Karasu Anatsuken- Origins

 :: En Route ! :: Blues :: North Blue :: Île de Swallow Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 13 Oct - 0:43

Tetsuo participait à un tournoi qui aller determiner qui était le combattant le plus fort du royaume de Lvneel. A cet époque il était assez brute et ne comprenais pas forcement que les arts martiaux c'était avant tout un moyen d'échanger.
D'ailleurs je crois qu'il ne l'a toujours pas compris...

RP Flashback Solo

Karasu Anatsuken Origins

J'avais 20 ans le jour où j'ai participé à la demi-finale du tournoi pour remporter le titre du meilleur  artiste martial du royaume de Lvneel. Le dernier combat du tournoi m'opposait à Kenshiro, ce dernier était  plus vieux que moi, il était tenant du titre. J’étais déterminé à m'en emparer pour prouver à mes parents qu'ils pouvaient être fiers de moi.  Le jour du combat qui débutait à l'aube, je me suis levé 3 heures avant afin de me préparer mentalement et physiquement : A peine restauré, j'enfilais mon Gi d'entraînement et partait en direction du dojo au pas de course.

Je prenais cette route quasiment tous les jours, partant de ma maison qui se situait prêt du phare qui servait de laboratoire à mes parents. Je prenais toujours soin de les saluer avant de partir et de fermer la porte à clé. Je partais en direction du village en traversant les dunes de sables puis les collines, il y avait beaucoup de petits animaux qui vivaient ici et j'aimais prendre un peu de temps pour les observer généralement. Il m'arrivait de défendre les petits animaux contre leurs prédateurs quand il s'avérait que l'espèce était rare. Arrivant au village, je saluais tous les passants que je connaissais et tracer en direction du dojo tout en récoltant les vivres que les gens mettaient dans des sacs pour les donner au moine du temple qui se trouvait pas loin du dojo. Arrivé au pied de la montagne j'enfilais les poids que je prenais soin de toujours prendre au pied avant d'entamer une grande course jusqu'au dojo qui se trouvait pas très loin du sommet.


Arrivé sur place je pus constater que j'étais seul, ce silence religieux me permettais de me détendre tandis que je me préparer à répéter mes enchainements.  Traversant le portique d'entrée j'observais à nouveau cette grande allée piliers qui menait à une mare au centre. A ce niveau-là il y avait un carrefour qui à droite menait au terrain d'entrainement et à gauche au vestiaire, il était aussi possible d'aller tout droit pour accéder à l'aire de combat. J'avais donc choisi la gauche. Jonchant ces vieilles dalles de pierre, je descendis les escaliers pour arriver en plein milieu de la cour face à un mannequin de bois : les fissures et le renfoncement montrait que ce dernier avait pris pas mal de coup, mais il était toujours prêt à en recevoir.

Me rappelant mentalement de toutes les techniques de mon adversaire, je m'imaginais esquiver chacune de ses attaques et contre-attaquait sur le mannequin en bois qui ne fit pas long feu. Le fracas de mes coups venait briser ce silence si apaisant... Je trouvais sa dommage de ne pas pouvoir couper le son de temps en temps, je me sentais un peu mal à l'aise de gâcher se moment de calme. C'est pourquoi j'avais décidé de reprendre la suite de mon entrainement mentalement, je m'imaginais dans un ring face à mon adversaire.  Cet entrainement était très important pour moi, il me permettait d'analyser les techniques de mes adversaires et de m'y retrouver. Je ne pouvais pas laisser passer ma chance de devenir le meilleur. J'avais tant travaillé toutes ses années pour être le plus fort et toujours gagner. C'était mon objectif : Toujours gagner. Je n'avais pas passé toutes ses soirées à m'entrainer seul dans le dojo quand mes copains s’amusaient au chasseur de trésors pour perdre maintenant. Ca non !

Mon sensé vint me tirer de ma médiation pour me préparer au combat, au moment d'entrer dans le ring mon regard changeait : j'étais obnubilé par mon adversaire, je voulais le réduire en poussière.

Pirate
Le Corbeau
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2017

Personnage
Dorikis: 1080
Fruit du démon:
Prime: 0 ฿
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Oct - 13:02

Tetsuo participait à un tournoi qui aller determiner qui était le combattant le plus fort du royaume de Lvneel.  Le combat avait débuter et notre jeune combattant n'avait qu'une idée en tête : gagner. Mais le combat ne semble pas aussi simple que prévu.

RP Flashback Solo

Karasu Anatsuken Origins

Le combat était sur le point de commencer et mon regard était figé dans les yeux de celui de mon adversaire, je ne le lâchais pas des yeux un seul instant. Ce dernier ne semblait pas du tout impressionné par un jeune homme comme moi. Je ne m’attendais pas à mon d’un homme de sa trempe, j’avais hâte d’en découdre. Personnellement je pense avoir toute mes chances de gagner cet affrontement, mon entraineur m’avait dit que j’avais un certain talent pour reconnaitre les points faible de mes adversaires.  Je vous avoue que personnellement je ne faisais pas vraiment attention à cela, je me contenter d’observer, puis de cogner.

L’arbitre démarra le combat, mon adversaire se rua sur moi à une vitesse impressionnante et me força à prendre une position défensive.  Il était adepte du kung-fu est maitrisait à la perfection le style du léopard, ses enchainement rapide  ne laissait que peu d’ouvertures. Constitué exclusivement d’attaque externe sa technique infligeait des dommages qui grandissaient au fil du temps.  La manière dont il recroquevillait ses doigts avec de m’attaquer,  tournant son bassin et avançant un pied d’un pas lourd, j’observais tous ses mouvements.  J’avais pris une posture neutre avec une légère tendance défensive pour dépenser le moins d’énergie possible à l’esquive, car en réalité son objectif était d’épuiser mon corps afin de me donner le coup de grâce aisément.  Malgré que mon adversaire fût quelqu’un d’assez imposant, il n’en demeurait pas moins agile et rapide. Le combat ne s’annonçait pas chose aisé. J’effectuais de multiples esquive rotatives et tentait de contrer avec des low-kick, cela le forçait à prendre de la distance si il voulait esquiver.  Kenshiro me regardait en souriant, il avait compris que ce combat ne serait pas une mince affaire pour lui non plus.

Le combat avait commencé depuis quelques minutes déjà, les autres artistes martiaux observaient ce combat dans un silence affligeant.  De toute façon nos attaques respectives faisaient assez de bruit comme ça, pas besoin de cris de fan en tout genre pour nous casser les oreilles.  Notre affrontement gagnait en intensité, nos échanges de coups se faisait de plus en plus rapidement avec de plus en plus de force.  De loin je ne pense que seul un œil expert pouvait observer que j’avais franchement l’avantage, la différence entre mon adversaire et moi c’était que lui visait seulement où je lui laissais des ouvertures, moi je créais mes ouvertures : côtes, foie et plexus étaient mes principales cibles. Mon adversaire paraissait essoufflé, c’était normal après tout.  Déterminé à en finir il effectua un enchainement de coup diagonaux qui avait pour but d’écarter mes bras avec de donner une puissante frappe de ses deux mains en plein milieux de mon torse. C’était une très bonne idée, heureusement pour moi que je connaissais cette technique et pus écarter sa premier attaque, avortant complètement son attaque et effectuant une clé de bras par la même occasion.

Ne semblant pas vouloir abandonner, j’augmentais la pression sur son bras de plus en plus fort. Il possédait beaucoup de volonté le bougre.  J’avais l’impression qu’il ne comprenait pas qu’on ne pouvait pas se sortir d’une clé de bras bien effectué.  Je n’avais vraiment pas le choix mais j’ai dû aller jusqu’au bout avec cette clé, terminant ce combat dans un hurlement de douleur avant de le jeter hors du ring.  Mais cet imbécile était déterminé il profita du fait que j’ai baissé ma garde pour me mettre à terre et se relever en prenant position avec un seul bras.  Il me faisait vraiment de la peine dans ce genre de position, je m’apprêtais en finir avec lui quand l’arbitre s’interposa entre nous.

-Basara Tetsuo , vous êtes disqualifié pour atteinte à l’intégrité physique d’un adversaire.


QUOII ?!! Il était sérieux cet enfoiré, c’est de sa faute si je lui aie cassé le bras. Il n’avait qu’à abandonner, je me retournais en direction de mon sensei qui lui avait l’air déçu.  Dans un excès de colère je quittais l’arène en frappant dans un pilier qui se présentait face à moi. Moi perdre ? C’était inconcevable, je ne pouvais pas perdre.

Pirate
Le Corbeau
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2017

Personnage
Dorikis: 1080
Fruit du démon:
Prime: 0 ฿
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Oct - 18:15

Après cette défaite, les relations de Tetsuo avec son sensei ce sont envenimé très rapidement. Tournant le dos aux dernier proche encore vie, il s'en alla se ressourcer sur l'île de Swallow.

RP Flashback Solo

Karasu Anatsuken Origins

Quelques jours plus tard…


Cela faisait un moment que ce foutu combat était terminé. Je n’arrivais même plus à dormir depuis ce moment-là.  Je m’étais gravement disputé avec mon sensei qui me traitait de la pire manière depuis cet affrontement.  Celons-lui je ne respectais pas les valeurs des arts martiaux,  il disait ne même plus savoir ce qu’il avait vu en moi.  Je ne sais plus ce qui m’avait retenu de le frapper, sortant en me contentant de jeter mon gi et ma ceinture.

-Si votre art martial ne me permet pas de gagner, c’est de la merde.

C’était les derniers mots que j’ai donné à mon maitre d’art martiaux.  Je n’avais pas de temps à perdre avec des combattants qui ne veulent pas gagner.  Il fallait que je trouve le style de combat qui aller me faire gagner,  je devais trouver ma propre voie martiale.  Je savais que j’étais talentueux au combat, mais il fallait que je me trouve.  C’est pour ça que j’ai décidé de partir sur l’île de Swallow pendant quelques jours afin de me ressourcer. Ce n’était pas très loin de chez moi mais la nature y était très présente et voir les animaux m’inspirait beaucoup.  Arrivé sur l’île, je prenais la direction de la montagne. Ce n’était pas l’endroit le plus dangereux du monde mais il fallait tout de même faire très attention, les animaux étaient très agressifs.  Escaladant les collines escarpées, cherchant un endroit pour poser ma tente, j’observais une meute de loup entamer une chasse.  Entourant leur proie discrètement ils ne lui laissaient aucune chance de s’échapper, le chef de la meute se présentait face à la proie qui tentait de prendre un autre chemin, tombant sur un autre bestiaux de la meute.  Face à son désespoir l’animal perdait toute combattivité et abandonnait tout espoir.

C’était intéressant mais le loup n’était pas connu pour être un animal dangereux seul. Ayant trouvé un endroit pour camper, je pouvais maintenant me concentrer sur ma philosophie de combat. En continuant de marcher dans ces bois sombres, je devrais forcement trouvé quelque chose.  Il y avait beaucoup d’animaux dont je trouvais les capacités impressionnantes. Mais ceux que je redoutais les plus c’était les volatiles, pour moi ils représentaient la mort venue du ciel.  Peu d’animaux étaient leurs prédateurs  et chacune de leurs offensives étaient dangereuse.  Assis sur le rebord d’une paroi rocheuse, j’observais un corbeau qui était venu se poser à côté de moi. Son beau plumage noir me fascinait, son regard était très intense, comme si tout ce qu’il regardait était une cible.  Quand il posa son regard sur moi, j’ai eu comme le sentiment qu’il avait trouvé mon point faible et qu’il aller se fondre sur moi pour me tuer.  C’était assez impressionnant, mais bon ce n’était qu’un petit corbeau.  

Soudainement un hurlement féminin me tira de mon échange avec le volatile. Me levant tout d’un coup je me dirigeais en direction de la source du son. Ce n’était pas vraiment mes affaires, mais je me sentais obliger d’y aller.  Sautant entre les roches et escaladant une petite paroi rocheuse, je tombais au-dessus d’une scène assez déplaisante : d’un côté, deux hommes en noir qui sembler prendre en otage une jeune fille et de l’autre côté j’observais une dame en noir effondré.

-Arrête de nous suivre, si tu souhaites quitter l’organisation il nous faut quelque chose en échange. Apocalypse n’est pas composée d’enfant de cœur, tu ne l’as pas oublié quand même ? Disait un des deux hommes le sourire aux lèvres

Encore  eux, cette fois-ci je n’allais pas les laisser m’échapper.
.

Pirate
Le Corbeau
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2017

Personnage
Dorikis: 1080
Fruit du démon:
Prime: 0 ฿
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Oct - 13:19

Parti se ressourcer sur l'île de Swallow, il ne s'attendait pas à rencontrer des membres de l'organisation. Le combat s'en suivant sera peut être la clé du style recherché par Tetsuo ?

RP Flashback Solo

Karasu Anatsuken Origins

Le deux contre un était tout sauf souhaitable, mais je ne pouvais pas laisser passer ma chance d’avoir ces raclures.  Toute la haine que j’avais en moi commençait par refaire surface et j’avais du mal à la retenir, et puis je ne voyais aucune raison de la retenir. Fondant sur un des deux hommes encapuchonné, le poing en avant je n’avais comme objectif que de l’éliminer.  La nuit et la nuée de corbeau qui s’envolait en même temps que moi me donnait un air de Batman, bien que je ne sache pas qui il est.  Je ne m’attendais pas à ce que mon attaque surprise touche à coup sûr l’homme en noir donc sa parade ne me déstabilisais pas. Je me suis écarter pour éviter de me retrouver au milieu des deux hommes, le plus proche de moi semblait surpris de mon arrivé et ne réagissais pas.   Le second pointa un pistolet sur moi, quel imbécile… Utiliser ce genre d’attirail prouvait qu’il n’était pas capable de m’affronter de face, me baissait rapidement j’effectuais un balayage pour éviter qu’il ne tire donnant un coup de pied dans l’arme au passage.  Le combat était engagé  entre nous trois, la femme restant tétanisé.

J’analysais cette situation qui semblait être désavantageuse pour moi, bien qu’un des deux hommes ne semble pas savoir se battre, le second restant en retrait semblait assez dangereux.  J’allais me concentrer sur celui qui semblait le plus faible, me rapprochant rapidement de lui pour lui assener un enchainement de coup de poing. Il se contentait de limiter les dégâts en se protégeant le visage c’était un signe de faiblesse pour moi, je n’allais pas laisser ce genre de raclure s’en tirer avec des égratignures.  Donnant un puissant coup de pied dans le genou de mon adversaire qui se plia sous cette attaque, j’en profitais pour lui assener un puissant coup de genou dans le visage tout en le tenant en clinch.  Je restais tout de même sur mes gardes mon second adversaire n’était pas décider à bouger. De son côté le premier décida de réagir en tentant de me donner un coup de couteau dans la jambe.  J’ai réussi à esquiver cet assaut de peu, j’ai vraiment eu chaud sur ce coup-là.  Je n’allais pas laisser cette raclure m’avoir comme ça,  le repoussant par terre d’un coup de pied je m’apprêtais à en finir avec lui. Soudainement une colonne de terre apparue en dessous de lui le transperçant de part en part, me retournant j’ai de suite compris que ces enfoirés n’avaient aucun scrupule à tuer leur collègues.

-Un problème peut être ? Je me débarrasse juste des déchets.

Le second homme possédait donc le pouvoir d’un des fruits du démon. Ce pouvoir semblait assez dangereux, il faisait apparaitre des pics de terre sous mon corps. Ce mec voulait vraiment me tuer, je sentais dans son regard une envie de meurtre. En y repensant il aurait pu me tuer dès le départ, je me demandais si il ne voulait pas jouer avec moi, ce genre de psychopathe me dégoute.  Mais je n’avais pas vraiment le temps de réfléchir, faisant apparaitre des pics dans tous les sens je n’arrivais même pas à l’approcher.  Je me contentais d’esquiver, me faisant écorcher un peu partout. L’homme en face de moi accélérait l’apparition de ses pics, jusqu’au moment où j’étais encerclé par des pierres.  Je ne pouvais pas mourir maintenant, impossible que je meurs maintenant, surtout par une raclure comme ça.  Mais je ne voyais pas par où je pouvais passer, j’étais complètement bloqué.

L’homme s’avançait en ma direction, prenant soin de transformer les pics de roches autour de moi pour entraver mes mouvements.  Mes mains et mes pieds étaient attachés, l’homme s’approcha de moi et lécha mon visage.  Je n’ai jamais vécu un moment aussi dégoutant de toute ma vie. Il me regardait avec passion comme si il allait me dévorer vivant. Ramassant le couteau qui était par terre, j’avais bien l’impression que c’était ce qu’il comptait faire me plantant le couteau comme si il voulait m’arracher juste la peau.  M’entendre hurler de douleur semblait lui procurer du plaisir. C’était un des  moments les plus stressants de ma vie, j’allais mourir comme une merde dans un bois seul et les corbeaux allaient bouffer mon cadavre.
Ne m’attendais plus à rien je fus étonné de sentir mes liens ce desserrer quand j’entendis un coup de feu provenant de derrière moi.  Le dame avait récupérer le pistolet et tenta de tirer sur l’homme encapuchonné mais ne réussit qu’à tirer dans sa main. C’était suffisant pour lui faire lâcher le couteau et lui faire perdre sa concentration modifiant complètement la forme de mes liens me permettant de m’échapper.  Mon cœur s’accélérait tellement fort, mon corps agissait tout seul : prenant le couteau et le planta dans la gorge de mon opposant qui hurlait de douleur pour sa main. Je regardais son visage changer d’air au fur et mesure qu’il perdait la vie.

-Je n’ai besoin que d’un coup pour te tuer. Raclure.

Me relevant tout pâle, je ne m’étais toujours pas remis de la situation d’avant.  Etrangement un corbeau vint se poser sur mon épaule quelques instants avant de se fondre sur le cadavre tout frais. La jeune fille rejoignant ce qui semblait être sa mère, cette dernière s’approcha de moi.

-Merci monsieur le corbeau. Si vous ne l’aviez pas tué du premier coup on serait tous mort à l’heure qu’il est.

Moi un corbeau ? Peut-être…  Cela ne sonnait pas si mal après tout.  La dame et sa fille me raccompagnait en m’expliquant qu’elle voulait rejoindre Apocalypse après avoir rencontré un homme sur South Blue. N’ayant plus beaucoup de force,  je passais le reste de ma soirée avec cette dame qui me soignait et sa fille, maintenant je  savais où je devais me rendre pour continuer mes recherches mais j’avais appris encore mieux ici : Tuer son adversaire à chaque attaque, c’était mon objectif. Je ne revivrais plus de moment comme celui-là.  .

.

Pirate
Le Corbeau
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2017

Personnage
Dorikis: 1080
Fruit du démon:
Prime: 0 ฿
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Route ! :: Blues :: North Blue :: Île de Swallow-