenant de mon adversaire bien décidé à lui faire payer son affront de m'avoir tiré dessus. Il avait l'air légèrement sonné et sa tête semblable à une tomate était magnifique à observer. Il était au plus près de moi au moment de la hausse de température si bien qu'il avait été le plus impacté. Ma main se posa sur le canon de son arme, faisant rougir l'acier à blanc jusqu'à qu'il soit forcé de lâcher l'arme. Il se retrouvait avec sa grosse bedaine pour seule protection. La douleur de la brûlure avait l'air de l'avoir ramené à la réalité. Cependant, je ne pouvais pas déchaîner ma colère sur lui à l'intérieur de la cabine.

Cet homme était un affront à l'humanité, sa perversité, son style de vie. Tout reposant autour de la luxure. J'avais envie de vomir rien quand le regardant. Avec toute cette graisse, ça allait facilement sentir le caramel jusqu'au port de Bilgewater. Un regard noir se porta sur lui l'attrapant par le bras avant de le faire passer par la porte sans ménagement. Nous étions maintenant à l'air libre. Je savais que Kinsei pouvait facilement se débarrasser de ses adversaires. Derrière ses airs de princesse elle savait parfaitement se défendre. Mes mains s'entourèrent de feu, laissant mon adversaire se relever.

« Vous êtes un énorme porc, une honte envers les hommes. Vous vous servez de ses femmes comme de simple objets de plaisir, vous avez fait de ce magnifique navire un repaire de rebu de la société trop occupé à faire du trafics et fumer des plantes hallucinogène pour se rendre compte que ce monde est en train de s'effondrer. Pour tous vos crimes je vous juge coupable. Et surtout, je vous juge coupable pour la blague de merde que vous avez vociféré par rapport à mon prénom »

Il chargea telle un taureau, les vibrations visibles sur son bide étaient passionnante, il m'embrocha avec un poignard dans le bas du ventre. Malheureusement pour lui mon intangibilité avait choisis de me porter chance et son poignard ne traversa que du feu, lui brûlant son autre main au passage. « Bordel de merde ! Sale monstre ! » Il s'étouffa une fois de plus, sûrement dû à un surplus de fumée, vu la quantité de cigare qu'il avait consommé dans la soirée. Mon poing s'écrasa sur sa face. Je n'avais même pas besoin de mes pouvoirs pour éradiquer une sous-merde dans son genre. Essuyant ma main pleine de sang sur son haut, un second coup de poing se logea dans son ventre et s'y enfonça complètement dans sa graisse. Mes yeux se relevèrent vers son visage, il n'avait pas senti grand-chose visiblement. Il riposta par un coup de boule, m'explosant le nez. « Putain tu viens de tâcher mes habits connard » Mon pied balaya ses jambes, le poussant au niveau du torse au même moment, lui faisant perdre l'équilibre juste au-dessus du bastingage. Je le retenais uniquement par sa chemise et elle commençait déjà à craquer. Un cri perçant accompagna sa chute, suivi d'un énorme plouf. Un petit sourire illumina mon visage, me dirigeant vers la cabine pour voir ou en était Kinsei et l'esclave rebelle.

Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Nov - 10:07






Princesse mon cul !
ft. Liang

La tension était à son plus haut niveau. L'action ne faisait que commencer. Liang esquiva les premiers coups de feu. Étrange pour quelqu'un qui bénéficiait de la force d'un Logia, Kinsei en déduisit rapidement qu'il n'avait pas encore le contrôle parfait de son fruit. Après tout, plus un fruit demande de puissance physique, plus il est difficile de le maîtriser. L'ex-moine entra ensuite dans une salle et s'enferma avec le bigboss. A présent, la demoiselle blonde ne pouvait plus voir ce qu'il se passait. Elle était face à deux individus armés et contrairement à son coéquipier, elle n'était pas intangible. Une balle l'avait déjà frôlé, il ne fallait surtout pas s'en prendre une ou le combat serait perdu d'avance. Les ennemis pouvaient l'atteindre en l'air comme au sol... Et son temps pour réfléchir était limité. Faire une bourrasque ? Trop idiot... Imaginons qu'elle arrive à dévier les balles, elle pourrait les envoyer sur un coéquipier. Il n'y avait rien non plus sur ce navire pour diminuer la visibilité... Ni sable, ni poussière...

Alors qu'elle réfléchissait encore et toujours, la deux ennemis tirèrent une nouvelle fois en direction de Kinsei. Cette dernière prit alors son envol à quelques mètres de hauteur. Ses ailes s'agitèrent de plus en plus rapidement. La princesse utilisa sa technique -Angel Feathers- afin de gagner un peu de temps sur ses adversaires et les surprendre. Des plumes aiguisées tombèrent en trombe sur les deux assaillants. Ils avaient beau gigoter dans tous les sens, leur peau se retrouva mutilée. L'un d'entre eux lâcha d'ailleurs son arme offrant ainsi une magnifique ouverture à la demoiselle. Sans hésiter, Kin' plongea alors en direction de son ennemi et exécuta -Flight Plunged : Envol - Coup plongé-. Elle prit de la vitesse et aussi de la puissance puis donna un puissant coup de pied à l'homme désarmé. Ce dernier n'ayant pas vu le coup venir se prit en plein dans le bide l'attaque de la princesse. Il s'envola sur plusieurs mètres jusqu'à finalement tomber complètement dans l'eau. Un sbire en moins ! Quelle chance. La blonde ramassa immédiatement l'arme qu'il avait laissé tombé à terre et le pointa sur le second ennemi.

- Il est encore temps de ne pas faire davantage de blessés...

Kinsei avait l'air plus que sérieuse... Elle ne comptait pas abandonner ce combat lâchement. Il lui fallait ce bateau. Mais quelque chose clochait au moment où elle braquait cet homme et ce dernier semblait s'en rendre compte. Plutôt que de lâcher son arme, il pointa également son arme en direction de la donzelle. Un sourire sombre se dessinait peu à peu sur son visage.

- Il faudrait peut-être que tu mettes ton doigt sur la gâchette pour tirer ma jolie...

Honte suprême, en effet, Kinsei ne savait pas se servir d'une arme à feu. C'était bien la première fois qu'elle en tenait une. Au même moment, Liang revint dans l'arène, humiliant au plus haut point le gros porc qui servait de patron. Il offrit un magnifique discours qui en émue plus d'une ici ! A présent, Liang avait un fanclub de catin à bord. Elles avaient toutes des étoiles dans leurs yeux. Kinsei aussi fut surprise par ce discours, légèrement grossier certes mais qui avait beaucoup de sens. Ce manque inattention lui coûta un coup de crosse en plein dans le crâne lui faisait tourner de l’œil plusieurs secondes. Une tâche de sang pouvait se voir se dessiner dans la chevelure blonde de la demoiselle. Immédiatement, elle lâcha l'arme qui glissa sur le sol jusqu'à la dame noire qui les aidait. Cette dernière ramassa l'arme et visa à merveille celui qui s'apprêta désormais à achever la princesse, pointant son arme sur le doux visage de Kinsei. L'adversaire tomba au sol, blessé à l'épaule, il était à présent impossible pour lui d'effectuer le moindre mouvement.

La princesse se retourna vers sa nouvelle coéquipière et la remercia tout simplement. Liang en avait également terminé avec son adversaire. A présent, il ne restait plus que des trouillards, les deux gars armés d'une batte prirent peur et se jetèrent d'eux-même à l'eau.

- Bande de lâches... Chuchota Kinsei... Elle ne pouvait que cela d'eux. La coéquipière l'aida ensuite à se relever. Cette femme semblait dotée d'une gentillesse impressionnante et surtout d'un courage immense. Tous les clients se jetèrent également à l'eau, partant au plus vite très loin d'ici. La blonde tenait à présent seule sur ses deux pieds et allait certainement bénéficier d'une belle bosse. Elle ne put s'empêcher de finalement esquisser un large sourire et crier à tout le monde sa joie.

- CE BATEAU NOUS APPARTIENT ! WOUHOU !


Kinsei sautait de joie, elle ne pouvait pas s'empêcher d'apprécier cet exploit, cette bataille remportée. Après quelques blessures, plusieurs gaffes, des mois à traverser South Blue ! Enfin ! Un bateau ! Mais il y avait un léger problème, ce bateau... Elle ne l'avait pas eu toute seule, il fallait à présent décider qui allait le diriger. Il est vrai que Liang avait joué un rôle très important dans tout cela. La femme qui les avait aidé se posa une question, elle n'hésita pas d'ailleurs à la gueuler pour se faire entendre parce que Kinsei était vraiment trop en joie et criait comme une gosse à Noël.

- QUI EST LE CAPITAINE ? Je veux lui faire ma requête !

Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Nov - 11:37
ft.
Keikoku
Kinsei
Une victoire mérité
Je restais un peu à distance, à vrai dire je ne pouvais plus vraiment avancer. J'étais en train de me faire harceler par un groupe de prostitué en folie. Je ne pouvais pas faire un pas en avant et ma partenaire n'était pas forcément en bonne posture. Elle ne savait malheureusement pas utiliser une arme à feu. Et en plus de ça, elle avait visiblement été distraite. Son adversaire en profita, lui assénant un coup de crosse magistral sur le crâne. Même malgré la légère distance qui me séparait d'elle je pouvais voir la légère tâche de sang colorer sa chevelure blonde. Un léger grognement s'échappa de ma gorge. Je commençais à en avoir marre d'être aussi restreint par ce fan club qui n'avait aucune raison d'être. Ma chaleur corporelle commença à augmenter afin de me libérer un peu d'espace. Mais à peine avais-je réussis à me dégager, qu'un coup de feu parvint à mes oreilles.

Mon visage se déforma légèrement avant d'entendre le cri d'un homme et non pas d'une femme, me soutirant un léger soupir de soulagement. Pendant que je ne regardais pas, l'arme de la princesse avait changé de main pour la catin à la peau noire. Qui avait visiblement tiré avec une expertise à toute épreuve. Un petit sourire apparut sur mon visage, le bateau était enfin à nous et sans énorme difficulté en plus. Les débuts de ce nouvel équipage allaient être visiblement radieux. Les deux derniers soldats contrebandier restant prirent la fuite sans demander leur reste, sautant à l'eau alors que la côte était à plus d'un kilomètre de nage. Tout était fini. Mais il y avait encore des choses importantes à faire et à décider ici.

Je me décidai enfin à rejoindre mes nouveaux camarades, je pouvais voir un sourire plus énorme que la sommes de tous les culs rassemblé sur ce navire. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vu quelqu'un sourire et que je n'avais pas vraiment souris moi-même. « - CE BATEAU NOUS APPARTIENT ! WOUHOU ! » Elle était bien plus active qu'une puce et ce n'était pas forcément bon pour elle. Un petit soupir de soulagement s'échappa de mes lèvres. J'allais enfin, du moins peut-être avoir un objectif dans ma vie, car pour l'instant c'était absolument le désert total. Il nous restait cependant une chose à décider, qui allait diriger le navire . Et d'ailleurs la troisième personne que nous avions récupéré le fît remarquer à haute voix « QUI EST LE CAPITAINE ? Je veux lui faire ma requête ! »

« C’est une très bonne question, nous allons le décider, mais avant ça. »


Je m'approchais doucement de la blonde, mon regard se porta vite fait sur son bras ou une simple éraflure était présente, l'ignorant donc tout simplement, cela n'avait pas vraiment besoin de soin. Ma main repoussa les cheveux blonds de la demoiselle d'un geste peut-être un peu trop familier, Examinant son cuir chevelu avec attention. Mes doigts essuyèrent tout doucement les quelques gouttes de sang qui avaient perlé sur son front, avant que je ne recule tout doucement pour déchirer un bout de ma manche. « Je dois désinfecter ça, la plaie est quand même assez profonde. Du coup ça vous fera peut-être un peu mal » Prenant une des nombreuses bouteilles d'alcools présentes sur le navire, j'en imbibai le morceau de tissu avant de doucement nettoyer la plaie de la princesse.

« Bon maintenant que c'est fait, vu qu'on a tous les deux fait un boulot monstre dans cet abordage. Je te propose de laisser le destin choisir qui sera capitaine. C'est donc dans un combat de Shifumi que nous déciderons de ça. Un seul Round, pas de regret. J'espère que vous êtes prête Princesse ! »



Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Nov - 10:56






Princesse mon cul !
ft. Liang

La princesse extériorisait tant de joie. Cela pouvait presque en faire sourire plus d'un ! Heureusement, la nouvelle coéquipière mit fin à cette gaminerie. Un peu rabat-joie mais c’eut le bénéfice de calmer Kinsei. Liang, toujours aussi calme, répondit en premier à la dame alors que la blonde réfléchissait encore. C'est vrai qu'ils méritaient tous les deux le titre de Capitaine mais ces deux abrutis n'avaient clairement pas abordé le sujet. C'est pourtant quelque chose de primordial. La future reine d'Atlas était bouche bée, ne sachant pas quoi dire de plus. Espérant surtout que Liang n'était pas du genre à décider avec les poings puisque c'était perdu d'avance pour la donzelle.

Mais alors que Kin' avait désormais la tête dans les nuages, réflexion intensive l'y oblige, une main toucha sa longue et épaisse chevelure dorée. Non pas pour jouer à Princesse Raiponce, mais pour tout autre chose. La demoiselle redescendit immédiatement sur Terre, n'ayant pas vraiment l'habitude des gestes tactiles, ses grands yeux vairons s'écarquillèrent. Elle comprit avec le bruit de la manche qui se déchirait et surtout la présence peu lointaine de Liang que c'était lui qui examinait tout simplement ses blessures. Plutôt réservée dans le domaine du relationnel et surtout timide, la jeune femme se tut et rougit doucement. Elle avait bien l'habitude qu'on s'occupe d'elle mais pas comme ça. Jamais parce qu'il s'agissait tout simplement d'une personne attentionnée qui ne faisait pas son job. Un peu gênée et avant même qu'il ne commence à désinfecter, la princesse prit la parole...

- Oh ce n'est rien... Juste une petite... AïEUH !

En effet, l'ex-moine venait tout simplement d'imbibé avec de l'alcool un morceau de tissu et l'utilisa pour désinfecter la plaie de la demoiselle. Vous l'aurez donc compris, ce petit cri était tout simplement un gémissement de douleur peu discret. Kinsei se monta cependant très forte puisqu'elle serra les dents et ne broncha plus une seule seconde. Il fallait qu'elle se montre digne de son titre et surtout pas fragile pour la Cour ou bien son père pouvaient l'imaginer. Une fois cela terminé, la blonde se retourna vers Liang afin de le remercier et surtout débuter une nouvelle relation avec lui.

- Bon maintenant que c'est fait, vu qu'on a tous les deux fait un boulot monstre dans cet abordage. Je te propose de laisser le destin choisir qui sera capitaine. C'est donc dans un combat de Shifumi que nous déciderons de ça. Un seul Round, pas de regret. J'espère que vous êtes prête Princesse !
- Merci Liang, mais avant de commencer, je voudrais que l'on se tutoie puisque nous allons faire une grande aventure ensemble n'est-ce pas ?

Esquissant un large et unique sourire bienveillant, la jeune femme se prépara au jeu du Shifumi ! Le destin allait choisir le capitaine. C'était ce genre d'esprit qu'elle appréciait et nul doute que cet équipage allait lui plaire. Peu importe qu'elle soit capitaine ou non. Hochant la tête, Kinsei signifia qu'elle était prête pour débuter les jeux. Et puis... SHI-FU-MI : CISEAUX ! La blonde ferma les yeux après avoir décidé le ciseau. Elle les ouvrit tout doucement et... Son adversaire avait choisi le papier. C'était donc gagné pour la princesse qui devint depuis ce jour la capitaine des Shifumi ! Toujours aussi joyeuse mais n'en faisait tout de même pas tout un cinéma afin de respecter son coéquipier, la jeune femme signala qu'elle avait gagné.

- C'est moi la capitaine ! Mais bien sûr, n'oublions pas que tu as joué un rôle majeur dans cette quête. Il n'est pas nécessaire de préciser que tu es le co-capitaine ! Maintenant gente dame, j'écoute votre requête, présentez vous, nous n'avons pas eu le temps de faire connaissance. *Se retourne vers la coéquipière*
- Je suis Maya, tous les deux, vous m'avez donné le courage de me battre. C'est grâce à vous que je suis en liberté. Vos discours m'ont touché, vos personnalités aussi. Vous êtes des gens biens. Pour vous remercier, laissez moi vous aider dans votre quête.
- Eh bien, je pense que c'est mérité. Qu'en penses-tu Liang ?

Nul doute que Maya avait prouvé son courage et sa détermination à se battre. Elle voulait aider à son tour cet équipage. Cette femme savait se battre et surtout utiliser des armes à feu. Cela pouvait toujours être utile. En plus de ça, elle proposa ses services pour faire du ménage quand ils seraient absents du bateau. Comment refuser une telle opportunité ? En attendant la réponse de Liang, Kinsei sortit sa Harpe et se prépara à jouer pour célébrer cette belle victoire.

Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Nov - 12:05
ft.
Keikoku
Kinsei
Festoyons mes amis
Un petit sourire gêné apparut sur mes lèvres en la voyant rougir. Comme je l'avais pensé, j'étais trop familier, mais une blessure reste une blessure. Je ne m'étais donc pas interrompu malgré cela soignant du mieux que je pouvais cette petite blessure superficielle, mais qui tarissait la belle chevelure blonde de la princesse. « - Oh ce n'est rien... Juste une petite... AïEUH ! » Un petit rire s'échappa de ma gorge sans vraiment le vouloir, mais son courage suite à ce cri qui était plus de surprise qu'autre chose à mon avis, me surprit. Elle voulait montrer qu'elle était forte et digne de son rang et je trouvais cela adorable. Elle sera tout de même les dents face à cette petite épreuve qu'elle écrasa sans problème. Puis elle me demanda quelque chose de surprenant.

« - Merci Liang, mais avant de commencer, je voudrais que l'on se tutoie puisque nous allons faire une grande aventure ensemble n'est-ce pas ? »

« Grande en effet et passionnante je pense. Une chose est sûre je vous suivrais n'importe où dans cette aventure capitaine. Et normalement il n'est pas poli de tutoyer une princesse. Mais vous vous y tenez vraiment, je pense que je peux faire un effort. Après tout en échange j'ai le droit d'observer votre beauté au jour le jour. Excuse-moi. Ta beauté au jour le jour. »

Maintenant il était l'heure de se battre. Loin de toutes les batailles sanglantes racontées dans les livres. Non, nous allions décider de ce grand combat au jeu du Shifumi. Un jeu ancestrale souvent utilisé dans les plus grands événement du monde pour décider de choses importantes. Il paraitrait que Barbe Noire avait fait un Shifumi avec Barbe Blanche sous une grande cape noir pour savoir s'il allait lui piquer son fruit ! Dans tous les cas j'étais certain que peu importe le résultat, nous allions tous être au même niveau sur ce navire. Même si cela va de soi d'obéir aux ordres du capitaine. Plaçant mon bras gauche dans mon dos et défiant la demoiselle du regard, il était temps de commencer. Ce fût plus rapide que la lumière elle-même : SHI-FU-MI : Feuille. Mon regard descendit lentement sur son décolletée. Non je rigole. Il descendit lentement vers sa main pour voir le résultat que m'avait offert le destin. Elle avait choisi le ciseau. J'avais donc perdu ce combat, et pourtant un énorme sourire était en train d'illuminer mon visage.

- C'est moi la capitaine ! Mais bien sûr, n'oublions pas que tu as joué un rôle majeur dans cette quête. Il n'est pas nécessaire de préciser que tu es le co-capitaine ! Maintenant gente dame, j'écoute votre requête, présentez vous, nous n'avons pas eu le temps de faire connaissance.

« Hé bien on dirait que tu as gagné Princesse, Ce sera un honneur de servir sous vos ordres et j'endosserais volontiers le rôle de co-capitaine pour vous aider à ordonner un peu les rangs des probables malades que l'on va rencontrer ! Mes flammes sont à votre … à ton service. Désolé, ce n'est pas facile de tutoyer une princesse quand on a eu un enseignement comme le mien ahah. »

Kinsei venait de se tourner vers notre nouvelle partenaire, étant prête à écouter sa requête, même si je pense qu’on était déjà au courant de cette dernière.

- Je suis Maya, tous les deux, vous m'avez donné le courage de me battre. C'est grâce à vous que je suis en liberté. Vos discours m'ont touché, vos personnalités aussi. Vous êtes des gens biens. Pour vous remercier, laissez-moi vous aider dans votre quête.

- Eh bien, je pense que c'est mérité. Qu'en penses-tu Liang ?

De mon côté cela me paraissait assez logique. Elle avait sauvé la vie de Kinsei, elle n'avait nulle part où aller, nous avait aidés. Et surtout elle avait su garder son sang-froid et n'avez pas pris la fuite face à cette épreuve. Il était donc naturel qu'elle rejoigne l'équipage.

« Je pense que je n'ai aucun problème avec ça ! Au contraire même plus on est de fou, plus on rit non ? Bon, vu que nous sommes sur un navire fait pour faire la fête … pourquoi ne pas en profiter ? »

Je me dirigeais vers la salle située un peu en retrait de la salle principale. Si mon odorat ne me faisait pas défaut s'était les cuisines et les réserves. Contenant donc des vivres et de l'alcool.
Un sourire illumina mes lèvres ressortant avec énormément de bouffe et de boisson. Ainsi qu'un barbecue. « Ce navire est magique il y a assez de ressource pour bouffer comme des gros pendant plusieurs semaines et il est équipé de façon impressionnante. » Une petite flammèche pour allumer le feu, posant des steaks, des brochettes et quelques légumes sur le grill.

« J'espère que la princesse qui est en toi sait s'amuser. Parce que ce soir, on célèbre notre victoire ! »


Pirate
avatar
Dorikis : 1600
Fruit du démon : Mera Mera no mi
Prime : 0฿
Berrys : 32130
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Nov - 14:50






Princesse mon cul !
ft. Liang

Tout finit bien dans cette histoire puisque Liang et Kinsei devint plus proches. Ils allaient à présent parcourir la Terre ensemble. Le destin les avait réunis et ce n'était pas déplaisant pour la jeune princesse. Elle qui n'avait jamais eu réellement de contacts amicaux, elle était enfin entouré et ça lui réchauffait le cœur. Après avoir eut l'accord des deux fondateurs des Shifumi No Kaizokudan, Maya rejoignit également l'équipage. Très émue et surtout très heureuse, Kinsei joua de la harpe pour animer cette soirée à trois. Liang quant à lui partit chercher de quoi manger et boire ! De l'alcool ! Kinsei n'avait jamais réellement bu dans sa vie. C'est le genre de coutume qu'elle ne connait point.

« J'espère que la princesse qui est en toi sait s'amuser. Parce que ce soir, on célèbre notre victoire ! »
"Et comment ! Oh c'est quoi tout ça !"

La petite blonde lâcha sa harpe et regarda de plus près tout ce que Liang avait ramené. Elle mit du temps à se décider mais il y avait une très jolie bouteille qui attira son regard. Elle la prit, galéra pour l'ouvrir et abandonna finalement puisqu’elle demanda à Liang de la lui ouvrir. Une fois cela certainement fait, hein tu m’en veux pas Liang dans mon dernier post de dire ça hein hein ? Eh bien, la princesse bu en compagnie de tous ses… Compagnons. Un peu de répétition quand on ne sait pas quoi écrire. Ce qu’elle buvait était très bon mais Kinsei l’avalait comme si c’était de l’eau alors qu’en réalité il s’agissait tout simplement d’un bon rhume, heu rhum pardon ! Elle mangea également quelques grillades mais Kinsei tanguait un peu trop. Au final, la princesse était ivre et s’envola un peu n’importe où accompagné de sa harpe.

- Hey coucou tout le monde, je vais jouer, joueeeeeeeeer toute la nuit !

Elle ne voyait même plus correctement… Ses doigts ne réagissaient pas de la même manière. C’était presque comme si elle jouait du hard rock mais avec une harpe. Au final… à force de boire et de manger… Ce fut un énorme trou noir et ce qui se passa le lendemain était inexplicable. On est cependant sûr d’une chose ! C’est bien ce jour là que Kinsei et Liang formèrent leur équipage et c’est sûrement depuis ce jour qu’ils sont devenus inséparables ou presque.


Pirate
avatar
Dorikis : 1640
Fruit du démon : Tenshi Tenshi no mi
Prime : 0฿
Berrys : 44240
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Route ! :: Blues :: South Blue :: Bilgewater-